Centenaire de la chapelle Saints-Constantin-et-Hélène à Clamart – samedi 8 juin

Le samedi 8 juin, auront lieu les festivités à l’occasion de la fête paroissiale et le centenaire de l’existence de la chapelle Saints-Constantin-et-Hélène à Clamart.

La Divine Liturgie sera présidée par son Éminence le métropolite Nestor, de Chersonèse et d’Europe occidentale, exarque du Patriarche en Europe occidentale.

Calendrier liturgique des 7 et 8 juin 2024 :

Vendredi 7 juin
Vigiles à 18h30

Samedi 8 juin
9h45 Accueil de Son Éminence le métropolite Nestor
10h15 Divine Liturgie

La Liturgie sera suivie d’agapes et d’autres festivités.

Vous pouvez lire ci-dessous une présentation historique de la chapelle :

La construction de cette petite église à Clamart, en banlieue parisienne débuta en 1923 dans le parc de la propriété appartenant au Comte Constantin Apollinarievitch Khreptovitch-Bouteneff, et ce grâce aux efforts de sa fille Marie Constantinovna et surtout de son mari, un diplomate reconnu, le Prince Grégoire Nicolaevitch Troubetzkoy, qui avait participé auparavant au Concile de 1917 au cours duquel fut réinstauré le Patriarcat à Moscou.
L’église fut construite essentiellement en bois grâce aux efforts de la famille (fils, neveux et proches de la famille Troubetzkoy). Les planches en pin furent réalisées en usine à partir des plans d’un architecte. Elle étonnait par sa gracieuse simplicité.
L’église fut consacrée aux Empereurs égaux aux Apôtres Constantin et Hélène, en l’honneur du saint Patron du Comte Constantin Khreptovitch-Bouteneff, et en mémoire de Constantin Grigorovitch, le fils âgé de 18 ans du Prince Grégoire N. Troubetzkoy. Malgré son jeune âge, Constantin G. rejoignit les rangs du régiment des Grenadiers à cheval de l’armée des Volontaires (armée blanche) et tomba héroïquement au cours des derniers combats en Crimée à Perekop contre les bolchéviques.
Plus tard, avec la bénédiction du Métropolite Kirill de Smolensk (aujourd’hui le Patriarche Kirill) en 2007, on ajouta à la commémoration des Saints Constantin et Hélène, celle des Saints Princes Constantin et ses fils Michel et Théodore de Mourom.
La construction qui débuta en 1923 s’acheva au printemps 1924, et les premiers offices furent célébrés à Pâques. Il est permis de considérer que cette église fut la première (ou l’une de premières) construite en France par les émigrés russes après la révolution.
Très rapidement, l’église devint trop exiguë pour contenir tous les fidèles. Il fut décidé alors de repousser le narthex de sa partie centrale et de rallonger ainsi l’église par l’ajout d’un élément central, sans nuire aux proportions initiales.
En 1972 une petite coupole réalisée par l’architecte Alexis G. Serikoff fut érigée au-dessus du narthex, et en 1993 une grande coupole bleue réalisée par le peintre Sergueï S. Toutounov fut érigée au-dessus de la partie centrale. En 2023 les deux coupoles subirent une restauration capitale.
Les portes royales et les icônes principales furent peintes par Eugraphe E. Kovalevski. Les icônes des douze fêtes ainsi que deux grandes icônes du Christ et de la Vierge, commandées par l’Archimandrite Cyprien Kern, furent peintes par la comtesse Hélène Serguéievna Lvov. Dans le Narthex, deux grandes icônes des Archanges Gabriel et Michel furent réalisées par le peintre Wladimir V. Pertsov.
Les prêtres suivants ont célébré dans la chapelle :
L’archiprêtre Alexandre Kalachnikov (1924 – 1932),
L’Archiprêtre Michel (Mikhaïlovitch) Ossorguine (1932- 1939),
L’Archimandrite Cyprien Kern (1940-1960),
L’Archiprêtre Georges Drobot (1962 – 1988),
L’Archiprêtre Vsevolod Dounaiev (1988 – 1990),
L’Archiprêtre Serge Borsky (aujourd’hui Hiéromoine Nicolas) jusqu’à sa réaffectation au Portugal,
Le recteur actuel est le Hiéromoine Joseph Pavlinchuk et le second prêtre est le père Alexandre Machtalère.
Par périodes, les prêtres suivants ont célébré ou célèbrent dans l’église :
