Le métropolite d’Helsinki Ambroise se retire

520

Au début de la présente année, le métropolite d’Helsinki Ambroise (Jääskeläinen), de l’Église orthodoxe de Finlande, qui est autonome au sein du Patriarcat œcuménique, est parti en retraite. Risto Jääskeläinen est né le 10 août 1945 à Tohmajärvi, en Finlande. Il étudia la théologie en Finlande, Hongrie, Angleterre et Union soviétique. Il prononça ses vœux monastiques avec le nom d’Ambroise, et fut ordonné diacre et prêtre en 1979, en tant que membre du monastère du Nouveau Valaam. Il fut élevé à la dignité d’archimandrite en 1986, et a été consacré évêque de Joensuu en 1988. Il servit ensuite comme métropolite d’Oulu, de 1997 à 2002, puis métropolite d’Helsinki de 2002 à 2018. L’annonce de son départ en retraite a constitué une surprise pour tous. Le hiérarque n’avait montré aucun signe de fatigue et, au contraire, avait pris récemment un rôle actif dans des discussions publiques et dans les medias. Sa réponse typique, ces dernières années, aux vœux pour son anniversaire, était « l’âge avance, mais nous ne lâchons pas ! » « Dans beaucoup de pays orthodoxes, les hiérarques exercent leur ministère jusqu’à la mort. Dans notre société, les hiérarques ont le droit de prendre leur retraite, et nous avions déjà eu un précédent – le métropolite Pantéléimon – qui partit en retraite alors qu’il était plus jeune que moi. Je pense qu’un évêque, ou un prêtre, peut servir l’Église de nombreuses façons, même à un titre non officiel » a déclaré le métropolite Ambroise. « Maintenant est venu le temps pour que d’autres prennent une pleine responsabilité », a-t-il ajouté. Comme le mentionne le site de l’Église orthodoxe de Finlande, durant toutes les années de son ministère, le métropolite Ambroise était critiqué pour avoir négligé la tradition orthodoxe, pour son engagement excessif dans l’œcuménisme et les réformes liturgiques. Ses rapports étroits avec des représentants du monde des affaires et de la politique, des media, ont également appelé la réprobation. Un scandale a éclaté lorsque le métropolite Ambroise avait invité une femme évêque de l’Église luthérienne de Finlande à pénétrer dans le sanctuaire pendant une ordination à la cathédrale de la Dormition à Helsinki et avait ordonné au diacre de la commémorer pendant les ecténies. Cet acte avait été condamné par l’archevêque Léon (Makkonen) de Carélie et de toute la Finlande puis, plus tard, par le patriarche œcuménique Bartholomée lui-même. Or, le métropolite Ambroise resta sur ses positions, affirmant qu’il n’avait rien fait de mal, étant fidèle à l’esprit de l’œcuménisme. Bien que dorénavant retraité, le métropolite a l’intention de continuer à travailler avec des fondations ecclésiastiques, à participer à des discussions publiques lors de différents forums et de passer plus de temps à écrire.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !