L’évêque d’Orekhovo-Zouïevsk Pantéléimon : « Chaque liturgie est une liturgie des martyrs »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Avec la bénédiction du patriarche de Moscou Cyrille, le 23 septembre, jour de la mémoire de la sainte néomartyre Tatiana Grimblit et de ceux qui ont été tués avec elles, l’évêque d’Orekhovo-Zouïevsk Pantéléimon, en charge des œuvres caritatives de l’Église orthodoxe russe, a célébré la divine liturgie en l’église des saints Néomartyrs et Confesseurs de Russie à Boutovo. Depuis l’âge de 17 ans, Tatiana Grimblit économisait sur ses vêtements et la nourriture et dépensait son modeste salaire pour aider les détenus et les exilés, dont les prêtres et les évêques. Pour cette activité caritative, dont l’aide aux prêtres emprisonnés, Tatiana Grimblit a été arrêtée à plusieurs reprises. Après chaque libération, elle continuait à aider les prisonniers. La cinquième et dernière fois, elle fut arrêtée le 6 septembre 1937 pour « agitation anti-soviétique, aide aux détenus, et discussions religieuses ». Elle fut fusillée le 23 septembre 1937 au « polygone » de Boutovo. Ont participé à l’office présidé par Mgr Pantéléimon les sœurs de charité, les étudiants de l’Institut Saint-Dimitri, les étudiants de l’Université Saint-Tikhon, des collaborateurs sociaux de l’Église. « La célébration de la liturgie est la communion à joie la plus importante qui peut exister au monde. Cette joie n’a pas de limites, de couleurs, ni de volume, mais dépasse tout ce que l’on peut imaginer. Nous sommes tous appelés, en communiant aux saints mystères du Christ, à communier à cette joie étonnante – la joie de la résurrection » a déclaré dans son homélie l’évêque Pantéléimon. « Nous savons tous que la joie de la résurrection est impossible sans la Croix. Pâques n’est pas seulement pour le Christ la résurrection des morts, mais aussi Sa passion sur la Croix » a-t-il précisé. L’évêque a rappelé aux fidèles que la liturgie est célébrée sur l’antimension, dans lequel est cousu un fragment des reliques des saints martyrs. « Chaque liturgie est une liturgie des martyrs. Cela se ressent particulièrement ici, dans cette église, sur la terre de Boutovo, qui est devenue elle-même un antimension. Sous cette terre reposent des centaines et des milliers de victimes innocentes » a souligné le hiérarque. Celui-ci a également mentionné qu’il était impossible de s’imaginer complètement les événements de cette nuit du 23 septembre 1937, ces souffrances qu’ont vécues les personnes qui allaient à la mort. « Si nous nous rappelons la vie de la sainte martyre Tatiana, dont nous célébrons particulièrement la mémoire aujourd’hui, nous comprendrons alors que cette nuit, pour elle, ne fut pas simplement la nuit des souffrances. Cette nuit en fut la délivrance et le passage vers Celui qu’elle aimait de tout son cœur et qu’elle servait par les personnes qui avaient besoin d’aide », a ajouté l’évêque Pantéléimon. « Par ses paroles, elle a réchauffé les prêtres et les évêques, elle s’est occupée des malades et de ceux qui souffraient. Elle voyait en chaque homme le Christ et Le servait, donnant tout ce qu’elle avait. Au début, elle donnait de l’argent de son maigre salaire, se vêtissant et se nourrissant modestement, et ensuite elle a donné sa vie ». « Beaucoup de martyrs, chez lesquels il y avait la foi, comme chez la martyre Tatienne, se séparaient de cette vie en éprouvant la joie de la rencontre prochaine avec le Christ » a encore déclaré l’évêque Pantéléimon. « Lorsque nous sommes à la liturgie, nous communions à la joie des martyrs. Que Dieu donne que la communion à cette joie nous aide aussi à ressentir cette joie, non pas seulement à l’église, mais vivre de telle façon que cette joie augmente », a conclu le hiérarque. À la fin de la liturgie a été célébré un office de requiem pour les innocents tués à l’époque des répressions politiques. Ce jour de 1937, plus de 350 personnes ont été tuées, dont la sainte martyre Tatiana Grimblit. Durant la période du mois d’août 1937 jusqu’en octobre 1938, 20’762 personnes ont été fusillées en ce lieu. Le patriarche Alexis II a appelé le « polygone de Boutovo » le « Golgotha russe ». Ce fut l’endroit où eurent lieu les plus grandes exécutions massives et où fut inhumé le plus grand nombre de victimes des répressions dans la région de Moscou. Parmi toutes ces victimes, plus de 300 ont été canonisées par l’Église orthodoxe russe.