L’Archiprêtre Alexandre Schmeman (avant son départ aux USA), l’Archiprêtre Stéphane Knijnikov, l’Archiprêtre Serge Tchertkov, l’Archiprêtre Nicolas Samarine, l’Archiprêtre Nicolas Molinier, le prêtre Georges Egorov, le prêtre Serge Ciolkovitch, le prêtre Marc Andronikof, et d’autres…
Il est important de souligner que l’Archiprêtre Michel (Gueorguievitch) Ossorguine (décédé le 24/11/2012), fils de Gueorgui Mikhaïlovitch Ossorguine fusillé au camp de concentration de Solovki, a consacré une grande partie de sa vie à cette église, étant propriétaire de la maison avoisinante et du terrain sur lequel elle est construite. Devenu prêtre, il officia dans des paroisses à Paris puis à Rome, mais il célébrait aussi régulièrement dans l’église de Clamart et en assurait pleinement son entretien et son existence.
Les premiers chefs de chœur et les sacristains furent des membres de la famille.
Dès la consécration de l’église, le chef de chœur et lecteur fut Michel Mikhaïlovitch Ossorguine, fils ainé de l’archiprêtre Michel Mikhaïlovitch Ossorguine. Les membres de la famille chantaient avec une beauté gracieuse et simple. Lorsque Michel Mikhaïlovitch fut muté en 1925 dans le nouvel institut Théologique Saint-Serge, à la fondation duquel il avait participé, pour y enseigner l’ordo liturgique et y être le chef de chœur, il fut remplacé par son frère Serge Mikhaïlovitch. Et quand ce dernier émigra aux USA, c’est sa sœur cadette Antonina Mikhaïlovna qui lui succéda. Elle forma les jeunes générations pour chanter en slavon d’église. Elle fut également à l’origine de la création à Paris d’une école dite du jeudi ou l’on enseignait la langue russe, l’histoire de la Russie et le catéchisme. Tout Paris la connaissait et la nommait, tout comme ses propres neveux, « Tante Tonia ». En 1970 Antonina Mikhailovna entra dans les ordres au monastère et après avoir été tonsurée se prénomma Mère Séraphine.
Les chefs de chœur devinrent alors Nicolas Samarine, Nicolas Rehbinder (tous les deux furent plus tard ordonnés prêtres), Ivan Drobot (aujourd’hui protodiacre) parfois Alexis Ciolkovitch et André C. Malinine. Pendant plusieurs décennies, le chef de chœur fut Alexis Serikoff, et la lectrice Marie Lvovna Grigoriev (jusqu’à son décès le 30/01/2013), ainsi que plusieurs autres.
Les successeurs suivants furent Grégoire A. Machtalère (pendant 12 ans), remplacé, à certaines occasions, par le sous-diacre Constantin K Malinine.
Ce dernier assure aujourd’hui avec Nicolas G. von Rosenschild-Paouline les fonctions de lecteur.
Actuellement le chœur est dirigé par Ekaterina S. von Rosenschild-Paouline qui coordonne avec le père Alexandre Machtalere l’organisation de la vie liturgique et son propre remplacement lorsque nécessaire, par Alexis B. Tchertkov, Geneviève Meillassoux, Tatiana C. Ossipov. Grégoire A. Machtalère et Mathieu C. Malinine, qui apportent régulièrement leur aide et leur expérience. Notons qu’Alexis Tchertkov organise, dans notre paroisse, la pratique régulière de chants exécutés par un chœur d’hommes. Cette pratique avait été introduite par Grégoire A. Machtalère.
Notons aussi que, nos prêtres sont régulièrement assistés par des acolytes (Prislujniki) de tous âges, les plus anciens formant les plus jeunes. Actuellement cette responsabilité incombe essentiellement à Alexandre A. Troubetzkoï junior.
Le centenaire de l’église représente pour tous les paroissiens, la famille et le diocèse de Chersonèse de l’Église orthodoxe russe, un évènement notoire. Durant toute l’existence de cette église il y eut des périodes difficiles et aussi heureuses. Mais le plus important est que la Foi en l’avenir et la constante prière de tous auprès du Seigneur mèneront à ce que, malgré les possibles difficultés ou évènements inattendus, notre église entrera dans une nouvelle étape, et nous aborderons courageusement le deuxième centenaire de son existence.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour ...

