9 avril (ancien calendrier) / 22 avril (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

9 avril (ancien calendrier) / 22 avril (nouveau)

GRAND LUNDI

Mémoire du bienheureux Joseph et du figuier maudit, détruit par le Seigneur.

Saint Eupsyque, martyr à Césarée de Cappadoce (367) ; saints Héliodore, évêque, Desan et Marjab, prêtres, et leurs 270 compagnons martyrs en Perse (vers 362) ; saint Vadim, archimandrite, martyr en Perse (376) ; saint Liboire, évêque du Mans (IVème s.) ; sainte Waldetrude (ou Waudru), veuve, abbesse de Mons (686) ; saint Hugues, évêque de Rouen (730) ; Gabriel (Fomine) (1942).

HOMÉLIE DE ST JEAN CHRYSOSTOME SUR JOSEPH COMME FIGURE DU CHRIST

Fguier maudit…Tous ces faits nous prouvent l’amour de Joseph pour ses frères et nous montrent d’une façon évidente les projets sanguinaires de ces derniers. Ils sont aussi la figure des événements futurs et décrivent d’avance, dans une époque de ténèbres, les actes de la vérité. En effet, de même que Joseph s’en alla vers ses frères pour les visiter, et que ceux-ci, sans respecter les liens fraternels et le motif de sa présence, résolurent d’abord de le tuer, puis le vendirent à des barbares ; de même Notre-Seigneur, dans son amour pour les hommes, vint visiter le genre humain, et, après avoir revêtu un corps de la même substance que la nôtre, il daigna devenir notre frère. Et saint Paul s’écrie : Il ne s’est pas rendu le libérateur des anges, mais celui de la race d’Abraham; c’est pourquoi il a fallu qu’il fût en tout semblable à ses frères. (Héb. II, 16.) Les Juifs, pleins d’ingratitude, résolurent de mettre à mort Celui qui était le médecin du corps et de l’âme, et qui faisait chaque jour un nombre infini de miracles; ils accomplirent leur projet homicide et crucifièrent Celui qui, pour notre salut, avait daigné prendre la forme de l’esclave. Ainsi les Juifs se sont emparés du Christ, l’ont mis en croix et l’ont fait périr; quant aux frères de Joseph, ils avaient résolu sa mort, mais ils n’exécutèrent pas leur projet. Il fallait que la figure fût inférieure à la vérité, car autrement ces faits n’auraient pu être la figure des événements futurs. C’est pourquoi ils ont été décrits d’avance à cette époque, comme en une esquisse. Considérez, je vous prie, ce rapport étonnant. Ils ne l’ont pas tué, mais ils l’ont vendu, ils ont trempé sa tunique dans le sang d’un chevreau et ils l’ont envoyée à leur père, pour lui faire croire que son fils avait péri. Remarquez-vous que tous ces faits se sont accomplis, de façon que l’image seule de l’avenir apparaisse comme dans l’ombre, et que la vérité soit conservée. Mais reprenons la suite de notre discours. Son père l’envoya, dit l’Écriture, et il vint jusqu’à Sichem. Et un homme le trouva errant parmi les champs. Et cet homme l’interrogea et lui dit: Que cherches-tu ? Joseph répondit : Je cherche mes frères. Apprends-moi où ils font paître leurs troupeaux. Voyez avec quel zèle il va à la recherche de ses frères, quel est son empressement et quelles peines il se donne pour les trouver. Et cet homme lui répondit : J’ai entendu qu’ils disaient : Allons à Dothaim. Joseph y alla donc et les y trouva. Ceux-ci le virent de loin avant qu’il s’approchât d’eux et ils résolurent de le mettre à mort. Considérez ici, je vous prie, la providence de Dieu; voyez comme ils se préparent au meurtre de leur frère; mais si Celui qui fait et défait tout à son gré, permet qu’on apporte des obstacles à ses décrets, c’est pour répandre plus d’éclat sur son athlète et amener enfin l’accomplissement, des songes. Ils le virent de loin et résolurent de le mettre à mort. Et ils se dirent l’un à l’autre : voici venir ce maître songeur. Maintenant donc, venez, tuons-le, et le jetons dans une de ces fosses, et nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré et nous verrons ce que deviendront ses songes. Ainsi ils s’attendaient à l’accomplissement des songes ; et ils méditent de le tuer. Mais afin qu’ils apprennent qu’il n’est pas possible d’empêcher l’exécution des décrets de Dieu, c’est, en vain qu’ils délibèrent, qu’ils entreprennent et qu’ils montrent toute la perversité de leur cœur; Dieu, qui est souverainement sage, les force malgré eux et malgré leurs complots à servir ses vues secrètes sur l’avenir. Car après qu’ils eurent conspiré le meurtre de leur frère, et que déjà ils avaient accompli ce crime dans leur pensée, Ruben, dit l’Écriture, les ayant entendus, le délivra de leurs mains, en disant: Ne lui ôtons point la vie; ne répandez point le sang; jetez-le dans cette fosse qui est au désert, et ne mettez point la main sur lui. Il voulait le délivrer de leurs mains pour le rendre à son père. Ruben n’ose pas sauver son frère ouvertement, cependant il veut réprimer leur ardeur sanguinaire et il dit: Ne répandez point le sang; jetez-le dans cette fosse. Et la sainte Écriture, pour nous apprendre quelle était l’intention de Ruben, dit : Il agissait ainsi, afin de le délivrer de leurs mains, et de le rendre à son père. Ils délibéraient ainsi, avant que Joseph fût encore arrivé ; ils avaient déjà terminé leur entretien, lorsqu’il arriva vers ses frères. Tandis qu’ils auraient dû accourir vers leur frère, l’embrasser et lui demander quelles nouvelles il apportait de leur père, ces méchants, semblables à des bêtes féroces qui ont aperçu un agneau, s’élancèrent sur lui, le dépouillèrent de sa tunique de diverses couleurs, le saisirent et le jetèrent dans la fosse. Or la fosse était vide, et il n’y avait point d’eau. Ils suivirent le conseil de Ruben; et après avoir jeté Joseph dans cette fosse, ils s’assirent pour manger du pain. O comble de la cruauté et de l’inhumanité ! Joseph parcourt une si longue route, et cherche ses frères avec tant de zèle, afin de les voir et de rapporter à son père ce qui se passe; et ceux-ci, semblables à des barbares et à des sauvages, décident de le laisser mourir de faim, après que Ruben les a dissuadés de répandre le sang de leur frère. Mais Dieu, dans sa bonté, l’arracha bientôt aux mains de ses frères en délire. Car, dit l’Écriture, pendant qu’ils étaient assis et mangeaient leur pain. Ils aperçurent des Ismaélites qui passaient et se dirigeaient vers l’Égypte, Juda leur dit : De quoi nous servira-t-il de tuer notre frère et de cacher son sang? Venez, vendons-le à ces Ismaélites, et ne mettons point notre main sur lui, car il est notre frère et notre chair.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du saint et grand Lundi, ton 8

