Message de Sa Béatitude Jean X, Patriarche d’Antioche lors de la prière inaugurale de la 11e Assemblée générale du Conseil œcuménique des Églises à Karlsruhe, Allemagne

Chers frères et sœurs, bien-aimés en Jésus-Christ. Que la Paix du Seigneur et Son amour soient avec vous.

Je viens vers vous, avec un message de paix, du littoral phénicien, évangélisé par le Seigneur lui-même et les Apôtres après Lui. Je viens de Damas où Paul a fait repentance après y avoir été illuminé. Je viens d’Antioche, ville apostolique qui a porté l’Evangile de la réconciliation et du salut aux nations, et où les disciples furent appelés chrétiens pour la première fois (Actes 11:26).

Antioche n’a cessé de défendre, depuis les temps apostoliques, la liberté des enfants de Dieu de L’adorer en esprit et vérité. Et elle a soutenu les Eglises de la Diaspora dans leur lutte contre la discrimination et l’exclusion, les encourageant à proclamer, aux confins de la terre, l’amour de Dieu, manifesté par la mort du Sauveur et Sa Résurrection.

Le mérite de notre rencontre, aujourd’hui, qui réunit divers pays, ethnies et races pour louer le Christ qui nous a réconciliés avec Dieu, et nous a confié le ministère de la réconciliation (2 Corinthiens 5:18), revient peut-être aux prophètes et aux didascales d’Antioche, à ‘Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul’ (Actes 13:1).

Nous sommes içi aujourd’hui pour que nous nous rappelons et proclamons avec joie que ‘l’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité’. Dieu est amour. Son amour nous guide et nous convie à l’imiter, et le considérer comme le commandement du Nouveau Testament englobant tous les autres et les complétant en profondeur (Romains 13:9-10, Galates 5:14), car il interpelle l’homme nouveau par l’esprit et pas la lettre.

Les Apôtres qui ont écrit le Nouveau Testament sont d’accord pour dire que l’amour de Dieu s’est manifesté par excellence dans la mort du Christ pour nous. Il nous devient possible de dire que toute l’économie du salut, par l’incarnation de Dieu le Verbe et Sa vie sur la terre en tant qu’homme, ainsi que Son enseignement et Ses conversations avec les humains pour proclamer l’évangile du Royaume, n’est qu’une manifestation de l’amour de Dieu et de Sa compassion pour eux.

L’évangile selon st. Jean donne des exemples de rencontres du Christ avec diverses personnes, chacune différente des autres. Rencontres avec l’apôtre Nathanaël, le fameux docteur pharisien Nicodème, le paralytique de la piscine de Bethesda, l’officier royal, la femme adultère, l’aveugle et bien d’autres. L’amour de Dieu et Sa compassion en vue de notre salut sont les points communs entre ces rencontres. En toutes, se manifeste l’amour du Christ qui guérit le péché et appelle à y répondre comme il convient.

Après que le Seigneur Jésus ait dit à Nicodème : ‘Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle’ (Jean 3:16), Il a poursuivi en parlant combien est terrible le jugement qui attend ceux qui préfèrent ‘les ténèbres à la lumière’, surtout après que ‘la lumière soit venue dans le monde’ (Jean 3:19). Personne n’aime la lumière et ne va vers elle s’il ne s’est pas repenti de ses mauvaises œuvres, et s’il n’agit et ne vit selon la vérité (Jean 3:20-21) et s’il ne marche dans la lumière sur le chemin tracé par Jésus (1 Jean 2:6).

Parmi les rencontres citées par saint Jean l’évangéliste, il en est une, celle de la Samaritaine, où il donne force détails et parle de ses conséquences salvifiques. Dans son préambule, il mentionne que notre Seigneur et Dieu Jésus-Christ ‘devait passer par la Samarie’, pour aller de la Judée en Galilée. L’exégèse biblique nous apprend que la raison de passer par la Samarie n’était pas due à la géographie de la région et à son réseau routier, car les Juifs préféraient d’autres routes pour aller en Galilée à partir de la Judée, mais à l’amour que portait notre Dieu envers les samaritains, et sa volonté de visiter leur ville pour y rencontrer la femme Samaritaine, et l’amener, ainsi que le peuple de Samarie, à la foi dans le ‘Sauveur du monde’, et donner à l’amour de Dieu une occasion d’aboutir au salut d’un grand nombre.

Dieu le Verbe, fatigué du voyage vers la Samarie, eut soif, car Il avait choisi d’être un homme comme nous. Il avait donc senti la fatigue de l’amour sacrificiel envers les autres, en particulier le faible. Il s’assit au bord du puits de Jacob et entra en conversation avec la femme Samaritaine, et ce malgré les barrières sociales, pour illuminer la pécheresse et l’amener à se repentir.

La première barrière qu’Il surmonta était la séparation religieuse entre les Juifs et les Samaritains et leur haine réciproque. Il a voulu passer par la Samarie, envoyé Ses disciples acheter de la nourriture, et demandé à boire à la Samaritaine, malgré le fait qu’il était dit que manger de la main d’un samaritain équivalait à manger de la viande de porc. L’évangéliste a donné tous ces détails exprès pour faire comprendre au lecteur que le comportement du Seigneur Jésus ignorait toute discrimination et toute exclusion, et que les barrières ethniques et sociales n’affectaient guère Son œuvre de salut.

Le Seigneur Jésus n’a pas tout autant considéré la mauvaise réputation de la Samaritaine, probablement due à sa vie débridée, comme il est apparu dans la suite du récit, qu’elle avait eu cinq maris, et qu’elle vivait maintenant avec un sixième qu’elle n’avait pas épousé. C’est ce qui l’a poussé à venir au puits en plein soleil de midi, pour ne pas y rencontrer d’autres femmes, car elles l’évitaient. Mais cela n’empêcha pas le Christ de l’aborder, car Il est le médecin venu pour guérir les malades et non les bien-portants, et pour appeler les pêcheurs et non les justes à la repentance (Matthieu 9:12-13).

La différence de sexe n’a pas été aussi un écueil pour le Seigneur, bien que le fait de parler à une femme seule fût considéré alors comme sujet de scandale pour nombre de personnes. L’évangéliste a d’ailleurs noté l’absence des disciples (Jean 4:8) et leur étonnement à le voir parler à une femme (Jean 4:27). Les sages juifs conseillaient en effet aux hommes de ne pas converser avec des femmes, si cela n’était pas nécessaire. Et ils considéraient que ce genre de conversation empêchait les hommes d’accéder à la sagesse et d’étudier les Écritures auprès d’un sage.

Pourtant, aucun de ces écueils n’empêcha le Seigneur Jésus de transmettre à la Samaritaine et aux samaritains que ‘l’eau vive’ ne jaillissait ni à Jérusalem ni à Sychar, mais seul Jésus, le Messie, pouvait la donner à ceux qui croient en Lui.

Au début de la conversation, la femme considéra avec réprobation le fait qu’un jeune juif lui adressa la parole, et elle se moqua de lui en l’écoutant parler de l’eau vive qu’il pouvait donner, sans avoir de quoi la chercher au fond du puits. Puis, elle apprécia ses paroles à propos de l’eau qu’il donne, et que celui qui la boira n’aura plus jamais soif, car une telle eau lui  permettra d’éviter la fatigue de venir puiser l’eau du puits. Notre Seigneur et Dieu ne méprisa point sa façon de comprendre ses mystères célestes ni de considérer les dons divins d’un point de vue égocentrique étroit. Mais, tel un médecin conscient, il continua la conversation et l’amena, petit à petit, à se comprendre et à réaliser qu’il connaissait toutes choses.

Quand elle l’entendit lui dire tout ce qui la concernait, elle comprit qu’elle était devant une personne pouvant réaliser toutes ses promesses (voir Romains 4:21). Et elle réalisa qu’il ne s’arrêtait pas aux séparations ethniques, nationales et sociales, et qu’il ne faisait aucune différence entre un Juif, un Samaritain ou un Grec, ni entre un homme et une femme, un riche et un pauvre, les habitants du Nord de la terre et ceux du Sud, ou ceux qui n’ont pas la même couleur de peau. Il a voulu proclamer à tous l’évangile de la réconciliation avec Dieu afin que tous Lui confient leur vie et par conséquent tous soient sauvés. Il est venu pour qu’ils apprennent à adorer le Père en esprit et vérité, non par des signes extérieurs et des sacrifices d’animaux, mais avec un esprit de repentance. Et pour qu’ils offrent leur corps et leur être ‘comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Die…, un culte raisonnable’, selon les paroles de l’Apôtre Paul (Romains 12:1). Ils deviendront alors de vrais adorateurs du Père par leurs œuvres faites selon la vérité et dans la lumière (voir Jean 3:21).

