Discours du professeur Michel Stavrou, lors de la cérémonie inauguratrice du sixième colloque international de l’Association internationale des dogmaticiens orthodoxes

698

Nous vous invitons à lire le discours de Michel Stavrou,, président de l’IAODT, prononcé lors de lors de la cérémonie inauguratrice du sixième colloque international de l’Association internationale des dogmaticiens orthodoxes qui a eu lieu à Balamand du 7 au 9 juin derniers.

"Votre Eminence,

Madame l’Ambassadrice, Monsieur l’Ambassadeur, Monsieur le Chargé d’Affaires,

Mes révérends Pères, mes chers collègues,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux, au nom du presidium de l’Association internationale des dogmaticiens orthodoxes, d’adresser la bienvenue à tous les participants et les auditeurs venus assister à notre Sixième Colloque qui se déroule cette année au Liban, en cette université orthodoxe de Balamand, à l’Institut de théologie Saint-Jean-Damascène.

Nous espérons que cette rencontre académique sera un événement béni par Dieu et fructueux non seulement pour chacun d’entre nous mais aussi pour la vie de nos institutions théologiques, ecclésiastiques, culturelles et scientifiques, où nous déployons nos activités.

Je voudrais ici rappeler que notre association a été créée pour répondre à une double attente, 1° la nécessité d’affermir et de développer le partage académique entre tous ceux qui se sentent appelés à servir et à diffuser la théologie dogmatique orthodoxe et qui s’efforcent de répondre ensemble aux grands défis de notre temps ; 2° le besoin plus général de désenclaver nos Eglises orthodoxes en créant des réseaux d’échanges et de collaboration. Nous savons que le résultat d’une histoire douloureuse est que l’Eglise orthodoxe apparaît dispersée dans le monde et segmentée entre de multiples pôles de communion – les Eglises autocéphales – qui n’ont plus suffisamment conscience du devoir de manifester leur unité.

En ce sens, grâce à cette collaboration interorthodoxe, nous espérons que la voix de la théologie orthodoxe sera mieux articulée et renforcée et pourra contribuer à dynamiser la mission ecclésiale, en correspondance avec les besoins du monde contemporain.

Je rappellerai que notre association a été créée à Arad (Roumanie), les 6-8 juin 2007, lors d’un premier colloque qui avait pour thème La théologie dogmatique orthodoxe : ses accents et ses perspectives, au cœur de la mission de l’Eglise dans le monde contemporain. Ce thème exprime en soi toute la perspective de notre association : partager une réflexion dogmatique à la fois exigeante et ouverte, soucieuse de ne pas glisser vers les abstractions intellectuelles, étant bien entendu que la théologie doit toujours demeurer existentielle et doxologique, comme nous l’avons reçu de nos Pères dans la foi. La mission ecclésiale, le rayonnement de la foi orthodoxe et le salut du monde sont donc au cœur de nos préoccupations.

Et je désire ici rendre hommage au fondateur de notre association, le Révérend Père Ioan Tulcan, qui, avec ses collaborateurs le p. Cristinel Ioja et le p. Filip Albu, a été non seulement le modeste initiateur de nos rencontres, mais aussi comme président l’infatigable et fidèle animateur de l’association pendant près de dix ans.

Dès le premier colloque d’Arad se sont réunis des théologiens orthodoxes appartenant aux universités et institutions théologiques de différents pays, issus de la majorité des Eglises orthodoxes territoriales. Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour partager avec une compétence remarquable leur compréhension du message éternel de l’Orthodoxie et tenter de l’actualiser pour les gens d’aujourd’hui. Il fut alors décidé que les colloques théologiques auraient lieu si possible tous les deux ans.

C’est encore à Arad qu’a eu lieu en juin 2009 le deuxième colloque international de notre Association. Puis, deux ans plus tard, en juin 2011, s’est réuni le troisième colloque international, cette fois à l’Académie ecclésiastique de Thessalonique (Grèce). Le quatrième colloque international de l’Association a ensuite eu lieu en septembre 2013 à l’université de Sofia (Bulgarie). Enfin notre cinquième colloque international s’est déroulé trois ans plus tard en septembre 2016 au monastère de Caraiman (Roumanie), sur un thème ecclésiologique : La primauté et les primautés dans l’Eglise.

Toutes ces rencontres académiques ont donné lieu à des volumes rassemblant les contributions traduite en anglais et en français. La Faculté de théologie orthodoxe d’Arad a assuré jusqu’à présent la publication des cinq premiers volumes des colloques de l’Association. Nous sommes heureux de découvrir le 5e volume de ce qui est devenu une collection.

Ce nouveau colloque international de l’IAODT, le sixième, se déroule pour la première fois en dehors de l’Europe orientale, c’est-à-dire au Proche-Orient, au sein du Patriarcat d’Antioche, ce qui est un beau signe. C’est à Antioche, en effet, que pour la première fois apparut le beau nom de « chrétiens ». De plus cet Institut qui nous accueille a pour saint patron Jean Damascène, l’un des plus grands docteurs de notre Eglise. Enfin, nous sommes au Liban, accueillis par une Eglise autocéphale dont la capacité d’initiative et la dynamique d’insertion dans la société civile me semblent tout à fait exemplaires et emblématiques pour toute l’orthodoxie dans le monde post-moderne où l’orthodoxie ne devra pas compter sur une tutelle des Etats pour s’organiser et développer librement sa mission.

Notre rencontre de Balamand, réunie sur le thème de « la vision eschatologique de la théologie orthodoxe », se tient au moment où notre monde est en phase de recomposition et de crise à différents égards : crise économique, écologique, politique, spirituelle, bref à tous les niveaux. Nous sommes entrés déjà dans la post-modernité et la mondialisation, ce qui implique des postures de replis, des oppositions multiples dans un monde redevenu multipolaire. C’est dans ce contexte que le thème de la présence des eschata est si important. Il nous rappelle que l’histoire du monde n’est pas absurde mais qu’elle est aimantée secrètement vers la manifestation du Royaume de Dieu qui s’est approché de nous lorsque Dieu a envoyé son Fils et nous a fait don de son Esprit Saint. Désormais l’Esprit a fait de nous une sainte Assemblée (Ekklèsia) et nous savons, comme l’a dit un grand théologien de cette région, Mgr Georges Khodr, que « l’Eglise est le cœur du monde, même si le monde ignore son propre cœur ».

Nous trouverons le temps nécessaire, dans nos sessions, de creuser un peu un sujet aussi profond que celui qui a été choisi. Nous pouvons en tous cas espérer que ce symposium marquera un pas important dans le dialogue interorthodoxe, dans l’affirmation et le développement de notre Association et dans le témoignage de la richesse et des beautés de l’Orthodoxie pour le monde d’aujourd’hui et de demain.

Je voudrais pour finir exprimer tout spécialement notre reconnaissance et nos remerciements de tout cœur à Sa Béatitude le Patriarche d’Antioche Jean X, pour sa bénédiction et ses encouragements, et au père doyen le p. Porphyre Georgi, de la Faculté de théologie orthodoxe Saint-Jean-Damascène, qui nous reçoit avec une grande générosité et solidarité fraternelle et qui a si bien préparé cet événement avec toute son équipe.

Souhaitons donc un bon succès à ce Colloque et prions Dieu qu’Il nous bénisse par sa grâce et son amour pour les hommes.

Michel Stavrou
Président de l’IAODT"

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !