Message du patriarche œcuménique Bartholomée à la Conférence des parties de l’ONU (COP 24) (Pologne, 3-14 décembre 2018)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Chers et distingués amis,

Nous sommes heureux d’adresser cette brève salutation du Patriarcat œcuménique aux membres de la Conférence des parties de l’ONU et à toutes les personnes de bonne volonté réunies en Pologne cette année pour réfléchir à l’impact du changement climatique et à l’urgence d’en traiter les implications.

Nous nous félicitons également de l’occasion qui nous est donnée de participer à la mise en œuvre des objectifs des Nations unies en matière de développement durable en vue de favoriser une action collaborative et concertée en faveur de cet objectif pour tous les peuples et pour toute la planète. Nous croyons qu’il est de la responsabilité des communautés religieuses de rappeler à leurs gouvernements respectifs ce mandat.

Néanmoins, nous sommes convaincus que le temps de la réflexion et de la délibération est révolu depuis longtemps. Nous nous demandons quand les dirigeants de notre monde se rendront compte à quel point nous avons mis du temps à réagir à la crise climatique. Il y a quelques années, nous avions parlé du fait d’atteindre un point de non-retour. Ce n’était ni un euphémisme ni une exagération. Les scientifiques ont depuis longtemps averti – et plus récemment à Incheon, en Corée, ils ont réaffirmé avec force – que nous avons atteint plusieurs points de rupture ; les gouvernements semblent réticents à réagir, préférant retarder les choses.

Bien sûr, en tant que chef religieux, nous professons que la grâce de Dieu offre le pardon et des opportunités – en fait, de nombreuses opportunités – pour la réconciliation. Mais l’Écriture souligne aussi que le temps viendra où nous serons obligés de faire face aux conséquences de nos actes. L’Évangile de Matthieu décrit un jugement où l’on ne nous interrogera pas sur notre succès et notre prospérité, mais sur notre réponse à la souffrance et à la pauvreté. En effet, dans une parabole du même évangile, le riche ignorait le pauvre Lazare et, après avoir imploré le pardon, on lui a dit qu’il était trop tard.

C’est pourquoi, depuis trente ans, nous mettons en évidence le lien intime qui existe entre la façon dont nous traitons la terre et la façon dont nous traitons nos semblables, en particulier les pauvres. Lors de notre symposium tenu à Athènes en juin dernier, intitulé Vers une Attique plus verte pour un environnement durable : Préserver la planète et protéger son peuple, nous avons mis l’accent sur les racines religieuses et spirituelles de la crise écologique, tout en insistant sur le fait que la nécessaire transformation spirituelle des êtres humains et de leur attitude envers la création exige la collaboration de tous les secteurs sociaux et de toutes les disciplines scientifiques.

D’après ce que nous comprenons, notre relation à la nature en tant que création reflète directement la façon dont nous nous relions à Dieu en tant que Créateur. Il ne peut y avoir de distinction entre le souci du bien-être humain, la protection de l’environnement et le souci de notre salut. Pour restaurer la planète, nous avons besoin d’une spiritualité qui apporte l’humilité et le respect à l’égard de nos attitudes et de nos actions, de nos choix de vie et de nos modes de vie. Il devrait être désormais tout à fait clair que nous devons détourner notre attention de ce que nous voulons pour nous concentrer sur ce dont la planète a besoin.

Chers amis, nous devons bien sûr rester optimistes – confiants dans l’amour de Dieu et plein d’espoir quant à la réponse de l’humanité. Mais quand saurons-nous à quel point il est important de laisser une empreinte aussi légère que possible sur cette planète pour le bien des générations futures ? La vérité est que nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre ; l’indécision et l’inaction ne sont pas des options. La foi montre clairement que nous avons le choix. C’est maintenant qu’il faut choisir.

Au Patriarcat œcuménique, le 10 décembre 2018

Pieusement vôtre,

✠ Bartholomée
archevêque de Constantinople-Nouvelle Rome
et patriarche œcuménique

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Le christianisme orthodoxe dans la collection « Cerf Patrimoines » Apprendre 111869

Les éditions du Cerf ont diffusé une lettre d’information sur les ouvrages de la collection Cerf Patrimoines consacrés à l’orthodoxie. ...

July 3 (old calendar) / July 16 (new) 111866

July 3 (old calendar) / July 16 (new) Martyr Hyacinth of Cæsarea in Cappadocia (108). Translation of the Relics of Hieromartyr Philip, Metropolitan...

July 16  111864

July 16 Hieromartyr Athenogenes, Bishop of Heracleopolis, and his ten disciples (ca. 311). Martyrs Paul and two sisters, Chionia (Thea) and Alevtin...

3 juillet (ancien calendrier) / 16 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 111862

3 juillet (ancien calendrier) / 16 juillet (nouveau) Saint Hyacinthe, martyr en Cappadoce (108) ; saint Théodote, sainte Théodotie et leurs compagn...

16 juillet Vivre avec l'Église 111860

16 juillet Saint Athénogène, évêque de Pidachtoé, et ses dix disciples, martyrs à Sébaste (vers 311) ; saint martyr Domnin (IIIème s.) ; saint Paul...

« Les fondamentaux de l’orthodoxie » – nouveau cursus de l’Institut Saint-Serge À la Une 111514

Julija Vidovic, professeure d’histoire des Conciles œcuméniques, présente le nouveau cursus pour la rentrée de Saint-Serge 2019-2020, le jeud...

« Nicolas Berdiaev, 1874-1948, un philosophe russe à Clamart » (éditions Le Mercure dauphinois) À la Une 111786

Les actes du colloque qui s'est tenu en novembre 2018 à Clamart sur Nicolas Berdiaev viennent d'être publiés.

July 2 (old calendar) /  July 15 (new) 111727

July 2 (old calendar) /  July 15 (new) The Placing of the Honorable Robe of the Most-holy Theotokos at Blachernæ (5th c.). St. Photius, Metropolita...

July 15   111723

July 15   Holy Equal-to-the-Apostles Great Prince Vladimir (in Baptism Basil), Enlightener of the Russian Lands (1015). Martyr Cyricus (Quiricus) a...

2 juillet (ancien calendrier) /  15 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 111721

2 juillet (ancien calendrier) /  15 juillet (nouveau) Déposition de la précieuse robe de notre Souveraine, la Très-Sainte Mère de Dieu, en l’...

15 juillet Vivre avec l'Église 111719

15 juillet  Sainte Julitte et son fils saint Cyrique, martyrs à Tarse (vers 305) ; saint Abudème, martyr en l’île de Tenedos (IVème s.) ; sai...

L’Académie des études théologiques de Volos formera les théologiens de la nouvelle Église orthodo... À la Une 111762

Le patriarche Bartholomée a présidé aujourd’hui, dimanche 14 juillet, la divine liturgie célébrée en l’église patriarcale Saint-Georges au Phanar. ...