La rencontre de la Samaritaine avec le Seigneur Jésus fut une occasion de guérison spirituelle qui la délivra de l’attrait des ténèbres, de la passion et du souci de la chair qui sont ‘inimitié contre Dieu’ (voir Romains 8:7). Par la grâce du Christ, elle se réconcilia avec Dieu, changea de vie et de priorités, et annonça le Christ à son peuple.

Le récit du dialogue avec la Samaritaine nous confirme que l’intention du Christ est de guérir les pêcheurs et de réconcilier tous les humains avec Dieu et de les unir en un seul corps. Quant à la Samaritaine, elle nous apprend que être en présence du Christ nous transforme et nous libère des pensées terrestres et des œuvres de la chair qui nous privent de la communion avec Dieu et Son Royaume (Galates 5:19-21), et nous élève vers ‘la pensée de l’esprit’ et la réconciliation dans le sang du Christ.

La rencontre avec le Christ nous enseigne la charité qui ‘est patiente…  et ne cherche point son intérêt’. Elle ‘ne fait rien de malhonnête’, et elle ‘accomplit la loi du Christ’ (Galates 6:2).

La Samaritaine nous convie aussi à une foi en Christ sans hypocrisie pour être à même de recevoir l’eau vive et la boire pour n’avoir jamais plus soif. Qui croit au Fils vient à Lui et reçoit de sa plénitude les bienfaits de la grâce et de la vérité qu’Il a en abondance. Il a rendu témoignage à la vérité et nous a appris à la connaître, pour nous éloigner de l’amour de soi et préserver la charité jusqu’à la mort. L’amour du Christ pour nous et notre amour pour Lui, qui se manifeste dans la pratique de Ses commandements (1 Jean 5:2-3), sont le fondement d’une vie nouvelle de réconciliation avec Dieu et d’unité entre ceux qui aiment Son Nom.

Aujourd’hui, c’est aussi un devoir divin qui me pousse à vous demander de passer par le Moyen-Orient, comme Jésus avait choisi de passer par la Samarie, et de regarder les aimés du Christ qui y vivent,

comme Il avait lui-même regardé la Samaritaine, sans mépris et sans exclusion aucune pour la différence des fils de la Syrie, du Liban, de l’Irak et des Lieux Saints, d’autant plus que leurs ancêtres ont servi l’évangile de la réconciliation et l’ont proclamé aux nations.

Élevez la voix pour les peuples du Moyen-Orient, contre leur privation de nourriture, de médicament, de moyens de chauffage et de soins médicaux, et contre les sanctions et le blocus économique qui les frappent pour des différends politiques. Opposez-vous à ce que la terre foulée par les pieds du Christ, et qui a vu l’action de ses Apôtres, ne se vide des chrétiens et de leurs prières et psalmodies qui célébrent l’éternité du Christ.

Élevez la voix pour connaître le sort des deux évêques d’Alep, Paul et Youhanna, dont la communauté internationale s’est désintéressée depuis plus de neuf ans.

Opposez-vous à l’exploitation des chrétiens qui souffrent des sanctions et du blocus, pour les prosélytiser par l’argent et d’autres facilités d’existence pour leur faire abandonner leur Église d’origine et en adopter une autre.

Soutenez par l’action, aimante et sacrificielle, vos frères et non seulement par des paroles. Bien qu’Ils utilisent des langues anciennes différentes des vôtres, ils sont porteurs d’une tradition chrétienne apostolique pétrie d’amour, d’humilité et de piété.

Des déclarations de pure forme sont généralement publiées comme par acquit de conscience, pour ne pas être accusé de fermer les yeux sur la marginalisation de ces frères, leurs communautés et leur région. Mais quand il existe une réelle empathie ou un certain intérêt, les soutiens deviennent plus sérieux, et se poursuivent intensément jusqu’à atteindre le but escompté. Est-ce que les chrétiens d’Antioche ne méritent point une défense contre l’exclusion, la discrimination, la famine, l’oppression, la souffrance et la mort?