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », ...

L’Église de Chypre demande des éclaircissements au Patriarcat d’Alexandrie sur l’ordination d’une diaconesse

Le Saint-Synode de l’Église de Chypre a abordé plusieurs questions concernant l’office du matin du Samedi Saint qui ont été ...

RCF Bordeaux : « Quand Jésus parlait à Israël »

« À la suite des 10 ans du CODJ, acronyme de l’association des Chrétiens orthodoxes en dialogue avec les Juifs, ...

9 juin (ancien calendrier) / 22 juin (nouveau)

Commémoration des défunts Saint Cyrille, archevêque d’Alexandrie (444) ; saints Prime et Félicien, martyrs à Rome (vers 297) ; saint ...

22 juin

Commémoration des défunts. Saint Eusèbe, évêque de Samosate, martyr (380) ; saint Alban, protomartyr en Angleterre (254) ; saints Zenon ...

RCF Hérault : « La Très Sainte Trinité »

L’émission « Actualités des Églises orthodoxes » du 21 juin, présentée par Tatiana Sleptsova, est consacrée à la fête de la Pentecôte célébrée cette ...

Nouvelle publication des Cahiers du Vicariat

Cette troisième édition des Cahiers du Vicariat présente diverses facettes de la vitalité d’une orthodoxie ouverte sur le monde et ...

Entretiens informels entre le Patriarcat œcuménique et la Communion anglicane à Bruxelles

Les entretiens informels annuels entre le Patriarcat œcuménique et la Communion anglicane ont eu lieu le mercredi 19 juin 2024 ...

L’archimandrite Maxime Hatzis : « Quand j’ai tenu le chef de saint Callinique sur son tombeau, j’ai été bouleversé »

L’archimandrite Maxime Hatzis, vicaire diocésain d’Édesse, décrit les expériences émouvantes et spirituelles qu’il a vécues lors de l’exhumation de saint ...

Comment on écrivait et lisait les manuscrits de l’Évangile?

Tous les manuscrits du Nouveau Testament en langue grecque qui nous sont parvenus se répartissent en deux groupes, selon qu’ils ...

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe bulgare a élu les trois candidats au Trône patriarcal

Aujourd’hui, le 20 juin 2024, la procédure d’élection des trois candidats au Trône patriarcal a commencé au Palais synodal de ...

Office de la Pentecôte en version bilingue slavon – français

Office de la Pentecôte (vêpres - matines - prières de la génuflexion) en version bilingue slavon (texte accentué) - français

21 juin

Clôture de l’Ascension Jour de jeûne – dispense de poisson Saint Julien d’Anazarbe en Cilicie, martyr (302) ; saint Térence, ...

8 juin (ancien calendrier) / 21 juin (nouveau)

Clôture de l’Ascension Jour de jeûne – dispense de poisson Translation des reliques de saint Théodore le Stratilate, mégalomartyr (319) ...

Découvrez la Colline Saint-Serge lors de sa journée portes ouvertes – dimanche 30 juin !

Le dimanche 30 juin, participez à une journée portes ouvertes exceptionnelle à la Colline Saint-Serge à Paris, un haut lieu ...

L’imagerie numérique complète de Sainte-Sophie a été accomplie par le ministère turc de la Culture et du Tourisme

Dans le cadre du projet, mené par la Direction générale des Vakoufs (Fondations d’utilité publique) en 2022, la basilique Sainte-Sophie ...

Pour la première fois, la liturgie a été célébrée en langue roumaine en Chine

Le 26 mai, la divine liturgie célébrée par le père Constantin Prihoanca du diocèse roumain d’Allemagne et d’Europe centrale et ...