Consécration de la nouvelle cathédrale orthodoxe de Gjirokastër (Albanie)

4

Le dimanche 7 août 2016 a eu lieu la consécration de la nouvelle cathédrale orthodoxe de la Résurrection du Christ à Gjirokastër. L’office était présidé par l’archevêque de Tirana Anastase, primat de l’Église orthodoxe d’Albanie, assisté par le métropolite de Gjirokastër Dimitri et du métropolite d’Amantia Nathanaël. Tôt dans la matinée, des centaines de fidèles orthodoxes de la ville et des alentours, avec leurs prêtres paroissiaux sont venus prier en ce moment important pour l’Église locale. Assistaient également à l’événement le maire de Gjirokastër, Mme Zamira Rami, les maires de Libohovë, Dropull, Himare, Finiq, des parlementaires ainsi que des membres du Corps diplomatique et des universitaires. Dans son allocution, l’archevêque Anastase a mentionné sa première visite dans la ville alors qu’il effectuait son voyage en Albanie comme exarque patriarcal, et ce le 10 août 1991. Il a décrit l’atmosphère de cette époque comme proche « de l’enfer ». Aussi, aujourd’hui le contraste, a-t-il ajouté, est plus que visible avec la renaissance de l’Église dont la croissance à un niveau unique offre le témoignage orthodoxe dans cette contrée. L’archevêque a souligné à nouveau que l’Église autocéphale orthodoxe d’Albanie, outre sa reconstruction et sa restructuration, a entrepris également des initiatives audacieuses pour contribuer au développement du pays en général. Ces initiatives ont été prises dans le domaine de l’éducation, de la culture, de l’écologie, du développement agricole, du patrimoine culturel, etc. Dans ses initiatives, l’Église orthodoxe est toujours restée fidèle à la tradition et à sa mission, délivrant son message d’espoir, d’amour et de foi. L’archevêque a exhorté les fidèles à se maintenir dans l’espérance, parce que le peuple orthodoxe ne croit pas en vain, mais place son espoir dans le Christ ressuscité. Il les aussi appelé à ce que leur foi soit approfondie et ne reste pas superficielle. Enfin, il les a appelé à plus d’amour, lequel doit s’exprimer partout, dans la famille, la société et dans le monde entier. De son côté, au nom du clergé et du peuple de la ville, le métropolite de Gjirokastër Dimitri a exprimé ses remerciements au primat pour le magnifique don de la cathédrale et pour sa consécration. L’édifice a été érigé sur un terrain qui était propriété ecclésiastique, acheté par l’archevêque dans le cadre de ses efforts pour reconstruire l’Église orthodoxe dans le pays. La nouvelle construction constituait une nécessité étant donné que les deux églises de la ville, construites également sur la demande de l’archevêque, étaient situées dans des endroits éloignés. Les travaux ont commencé en 2009. Une école moderne a été bâtie près de l’église et fonctionne depuis 2012. Depuis 2014 jusqu’à aujourd’hui, les difficultés financières ont été surmontées, ce qui a permis de terminer l’aménagement interne de l’église, à savoir l’iconostase et les fresques du dôme, de l’abside et du sanctuaire. La surface de l’édifice est de 450 m2, sa hauteur est de 18,5 m, et la Croix culmine à 21 m.

Source et photogrpahies

Print Friendly, PDF & Email

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.