Source (dont photographie) : Pravoslavie

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Christophe Levalois

Christophe Levalois

Professeur d'histoire et de géographie, auteur, derniers ouvrages parus : "La royauté et le sacré" (Cerf, 2016) ; "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

21 octobre Vivre avec l'Église 58077

21 octobre Saint Hilarion le Grand, ascète en Palestine (371) ; saints Dasius, Gaïus et Zotique, martyrs à Nicomédie (303) ; saint Viateur, diacre ...

8 octobre (ancien calendrier)/21 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58075

Sainte Pélagie (457), sainte martyre Pélagie d’Antioche, vierge (303), sainte Thaïs, pénitente à Alexandrie (IVème s.), sainte Benoite, vierge, mar...

Réflexions de l’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) au sujet de la reconnaissance éve... À la Une 120735

L’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) a publié les réflexions suivantes sur le site officiel de l’Église orthodoxe serbe, en date du 20...

Le patriarche Bartholomée a annoncé la canonisation de quatre saints athonites Actualités 120729

En visite sur le Mont Athos, où il a célébré la sainte Liturgie le 20 octobre au monastère de Xénophonte, assisté par trois métropolites du Patriar...

Le patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Thessalonique et à l’Athos du 19 au 22 octobre 2019 À la Une 120711

Samedi 19 octobre, le patriarche était à Thessalonique pour concélébrer dans l’église de la Très Sainte Mère de Dieu Achiropoïète avec l’Archevêque...

Days of hospitality, Autumn 2019 Memra - Meaning And Faith 120666

By Archpriest Alexander Winogradsky Frenkel (Patrairchate of Jerusalem) Are we going to dwell in huts, booths, tents, tabernacles? or sukkot\סוכות?...

Télévision : l’émission « Orthodoxie » (France 2) d’octobre est consacrée au rôle de ... À la Une 120658

L’émission de télévision Orthodoxie sur France 2 du dimanche 20 octobre a proposé un film de Véronick Beaulieu et du P. Jivko Panev sur le rô...

Recension: « Le Cantique des cantiques », collection « La Bible d’Alexandrie » volume 19 À la Une 120506

Le Cantique des cantiques, « La Bible d’Alexandrie » volume 19. Traduction du texte de la Septante, introduction et notes par Jean-Marie Auwers, Pa...

20 octobre Vivre avec l'Église 58057

20 octobre Saint Artème, grand-martyr à Antioche (362) ; saint Caprais, martyr à Agen (303); saint Sonnace, évêque de Reims (VIIème s.) ; saint Art...

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58055

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Saints martyrs Serge et Bacque (292) ; saints martyrs Julien, prêtre et Césaire, diacre, martyrs...

Le métropolite Épiphane de Kiev a reçu le Prix Athénagoras 2019 pour les droits de l’homme À la Une 120619

Le site Internet des archontes du Patriarcat oecuménique nous apprend que le Prix Ahénagoras 2019 a été décerne à Mgr Elpidophore.

L’Église orthodoxe russe considère que le fait même de la concélébration de l’archevêque d’Athène... À la Une 120577

Le vice-président du Département des affaires ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe, l’archiprêtre Nicolas Balachov, a déclaré qu...