Dieu nous aime. Il est l’Emmanuel, avec nous éternellement. Il est notre paix, notre joie, notre vie et notre résurrection. Je prie avec vous, aujourd’hui, pour que notre rencontre, durant cette 11e Assemblée Générale, soit une rencontre avec le Christ. Pour qu’Il nous emplisse de Son amour, nous guérisse et nous amène à la repentance. Qu’Il sauve l’humanité de la pandémie du Covid 19 et de toute autre pandémie, famine et oppression. Et qu’Il donne au monde Sa paix qui surpasse toute intelligence. Que la Sainte Trinité, Père, Fils et Esprit Saint, vous garde et vous accorde pureté, illumination et gloire, par Sa miséricorde et Son amour des humains. Amen.”

Credit/ProviderPhoto by Mike DuBose/WCC

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et directeur de la rédaction d'Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles similaires

Déclaration : l’Église orthodoxe ukrainienne est aux côtés du peuple ukrainien dans sa lutte contre l’agression russe

L’Église orthodoxe ukrainienne (métropolite Onuphre) a publié sur son site Internet une déclaration concernant la guerre en Ukraine : « L’Église orthodoxe ukrainienne a souligné à plusieurs reprises son soutien absolu et inconditionnel à la souveraineté et à l’intégrité de l’État ukrainien. Les actions des membres individuels du clergé, qui ne correspondent pas à la position officielle de l’Église, sont une manifestation de leur choix politique personnel, dont ils portent l’entière

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe de Grèce se tiendra du 4 au 7 octobre 2022

L’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe de Grèce se réunira en session ordinaire du 4 au 7 octobre 2022 au Palais synodal d’Athènes. L’Assemblée commencera par la divine Liturgie en la chapelle des saints Archanges, catholicon du monastère de Petraki. Après avoir procédé à l’élection de la commission épiscopale chargée des communiqués de presse, les hiérarques présidant les commissions synodales présenteront leurs rapports d’activités pour l’année ecclésiastique 2021-2022. Ensuite, l’archevêque

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche de Moscou Cyrille est malade de la COVID

Le communiqué suivant a été publié sur le site officiel du Patriarcat de Moscou : « Dans les prochains jours, toutes les rencontres et voyages prévus de Sa Sainteté le patriarche Cyrille sont annulés en raison de la maladie de la COVID, avec des symptômes prononcés, et de la nécessité de l’alitement et de l’isolation » a déclaré, le 30 septembre 2022 le président du Département synodal pour les relations de l’Église et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

La faculté orthodoxe de Veliko Tarnovo (Bulgarie) organise un forum sur le transhumanisme

Une conférence scientifique avec participation internationale sur le thème « L’Église, l’idéologie et le transhumanisme » aura lieu en ligne les 6 et 7 octobre 2022. Les organisateurs du forum sont le Centre de théologie systématique de la Faculté de théologie orthodoxe « Saints-Cyrille-et-Méthode » de l’Université de Tarnovo avec le fonds « Pokrov ». La conférence a pour but « une sérieuse discussion scientifique sur l’attitude de l’Église à l’égard des influences idéologiques, en

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Pour la deuxième fois, la Hongrie s’oppose aux sanctions visant le patriarche Cyrille

Pour la deuxième fois, Budapest n’a pas permis à l’Union européenne d’inscrire le patriarche de Moscou Cyrille sur la liste des personnes sanctionnées. C’est ce qui a été annoncé par Rikard Jozwiak, journaliste à Radio Free Europe. « Certains pays membres de l’Union européenne ont tenté d’imposer des sanctions contre le patriarche Cyrille, mais la Hongrie les a bloquées, comme la dernière fois » a écrit Jozwiak sur Twitter. Comme il l’a

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Bertrand Vergely : « Le Verbe » – 26 septembre 2022

Nous vous invitons à voir la conférence donnée par Bertrand Vergely le lundi 26 septembre 2022 intitulée : « Le Verbe ». Ce nouveau cycle de conférences a pour thème : « La théologie morale ».  Pour consulter le programme du 10e cycle de conférences « Les Lundis de Port-Royal », cliquez ICI ! Pour voir ou revoir les précédents conférences, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Métropolite Onuphre : « Nous prions pour que le Seigneur remplisse d’amour le cœur des personnes qui nous tuent »

