Un article paru sur le site de Orthodoxtimes.com (ex Romfea.news) relate les prises de position d'un certain nombre de hiérarques grecs se montrant critiques vis-à-vis de l'Église russe et témoignant de leur soutien au patriarcat de Constantinople.

Débats animés à l’intérieur de l’Église de Grèce concernant la question de l’autocéphalie ukrainienne
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le plan des dirigeants de l’Église orthodoxe de Russie, qui avaient exercé des pressions sur les hiérarques de l’Église de Grèce, semble s’être retourné contre eux, comme l’a montré la décision prise samedi dernier lors de la réunion extraordinaire du Saint-Synode. Au cours de cette réunion, plus de 35 évêques métropolitains ont pris la parole et ont déclaré avoir été mis sous pression par les dirigeants de l’Église orthodoxe russe, et ne pas s’y être soumis. « Ce genre d’attitude de la part des Russes confirme que le mouvement politique du pan-slavisme, autrefois lancé par Staline, est toujours actif aujourd’hui, mais en utilisant maintenant d’autres moyens », a souligné le métropolite de Langadas, Liti et Rentina. Le métropolite Chrysostome de Peristeri a pour sa part déclaré que les motivations de l’Église orthodoxe russe sont en effet très opaques.

Le métropolite Chrysostome de Patras, membre du précédent Synode permanent, a parlé d’intimidation de la part du Patriarcat de Moscou et a fait part d’une conversation avec un archiprêtre russe qui lui a rendu visite en accusant le patriarche œcuménique Bartolomée de vouloir faire preuve d’autoritarisme : « Si vous aviez participé au concile de Crête, rien de tout cela ne serait arrivé », a répondu le métropolite de Patras au délégué russe, qui a semblé comprendre, même s’il était sceptique au début de la discussion concernant le patriarche oecuménique. « Nous avons aujourd’hui une opportunité de libérer les mains des autres Patriarcats », a déclaré le métropolite de Patras. Il a aussi dit à l’archevêque Jérôme : « Nous n’aurions pas été dans cette position si vous aviez immédiatement reconnu le métropolite Épiphane de Kiev ». Le métropolite Denys de Corinthe a semblé contrarié lorsqu’il a évoqué sa propre expérience sur cette question. Au cours de sa visite à Jérusalem, il a été témoin des pressions exercées sur le Patriarcat de Jérusalem par l’Église orthodoxe russe. Le métropolite de Corinthe s’est demandé : « Pour qui se prend-il, le patriarche de Moscou ? Se croit-il patriarche œcuménique ? » En outre, il a évoqué les projets d’extension incessants de l’Église orthodoxe russe : « Ils ne peuvent pas parler de canonicité, quand ils ne respectent eux-mêmes aucune règle et achètent des terres dans le monde entier pour bâtir des églises ».

Le métropolite Damascène de Maroneia a également appelé les hiérarques à ne pas avoir peur : « Nous n’avons rien à craindre. Nous sommes tous assez courageux et nous ne devrions n’avoir peur de personne », a-t-il déclaré. Le métropolite Pantéléimon de Veroia a clairement indiqué que les métropolites du nord de la Grèce soutenaient cette décision, dans la mesure où ils soutenaient également le patriarche œcuménique : « Nous, les métropolites de la Grèce septentrionale, nous nous identifions au Patriarcat œcuménique », a déclaré le métropolite de Veroia. « Les métropoles des Nouvelles Terres ont de facto reconnu l’Église d’Ukraine », a déclaré le métropolite de Drama, qui s’est opposé à ce que la question soit soumise au vote, comme la très grande majorité des hiérarques l’a été : « Nous ne pouvons pas voter pour une décision prise par notre primat », a déclaré le métropolite Paul, qui a exhorté les évêques à respecter le Patriarcat œcuménique. Le métropolite a ajouté : « Allons-nous rejeter l’institution la plus sacrée de la nation ? » Le métropolite de Messinia a signalé aux hiérarques que le droit du Patriarcat œcuménique d’accorder l’autocéphalie ne devrait pas être contesté. Il a dit que tant que l’Église de Grèce ne reconnaîtrait pas l’Église orthodoxe d’Ukraine, la division au sein de l’Ukraine s’intensifierait. Le métropolite d’Hydra a rappelé à l’assemblée que, si nous ne prenions pas la bonne décision en faveur de la nouvelle Église, « nous commettrions le plus grand crime ».

« Nous ne devons pas céder au chantage du métropolite (Hilarion, ndt) de Volokolamsk », a déclaré le métropolite de Ioannina aux évêques, en mentionnant plus de 200 juridictions russes dans le monde, dont personne ne parle. Le métropolite de Ierissos s’est ensuite inquiété de la manière dont le Patriarcat œcuménique a été traité : « Nous ne pouvons tolérer que le Patriarcat œcuménique soit simplement qualifié de « Patriarcat ». Nous devons prendre les choses au sérieux », a déclaré le métropolite Théoclite. Les hiérarques de l’Église de Grèce ont semblé plutôt troublés par les arguments avancés par la partie russe selon lesquels le patriarche œcuménique aurait été corrompu pour accorder l’autocéphalie à l’Ukraine. La décision du Patriarcat de Moscou de rompre la communion avec le Patriarcat œcuménique a suscité une grande inquiétude parmi les hiérarques.

Le métropolite de Goumenissa a souligné que la rupture de la communion avec le Patriarcat œcuménique constituait un « crime impardonnable ». Le métropolite de Serrès a précisé que la Sainte Communion ne pouvait en aucun cas constituer un moyen de négociation ou de pression. Il convient de rappeler que le Synode de l’Église de Grèce a refusé de soumettre la question au vote malgré l’intervention énergique du métropolite de Kaisariani qui a réclamé un vote par appel nominal. Le métropolite Hiérothée de Nafpaktos a indiqué que la partie russe et le Patriarcat de Moscou ont fait un travail de sape du Patriarcat œcuménique depuis un certain temps, un fait que l’Église de Grèce ne saurait ignorer. « Le système synodal a été renversé. Il y a un désir d’autorité », aurait dit le métropolite Hiérothée. Selon les mêmes sources, le métropolite a souligné que les évêques n’avaient pas le droit de juger les décisions d’une autre Église, à savoir la décision du Patriarcat œcuménique d’accorder l’autocéphalie à l’Ukraine. Le métropolite s’est opposé à un vote par appel nominal. Le métropolite Séraphin de Kastoria a vivement critiqué les actions de l’Église orthodoxe russe et ses menaces : « On dit que l’Église d’Ukraine offre la Sainte Communion aux Uniates. Les Russes ne font-ils pas la même chose ? » a-t-il dit. Les membres du Synode qui ont pris la parole et ont demandé de s’opposer à la prise de décision, étaient les métropolites de Karystia, du Pirée, de Kythira, d’Ilia, de Mesogaia. Bien qu’ils n’aient pas pris la parole, les métropolites d’Aïtolie et d’Akarnanie et de Dryinoupolis ont demandé que leur objection soit formulée. Dans une déclaration écrite, le métropolite de Corfou a déclaré que l’Église de Grèce ne devrait pas prendre de décision sur cette question afin d’éviter de s’impliquer dans un conflit. Le métropolite a fait une déclaration écrite parce qu’il était à l’étranger. Le métropolite Nicolas de Mésogée s’est opposé fermement à la décision des hiérarques sur cette question. Le métropolite a affirmé que « le risque est grand », soulignant que le Tomos d’autocéphalie n’a pas encore réalisé l’unité de l’Eglise de l’Ukraine. « Nous pourrons revenir sur la question quand le temps sera venu », a demandé le métropolite Nicolas, qui a insisté sur le fait que, si l’Église de Grèce reconnaissait la nouvelle Église d’Ukraine, il en résulterait une certaine confusion. Enfin, le métropolite de Kaisariani a exprimé ses craintes qu’une nouvelle crise avec les vieux-calendaristes ne réapparaisse au sein de l’Église de Grèce, en disant : « Je crains que nous ne soyons à l’origine d’une nouvelle division ».

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

France 2 : « Matinée interreligieuse 2019 – : « La laïcité, je t’aime, moi non plus ! » ... À la Une 132222

La matinée exceptionnelle, proposée par l’ensemble des émissions religieuses des « Chemins de la Foi » de France 2 est axée cette année sur le thèm...

Texte de la gramata (lettre patriarcale et synodale) du Patriarcat de Moscou pour l’Archevêché À la Une 132221

Sur le site de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale : le texte en français de la gramata (gramota) du Patriarcat ...

Un compte rendu du voyage de la délégation de l’Archevêché à Moscou du 1 au 5 novembre Revue du Web 132218

Sur le site de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale : ce compte rendu, avec des liens vers des albums de photogra...

Le patriarche de Jérusalem invite tous les primats à une rencontre pour parler de l’unité d... À la Une 132067

Le patriarche Théophile de Jérusalem est actuellement à Moscou pour y recevoir le Prix du patriarche Alexis II pour son travail en faveur de l&rsqu...

Parution : « Crucifixion. La crucifixion dans l’art. Un sujet planétaire » de François Bœsp... À la Une 131822

Vient de paraître aux Éditions Bayard de François Bœspflug avec le concours d’Emanuela Fogliadini, Crucifixion. La crucifixion dans l’a...

Décès de Mgr Grégoire, ancien archevêque de Thyateira et de Grande-Bretagne À la Une 131591

L’ancien archevêque de Thyateira Grégoire vient de décéder à l’âge de 92 ans. Depuis quelques années, l’archevêque souffrait de g...

20 novembre Vivre avec l'Église 58829

20 novembre Carême de la Nativité Avant-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie ; Saint Grégoire ...

7 novembre (ancien calendrier) / 20 novembre (nouveau) Vivre avec l'Église 58827

7 novembre (ancien calendrier) / 20 novembre (nouveau) Carême de la Nativité Les 33 martyrs de Mélitène : saints Hiéron, Nicandre, Hésychius, Athan...

L’archevêque de Bruxelles et de Belgique Simon (Patriarcat de Moscou) s’explique sur sa rencontre... À la Une 131401

L’archevêque de Bruxelles et de Belgique Simon (Patriarcat de Moscou) a communiqué à l’agence russe RIA-Novosti que sa rencontre avec le patriarche...

Bertrand Vergely : « Ta foi t’a sauvé ! » – 13 novembre À la Une 131399

Nous vous invitons à regarder la conférence donnée le 13 novembre.

Le métropolite Antoine, chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine : « Toutes les épreuves nous s... Actualités 131395

Dans une interview, le métropolite Antoine (Pakanitch), chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre, ...

L’Ancien Grégoire, père spirituel du monastère du Saint-Précurseur en Chalcidique, est décédé Actualités 131334

Après des années de maladies, l’Ancien Grégoire (Papasotiriou), père spirituel et fondateur du monastère Saint-Jean-le-Précurseur, au village de Me...