• Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Jfc3 septembre 2007


Mère Teresa au risque de  l’absence  de Dieu. L’islam, victime  des préjugés positifs comme négatifs. La Grèce brûle aussi d’un incendie moral. Gül, Bartholomée I  et l’avenir du patriarcat.

Vaine polémique. Fermeture de l’époque aux choses de l’Esprit. L’affaire ? Le magazine Time publie les bonnes feuilles de Come Be my Light, un recueil de lettres de Mère Teresa où l’on apprend qu’elle a traversé une longue « nuit intérieure » de 1946 à sa mort. Traduction médiatique : la petite sœur des pauvres aurait-elle douté, cessé de croire ? Émoi d’un côté, haussement des épaules de l’autre… Quitte à perdre le signe des temps que nous adresse la petite sœur des pauvres de Calcutta. Oui, la foi n’est pas la croyance. Oui, l’absence de Dieu dit encore sa présence. Oui, il est une part nocturne dans la tradition mystique latine qu’ont illustrée les deux autres Thérèse, d’Avila et de Lisieux. N’empêche. L’aridité qu’elle confie (« Au fond de moi, il n’y a que vide et  obscurité »), l’insensibilité qu’elle confesse (« Je n’ai pas la foi ») sont réelles. Mieux, son mot de 1962 (« devenir une sainte des ténèbres ») est vérité.

D’où la triple leçon, déjà présente dans son testament, No Greater Love, que j’avais traduit d’une traite, il y a de cela dix ans, alors que Teresa était à l’agonie. D’une part, que le plus saint service des autres ne saurait se substituer à l’expérience du seul Autre, que nulle action charitable ne saurait combler notre désir de la vision face à face. D’autre part, que le monde meurt non pas d’un manque de bonté mais d’un défaut de contemplation. Enfin, que Mère Teresa est bien une sainte du XXe siècle, contemporaine de l’orthodoxe Silouane de l’Athos (« Tenir son âme en enfer sans désespérer »), du protestant Dietrich Bonhoeffer (« Le Dieu avec nous est celui qui nous abandonne »), témoin de la révélation abyssale de Jésus crucifié dans l’anonyme multitude.
*
Emportés par une louable intention d’irénisme qui est censée justifier leur patchwork essentialiste où viennent se mêler migrations magrébine, turque, pakistanaise, contextes français, allemand, anglais, écoles coraniques et groupes rock, voilà qu’Arte, Libération, Charlie-Hebdo lancent une grande opération « Musulmans contre l’islamisme ». Comme si là était la question…
*
La belle Hellade, la petite Hellade brûle. Et par deux fois. D’un côté, la  fournaise atomique des incendies qui ravagent le Péloponnèse. De l’autre, la rage froide des foules qui manifestent à Athènes. Mais contre qui, contre quoi défilent les Grecs ? Contre le feu, l’air, la terre, l’eau, et les catastrophes  naturelles ? Contre la spéculation immobilière, la corruption financière, le clanisme politique, la complotite journalistique, et les calamités historiques ? Contre un peu tout cela, mais plus encore contre eux-mêmes. La Grèce connaît les convulsions qui guettent toutes les nations brutalement jetées dans la mondialisation, avec zéro mode d’emploi et des tonnes de subventions. Sous la pression de Bruxelles, les Grecs se disent de moins en moins orthodoxes. Mais ils se sentent, aussi, de moins en moins un peuple. Dur troc moderne : l’argent en échange de l’âme. Tant pis pour les vies sacrifiées afin que survive Olympie… Et si ces marches de protestation silencieuse n’étaient que des cortèges funèbres où l’on se retrouve pour porter ensemble, une dernière fois, le deuil des antiques solidarités ? 
*
Gül élu président de la Turquie. Le camp laïc, défait, et l’armée, réduite à l’impuissance, voient un islamiste appelé à incarner le kémalisme. Les extrêmes  y trouveront assurément leur compte. Question principale : combien de temps peut encore durer la schizoïdie turque ? Question subsidiaire : en quoi cette tension resserre-t-elle l’étau autour de Bartholomée I ? Le fait est que la stratégie adoptée par le Phanar depuis une quinzaine d’années a enregistré échec sur échec ces derniers temps. Pourquoi, comment j’y reviendrais. En attendant, la multiplication des escarmouches juridiques ne doit pas cacher l’essentiel. Le calendrier politique du  patriarcat œcuménique connaît une accélération. Forte. Risquée. Dangereuse. Dés lors point l’inévitable question : comment l’avenir, à court terme, de la « présidence dans la charité » de l’Orthodoxie pourrait-elle se décider sans consultation et concertation aucune de cette même Orthodoxie ? J’y reviendrais aussi.

JFC.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

« Vie et sagesse », avec Bertrand Vergely Apprendre 120847

Hier, Bertrand Vergely était l’invité de l’émission « Le monde de la philosophie » sur Radio Courtoisie sur le thème « Vie et sagesse »...

22 octobre Vivre avec l'Église 58097

Fête de l’icône miraculeuse de Notre-Dame de Kazan ; Saint Abercius, évêque d’Hiérapolis, thaumaturge, égal aux apôtres (vers 167) ; les sept...

9 octobre (ancien calendrier)/22 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58095

Saint Jacques, fils d’Alphée, apôtre (I) ; saint Abraham et son neveu Lot (vers 1700 av. J.-C.) ; saint Denis, premier évêque de Paris, et se...

« Orthodoxie » (France-Culture) : « Lire le père Sophrony (I) » Apprendre 120766

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France Culture du 13 octobre intitulé « Lire le père Sophrony » (première partie). L&rsq...

21 octobre Vivre avec l'Église 58077

21 octobre Saint Hilarion le Grand, ascète en Palestine (371) ; saints Dasius, Gaïus et Zotique, martyrs à Nicomédie (303) ; saint Viateur, diacre ...

8 octobre (ancien calendrier)/21 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58075

Sainte Pélagie (457), sainte martyre Pélagie d’Antioche, vierge (303), sainte Thaïs, pénitente à Alexandrie (IVème s.), sainte Benoite, vierge, mar...

Réflexions de l’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) au sujet de la reconnaissance éve... À la Une 120735

L’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) a publié les réflexions suivantes sur le site officiel de l’Église orthodoxe serbe, en date du 20...

Le patriarche Bartholomée a annoncé la canonisation de quatre saints athonites Actualités 120729

En visite sur le Mont Athos, où il a célébré la sainte Liturgie le 20 octobre au monastère de Xénophonte, assisté par trois métropolites du Patriar...

Le patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Thessalonique et à l’Athos du 19 au 22 octobre 2019 À la Une 120711

Samedi 19 octobre, le patriarche était à Thessalonique pour concélébrer dans l’église de la Très Sainte Mère de Dieu Achiropoïète avec l’Archevêque...

Days of hospitality, Autumn 2019 Memra - Meaning And Faith 120666

By Archpriest Alexander Winogradsky Frenkel (Patrairchate of Jerusalem) Are we going to dwell in huts, booths, tents, tabernacles? or sukkot\סוכות?...

Télévision : l’émission « Orthodoxie » (France 2) d’octobre est consacrée au rôle de ... À la Une 120658

L’émission de télévision Orthodoxie sur France 2 du dimanche 20 octobre a proposé un film de Véronick Beaulieu et du P. Jivko Panev sur le rô...

Recension: « Le Cantique des cantiques », collection « La Bible d’Alexandrie » volume 19 À la Une 120506

Le Cantique des cantiques, « La Bible d’Alexandrie » volume 19. Traduction du texte de la Septante, introduction et notes par Jean-Marie Auwers, Pa...