Voici l’Époux, il arrive au milieu de la nuit; bienheureux le serviteur qu’il trouvera vigilant, malheureux au contraire celui qu’il trouvera dans l’indolence. Veille donc, ô mon âme, à ne pas tomber dans le sommeil, pour qu’à la mort tu ne sois livrée et que les portes du royaume ne se ferment devant toi, mais redouble de vigilance pour chanter: Saint, saint, saint es-tu, Seigneur notre Dieu, par les prières de la Mère de Dieu aie pitié de nous.

Kondakion du saint et grand Lundi, ton 8

Jacob pleurait la perte de Joseph et ce noble fils, monté sur un char, recevait les honneurs royaux: n’ayant pas asservi son cœur aux voluptés de l’Égyptienne, il fut glorifié par celui qui connaît le secret
des cœurs et qui donne aux hommes la couronne d’immortalité.

ÉVANGILE DU JOUR

Matth. XXIV, 3-35

Jésus s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde? Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes; que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là! Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n’y allez pas; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre. Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne was born and raised in France, where she taught English. She moved to the United States in 2001, and she now teaches French. Beside her anthology on Cistercian texts, she has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

23 mai Vivre avec l'Église 104635

23 mai Saint Michel, évêque de Synades en Phrygie, confesseur (831) ; sainte Marie de Cléopas (Ier s.); saint Didier, évêque de Langres, martyr ave...

A Serbian Orthodox teacher is being prosecuted by the Belgrade court for his positions in favor o... 104632

Vladimir Dimitrijević, Ph.D. in philological sciences and high school teacher, known for his stance in favor of the traditional family, is the subj...

The King of Jordan covers the cost of restoration of the Holy Sepulchre Middle East 104630

Patriarch Theophilos III of Jerusalem thanked King Abdullah II of Jordan on behalf of the Brotherhood of the Holy Sepulchre, for covering the costs...

Communiqué of the Assembly of Bishops of the Serbian Orthodox Church 104627

The assembly of bishops of the Serbian Orthodox Church took place May 9-18, 2019, at Žiča monastery, then in Belgrade. We publish here our translat...

«Travailler l’icône, c’est cultiver son moine intérieur», un entretien avec Marie-Noëlle Garrigou À la Une 104623

Peintre d’icône au cœur du Vercors, Marie-Noëlle Garrigou enseigne cet art « qui rend visible le monde invisible ». Elle a donné un entretien à La ...

« The Church of Jerusalem is the mother of all Churches and the guarantor of Orthodox unity » 104621

On May 16, Patriarch Theophilos III, the head of the Orthodox Church of Jerusalem, met with a delegation of the Imperial Orthodox Society in Palest...

« Au Mont Athos, une opération de haut vol » Podcast vidéo 104611

Un court documentaire diffusé par Arte.

May 9 (old calendar) / May 22 (new) 104609

May 9 (old calendar) / May 22 (new) Fast Midfeast of Pentecost Prophet Isaiah (8th c. B.C.). Martyr Christopher of Lycia, and with him Martyrs Call...

May 22  104607

May 22 Fast Midfeast of Pentecost Martyr Basiliscus, Bishop of Comana (ca. 308). Commemoration of the Second Ecumenical Council (381). St. John (Vl...

9 mai (ancien calendrier) / 22 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 104605

9 mai (ancien calendrier) / 22 mai (nouveau) Jour de jeûne Fête de la Mi-Pentecôte. Transfert des reliques de saint Nicolas le Thaumaturge à Bari (...

22 mai Vivre avec l'Église 104603

22 mai Jour de jeûne Mi-Pentecôte. Saint Basilisque, évêque de Comanes, martyr à Amasée dans le Pont (vers 312) ; commémoration du second Concile Œ...

A choir of 450 children sang the patriarchal liturgy in Christ the Savior Cathedral 104600

On May 19, 2019, the 4th Sunday of Pascha, Patriarch Kirill of Moscow celebrated the Divine Liturgy in Christ the Savior Cathedral in Moscow.