Dieu nous a créés non pas pour nous entretuer, mais pour nous aimer. Sa Béatitude le métropolite Onuphre (primat de l’Église orthodoxe ukrainienne) l’a souligné lors de son sermon du 25 septembre 2022, rapporte le Département de l’information et de l’éducation de l’Église orthodoxe ukrainienne. « Nous prions pour que le Seigneur remplisse d’amour le cœur de tous les hommes et en particulier de ceux qui tuent notre peuple aujourd’hui, qui

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” (KTO) de septembre : “Actualités de l’Église serbe”

Dans l’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” (KTO) du mois de septembre, Carol Saba a reçu Lioubomir Mihailovitch, à l’occasion de la parution du tome 3 du “Prologue d’Ochrid” de saint Nicolas Vélimirovitch aux Éditions des Syrtes, pour évoquer, outre l’ouvrage paru, les actualités de l’Église serbe. Ci-dessous : la vidéo de cette émission.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche de Moscou Cyrille a appelé à l’unité spirituelle des peuples de la Rus’ 

Le 21 septembre 2022, en la fête de la Nativité de la Mère de Dieu, le patriarche de Moscou Cyrille a célébré la sainte Liturgie en l’église de la Nativité-de-la-Mère-de-Dieu au couvent stavropégique Zatchatievsky de Moscou. À l’issue de la Liturgie, le patriarche a prononcé l’homélie suivante : « Ce jour, dans l’histoire de notre Patrie a été marqué par de nombreux événements mais, probablement, le plus saillant et significatif d’entre eux fut la bataille de Koulikovo [contre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le président Aleksandar Vučić se prononce contre la suppression de l’enseignement religieux dans les écoles publiques serbes 

Le président serbe Aleksandar Vučić est opposé à la suppression de l’instruction religieuse dans les écoles serbes et est convaincu que ceux qui sous-estiment l’Église ne comprennent pas son rôle dans les circonstances actuelles. C’est ce que le dirigeantserbe a déclaré le 19 septembre 2022 à New York, répondant à la question des journalistes qui lui demandaient comment il percevait l’exigence du Comité Helsinki d’abolir l’instruction religieuse dans les écoles publiques en Serbie « Nous n’avons

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Bertrand Vergely : « La personne » – 19 septembre 2022

Nous vous invitons à voir la conférence donnée par Bertrand Vergely le lundi 19 septembre 2022 intitulée : « La personne ». Ce nouveau cycle de conférences a pour thème : « La théologie morale ».  Pour consulter le programme du 10e cycle de conférences « Les Lundis de Port-Royal », cliquez ICI ! Pour voir ou revoir les précédents conférences, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Séance solennelle 2022 de l’Institut Saint-Serge

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris organise sa Séance solennelle qui se tiendra dans ses locaux, 93 rue de Crimée, 75019 Paris (métro Laumière), le dimanche 25 septembre 2022 à…

8 septembre (ancien calendrier) /21 septembre (nouveau)

NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE MÈRE DE DIEU Jour de jeûne (dispense de poisson) Saint Sérapion du monastère du Saint-Sauveur à Pskov (1480) ; saint Lucien de Pereyaslavl (1655) ; saint néo-martyr Athanase de Thessalonique (1774) ; saint Sophrone, évêque d’Achatalea en Géorgie (1803) ; saints Jean (1957) et Georges (1962), confesseurs (Géorgie). LA NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE MÈRE DE DIEU[1] Notre Dieu créa l’homme et le plaça dans le Paradis pour qu’il ne se

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

21 septembre

Clôture de l’Exaltation de la Croix ; saint Codrat, apôtre, martyr à Magnésie (vers 130) ; saint prophète Jonas ; saint Jonas le sabbaïte, prêtre, père de saints Théodore et…

Le gouvernement letton proposera au patriarche Cyrille d’octroyer le tomos d’autocéphalie à l’Église orthodoxe lettone

Le Cabinet des ministres letton a autorisé le ministre de la Justice, Janis Bordans, à demander, au nom de la république, au patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies d’octroyer à l’Église orthodoxe lettone un tomos de l’autocéphalie. Le service de presse du ministère de la Justice a déclaré mardi que le ministre devait informer le primat de l’Église orthodoxe russe des amendements adoptés par la Seima qui

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

20 septembre

Après-fête de l’Exaltation de la Croix ; saint Eustathe-Placide (Eustache), grand-martyr à Rome, avec son épouse, sainte Théopistée et leurs fils Agapios et Théopiste (vers 118) ; saint Hypatios, évêque, avec…