ste_bathildeEn ce moment au musée de Cluny (musée national du Moyen-Age, à Paris), est exposée la tunique de la sainte reine Bathilde (fêtée le 30 janvier). L’occasion de redécouvrir l’histoire incroyable de cette esclave saxonne du VIIe siècle qui devint reine des Francs, mena une politique anti-esclavage et empêcha le démembrement du Royaume des Francs !

Anglo-Saxonne de naissance, Bathilde fut capturée par les armées d’invasion du Danemark en 641 et vendue à Erchinoald, Maire du palais de Clovis II, roi de France. Elle gagna rapidement la faveur de tous, car elle avait du charme, de la beauté et une nature gracieuse et douce. Elle gagna aussi l’affection de ses compagnes servantes, car elle leur montra de nombreuses attentions telles que le nettoyage de leurs chaussures et de leurs vêtements, les travaux de réparation, et  son caractère lumineux et attrayant qui la rendirent chère à tous.

Erchinoald, impressionné par ses qualités, voulut en faire sa femme, mais Bathilde, alarmée par cette perspective, se déguisa avec de vieux vêtements et des haillons, et se cacha parmi les servantes du palais. Erchinoald, pensant qu’elle s’était enfuie, épousa une autre femme.
Son prétendant suivant, cependant, fut le roi Clovis II. Lorsque Bathilde jeta ses vêtements anciens et apparut de nouveau, le roi remarqua sa grâce et sa beauté, et déclara son amour pour elle. En 649, Bathilde la jeune fille esclave de19 ans devint reine de France. Elle donna à Clovis trois fils: Clotaire III, Childéric II et Thierry III, tous devenus rois. A la mort de son époux, elle fut nommée régente pour son fils aîné, Clotaire, qui n’avait que cinq ans, et elle  gouverna avec compétence pendant huit ans avec Saint-Éloi comme conseiller.

Elle fut une bonne reine et régna en sage. Elle n’oublia jamais qu’elle avait été esclave, et fit tout en son pouvoir pour soulager ceux qui étaient en captivité. Il fut écrit que la Reine Bathilde fut la plus sainte et la plus pieuse des femmes. Se souvenant de son propre esclavage, elle mit de côté des sommes immenses pour le rachat des captifs. Bathilde aida à promouvoir le christianisme en suivant les enseignements de Saint Ouen, Saint Léodegard, et de plusieurs autres évêques.

Pendant cette période, les habitants les plus pauvres de France étaient souvent obligés de vendre leurs enfants comme esclaves pour répondre aux taxes écrasantes qui leur étaient imposées. Bathilde réduisit leurs impôts, interdit l’achat d’esclaves chrétiens et la vente de sujets français, et déclara que tout esclave qui mettait le pied en France serait libre, dès cet instant. Ainsi, cette femme éclairée gagna l’amour de son peuple et fut une pionnière pour l’abolition de l’esclavage.

Elle fonda également plusieurs abbayes, telles que Corbie, Saint-Denis, et Chelles, qui devinrent colonies de peuplement dans ces régions sauvages et reculées de France. Sous sa direction, les forêts furent récupérées et l’agriculture devint florissante. Elle construisit des hôpitaux et vendit ses bijoux pour aider les nécessiteux.

Quand son fils, Clotaire, fut en âge, et qu’il monta sur le trône comme roi de France, [écartée du pouvoir], Bathilde se retira dans sa propre abbaye royale de Chelles, près de Paris, où elle fut une moniale ordinaire avec humilité et obéissance.
Elle mourut à Chelles avant d’avoir atteint son cinquantième anniversaire. La mort la toucha d’une main douce; Tandis qu’elle mourait, elle dit qu’elle voyait une échelle allant de l’autel vers le ciel, et que sur celle-ci, elle grimpait en compagnie des anges.
Sainte Bathilde est généralement dépeinte comme une reine couronnée ou une moniale devant l’autel de la Mère de Dieu, deux anges soutenant un enfant sur une échelle, ceci reflète la vision qu’elle eut, dit-on à sa mort.
 
 
Ton 6
 
Tropaire à sainte Bathilde, reine et moniale,
(Natalice en 680 A.D.)
 
Petite fille tu fus vendue comme esclave,*
Plus tard, tu fus l’épouse du roi Clovis II.*
Régente après la mort de ton époux terrestre,*
Tu fus écartée du pouvoir et enfermée*
Au couvent de Chelles où tu finis en moniale.*
Sainte Bathilde, prie Dieu pour notre salut!
 
+
Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !