8 février
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

8 février
Après-fête de la sainte rencontre de notre Seigneur ;  saint et grand martyr Théodore le Stratilate (319) ; saint prophète Zacharie (vers 520 avant Jésus-Christ) ; saint Ery, évêque de Verdun (591) ; saint Jacut, abbé de Landoac (VIème) ; saint Paul, évêque de Verdun (647) ; saint Sava II, archevêque de Serbie (1269) ; saints néomartyrs de Russie : Syméon (Koulgavets), André (Dobrynine), Serge (Lioubomoudrov) et Pierre (Markov), prêtres (1938), Alexandre (Abissov), prêtre (1942) ; saint hiéromartyr Alexandre, prêtre (1942).

SAINT THÉODORE LE STRATILATE

8 février
Saint et grand martyr Théodore le Stratilate (319)

Le saint et grand-martyr Théodore était originaire d’Euchaïta , petite localité située non loin d’Amasée. Sa bravoure et ses qualités oratoires lui avaient fait gagner l’estime de l’empereur Licinius (vers 320) qui l’avait nommé général et gouverneur de la cité d’Héraclée . Dès qu’il entra en charge, Théodore révéla sans crainte qu’il était chrétien et convertit par ses paroles enflammées une grande partie de la ville à la vraie foi. On raconte même qu’il confirma la vérité de sa prédication en tuant un dragon qui effrayait les habitants de la région. En réponse à la convocation de l’empereur, qui avait été mis au courant de la conduite inattendue de son favori, Théodore invita Licinius à venir lui-même lui rendre visite à Héraclée, avec ses idoles d’or et d’argent. Encouragé par une vision nocturne qui lui annonçait que le temps était venu pour lui de témoigner par son sang de son amour du Christ, il accueillit l’empereur avec faste. Celui-ci, admirant le bon ordre de la cité, proposa au gouverneur de montrer sa piété envers les dieux en leur offrant un sacrifice. Théodore acquiesça et demanda seulement de prendre les idoles chez lui pendant la nuit, afin de les adorer avant le sacrifice public. Il prit donc les statues d’or amenées par l’empereur et passa la nuit à les réduire en morceaux et, au petit matin, il distribua l’or aux pauvres. Le moment du sacrifice étant arrivé, un centurion alla rapporter affolé à l’empereur, qu’il avait vu un pauvre porter la tête d’or d’une statue d’Artémis. Dès qu’il fut revenu de sa stupeur, le souverain en fureur fit étendre le saint sur le chevalet et ordonna de lui infliger sept cents coups de nerf de bœuf sur le dos, cinquante au ventre et de lui frapper la nuque avec des boules de plomb. Ensuite on l’écorcha et, après avoir passé des torches sur ses plaies, on les racla à l’aide de débris de céramiques. Pendant ces supplices, le saint martyr répétait seulement : « Gloire à Toi, mon Dieu ! »

Jeté en prison et laissé sept jours sans nourriture, il fut ensuite cloué sur une croix en-dehors de la ville. Les soldats sans pitié lui enfoncèrent dans le membre viril une tringle de fer qui lui perça les entrailles, et des enfants s’amusèrent à lui lancer des flèches qui lui crevèrent les yeux. Patient dans les tourments et longanime envers ses bourreaux, à l’exemple de son divin Maître, Théodore restait inébranlable dans sa prière et encourageait son serviteur Varus à consigner par écrit tous les détails de son martyre.

Comme on l’avait laissé suspendu à la croix pendant la nuit, un ange de Dieu vint le détacher, le guérit de toutes ses blessures et l’encouragea à persévérer jusqu’au terme de son combat. Quand, au matin, deux soldats vinrent pour détacher son cadavre, le découvrant avec stupeur indemne, ils se convertirent au Christ, entraînant avec eux tout le reste de la cohorte et, par la suite, les soldats qui avaient été envoyés pour les châtier.

Réalisant que, devant tant de merveilles, la ville en émoi risquait de se soulever, Licinius envoya d’autres soldats avec l’ordre d’exécuter sans retard Théodore, cause de tous ces désordres. Des chrétiens voulurent s’interposer, mais le saint martyr, sentant que l’heure était venue de consommer son union avec le Christ, les arrêta et se présenta paisiblement devant les bourreaux. Après s’être revêtu du signe de la Croix vivifiante, il inclina la tête et reçut d’un coup de glaive la couronne de la gloire.
Conformément à ses instructions, les chrétiens portèrent en cortège triomphal sa sainte relique dans sa maison familiale, à Euchaïta. C’est là qu’il accomplit de nombreux miracles au cours des siècles, au point que par la suite la ville prit le nom de Théodoroupolis.
(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de la sainte Rencontre, ton 1

Réjouis-toi, ô Pleine de grâce, Vierge Mère de Dieu, car de toi s’est levé le Soleil de Justice, le Christ notre Dieu, illuminant ceux qui sont dans les ténèbres. Sois aussi dans l’allégresse, juste vieillard, qui as reçu sur tes bras Celui qui libère nos âmes et nous donne la Résurrection.

Tropaire de saint Théodore ton 4

Dans l’armée véritable du Roi des cieux * tu fus un excellent stratège, Théodore, martyr victorieux: * car, tu as combattu sagement, avec les armes de la foi, * exterminant les troupes des démons, en athlète vainqueur; * c’est pourquoi nous les fidèles, nous te disons bienheureux.

Tropaire du prophète, ton 2

Célébrant, Seigneur, la mémoire de ton prophète Zacharie, * par ses prières, * nous t’en supplions, sauve nos âmes.

Kondakion de saint Théodore, ton 6

Ayant armé de courage ta foi * et pris comme lance la parole de Dieu, * tu as transpercé l’ennemi, * Théodore, fameuse gloire des martyrs; * avec eux ne cesse pas * d’intercéder pour nous tous auprès du Christ notre Dieu.

Kondakion de la fête de la Ste Rencontre, ton 1

O Toi qui as sanctifié par Ta naissance le sein virginal et qui as béni, comme il le fallait, les bras de Siméon, Tu es venu, Christ Dieu, nous sauver en ce jour. Dans ses guerres, donne la paix à Ta cité et affermis les chrétiens orthodoxes que Tu as aimés, Toi seul Ami des hommes.

ÉPITRE DU JOUR

Jc II, 14-26

Que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’en fait pas la preuve en agissant ? La foi peut-elle le sauver ? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! Et que vous ne leur

donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres. Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel ? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. Ainsi s’accomplit ce que dit l’Écriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin ? Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

ÉVANGILE DU JOUR

Mc X, 46-52

Ils arrivèrent à Jéricho. Et, lorsque Jésus en sortit, avec ses disciples et une assez grande foule, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin. Il entendit que c’était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier ; Fils de David, Jésus aie pitié de moi ! Plusieurs le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort ; Fils de David, aie pitié de moi ! Jésus s’arrêta, et dit : Appelez-le. Ils appelèrent l’aveugle, en lui disant : Prends courage, lève-toi, il t’appelle. L’aveugle jeta son manteau, et, se levant d’un bond, vint vers Jésus. Jésus, prenant la parole, lui dit : Que veux-tu que je te fasse ? Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue. Et Jésus lui dit: Va, ta foi t’a sauvé.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Le livre « Mystagogie du Grand Carême » du hiéromoine Macaire de Simonos Pétra, disponible en e-... À la Une 182522

Le livre du hiéromoine Macaire de Simonos-Pétra Mystagogie du Grand Carême. Essai de théologie du temps liturgique est désormais disponible sous fo...

25 février Vivre avec l'Église 96737

Semaine sans jeûne Saint Taraise, patriarche de Constantinople (806) sainte Adeltrude, abbesse à Maubeuge (vers 696) ; saints néomartyrs de Russie ...

12 février (ancien calendrier)/25 février (nouveau) Vivre avec l'Église 61404

Semaine sans jeûne Saint Mélèce, archevêque d’Antioche (381) ; sainte Eulalie de Barcelone (312) ; sainte Marie, appelée Marin, et son père, ...

Une lettre ouverte du patriarche de Jérusalem : Nous prions chaque jour pour l’unité orthodoxe À la Une 182513

Nous prions chaque jour pour l’unité orthodoxe Mes chers frères Primats et co-célébrants dans Notre Seigneur Jésus-Christ, Il y a un an cette semai...

La nouvelle ambassadrice de France à Chypre a rendu visite à l’archevêque Chrysostome II À la Une 182505

Dans la matinée du mardi 23 février 2021, S.B. l’archevêque de Chypre Chrysostome II a reçu dans son bureau la nouvelle ambassadrice de France à Ch...

11 février (ancien calendrier) / 24 février (nouveau) Vivre avec l'Église 96696

Semaine sans jeûne Saint Blaise, évêque de Sébaste, martyr (vers 316) ; sainte Théodora, impératrice de Constantinople (vers 867) ; saint Simplice,...

24 février Vivre avec l'Église 96694

Semaine sans jeûne Invention du chef du saint prophète, précurseur et baptiste Jean ; saint Erasme des Grottes de Kiev (1160) ; saint Prétextât, év...

Bertrand Vergely : « La tentation » – 22 février 2021 À la Une 182480

Nous vous invitons à voir la 20e conférence de Bertrand Vergely intitulée : « Je vous parlerai par paraboles » donnée dans le cadre de la huit...

Comment la Bible a été imprimée en Roumanie sous le régime communiste À la Une 182475

À l’occasion du 120e anniversaire de la naissance du patriarche de Roumanie Justinien, le site basilica.ro a publié un fait peu connu de sa vie. En...

Congrès des délégués des paroisses persécutées de l’Église orthodoxe ukrainienne À la Une 182469

338 délégués sont venus à Kiev au congrès des représentants des paroisses de l’Église orthodoxe ukrainienne (sous l’omophore du métropolite de Kiev...

L’office des funérailles d’Héléne Bobrinskoy Actualités 182461

Les obsèques de matouchka Hélène Bobrinskoy, épouse du père Boris Bobrinskoy, décédée le 19 février ont lieu ce matin au monastère Notre-Dame-de-to...

10 février (ancien calendrier) / 23 février (nouveau) Vivre avec l'Église 96623

Semaine sans jeûne Saint Charalampe le thaumaturge, hiéromartyr, et ses compagnons : saints Porphyre, Baptos et trois autres martyrs à Magnésie en ...