29/03/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Selon le site bulgare « Dveri na Pravoslavieto », l’Église orthodoxe de Géorgie n’aurait pas rejeté le texte pré-concilaire « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien »
Selon le site bulgare « Dveri na Pravoslavieto », l’Église orthodoxe de Géorgie n’aurait pas rejeté le texte pré-concilaire « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien »

Selon le site bulgare « Dveri na Pravoslavieto », l’Église orthodoxe de Géorgie n’aurait pas rejeté le texte pré-concilaire « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien »

Le site bulgare « Dveri na Pravoslavieto » (« Les portes de l’orthodoxie ») publie l’information suivante, selon lequel l’Église orthodoxe de Géorgie n’aurait pas rejeté le texte pré-concilaire « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien ».
Le mois dernier, les médias ecclésiastiques russes ont publié l’information selon laquelle, lors de sa session du 12 février de cette année, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Géorgie avait rejeté le projet de document intitulé “Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien”  ainsi que d’autres projets de documents destinés au Concile panorthodoxe. Plus tard, l’agence grecque Romfea a publié cette information comme émanant de ses propres sources. Il ressortait de cette information que le Saint-Synode d’une Église orthodoxe locale annulait post factum une décision, prise par sa direction ecclésiale suprême en présence des représentants de toutes les Églises orthodoxes locales lors d’une rencontre préparatoire destinée au Concile panorthodoxe. Aucune information officielle de l’Église de Géorgie n’a fait part d’une telle décision. Suite à sa session du 12 février, le Patriarcat de Géorgie a diffusé un communiqué dans lequel il était dit que le thème fondamental de ladite session était d’informer les métropolites des résultats de la rencontre de Genève. Le métropolite de Gori André a informé les métropolites présents du document «Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien » et « Sur l’importance du jeûne ». Il est dit seulement dans la communication à ce sujet que, lors de la rencontre des primats, « les remarques de l’Église de Géorgie au sujet du premier document ont été partiellement prises en compte ». Le point suivant est le rapport du métropolite de Akhaltsikhe Théodore sur le projet de document « Sacrement du mariage et ses empêchements ». C’est précisément au sujet de ce document, que dans le communiqué du Synode de Géorgie, il est dit qu’il n’est pas signé par l’Église de Géorgie, ce qui est reflété dans tous les projets de documents signés par les primats. C’est la seule information officielle sur le site du Patriarcat de Géorgie à ce sujet. Le 16 février a eu lieu une deuxième réunion du Saint-Synode de l’Église de Géorgie, au cours de laquelle le thème principal était les documents concernant des relations avec les chrétiens hétérodoxes et le mariage. Des commissions ont été désignées pour préparer des propositions de modifications aux deux textes. Il n’y a pas eu de communiqué sur cette seconde réunion. En même temps, les sites ecclésiastiques russes ont publié une vidéo avec de courts propos du patriarche Élie II à la télévision géorgienne, dans lequel il a déclaré concernant la conclusion de la réunion de Chambésy : « Notre Église a rejeté les documents au sujet du calendrier, de l’œcuménisme ». Sur la base de ces propos succincts et hors de tout contexte, l’information a commencé à se répandre rapidement, selon laquelle l’Église de Géorgie avait rejeté post factum le document qu’elle avait signé peu de temps avant. Cela ne correspond pas à la vérité. Le patriarche Élie II parle de deux documents qui, après discussion, ont été retirés de l’ordre du jour, à savoir ceux concernant le calendrier et le mouvement œcuménique. Ainsi, jusqu’à l’heure actuelle, le Synode de l’Église de Géorgie n’a pas rejeté le projet de document «Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien ». Le seul document qui n’a pas été signé par l’Église de Géorgie est celui qui concerne le sacrement du mariage. L’Église orthodoxe de Géorgie participera activement au Concile panorthodoxe et prépare des propositions visant à apporter des précisions aux projets de documents approuvés.

Source

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski