Le chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine s’est exprimé sur le danger de deux juridictions parallèles en Ukraine

390

Permettre en Ukraine une juridiction ecclésiale parallèle [c’est-à-dire les deux entités schismatiques actuelles dans l’hypothèse où le Patriarcat de Constantinople accorderait l’autocéphalie, ndlr], signifie abandonner [le projet d’] une Église unique en Ukraine. C’est ce qu’a déclaré le chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine, le métropolite de Borispol et de Brovary Antoine dans une interview à l’agence grecque Romfea : « Je voudrais dire à ceux qui expliquent leurs actions anti-ecclésiales par de prétendues tentatives de rétablir l’unité de l’orthodoxie en Ukraine : si nous aurons une juridiction ecclésiale parallèle en Ukraine, cela signifiera que nous n’aurons jamais dans notre pays une seule Église ukrainienne, et que notre peuple sera divisé à jamais », a déclaré le métropolite Antoine. Le hiérarque a également évoqué l’attitude de l’Église orthodoxe d’Ukraine à ladite initiative et à ses possibles conséquences. « Je crains que cela ne mène à un scandale dans toute l’orthodoxie », a précisé le métropolite. Celui-ci a également appelé à répondre avec une conscience claire « devant Dieu et devant l’Église du Christ pour nos actes ».

Source (dont photographie) : Pravlife

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Professeur d'histoire et de géographie, prêtre (paroisse Saint-Séraphin de Sarov à Paris), auteur, dernier livre paru : "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).