Nous publions ci-dessous le compte-rendu de la réunion d'Amman rédigé par le Département des affaires extérieures du Patriarcat de Moscou.

Compte-rendu du Patriarcat de Moscou sur la réunion d’Amman
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest


« La réunion a commencé par la prière commune, chantée en plusieurs langues. Souhaitant la bienvenue aux participants, le Primat de l’Église orthodoxe de Jérusalem a mentionné, entre autres : « Nous savons que l’unité est un don de Dieu, et nous sommes conscients de notre responsabilité pour le maintien de l’unité, que nous ont léguée les apôtres ». « Aujourd’hui, nous nous sommes réunis ici au nom de notre Seigneur Jésus-Christ », a poursuivi le primat, soulignant que « le fondement de notre dialogue est l’amour chrétien, qui est la seule voie vers la réconciliation. La réponse à toutes nos questions doit être trouvée dans le dialogue et l’amour fraternel ». Comme l’a souligné le patriarche Théophile, la réunion d’Amman n’est pas un Concile, mais une rencontre fraternelle informelle, dont le but est d’initier le dialogue concernant les problèmes auxquels est confronté le monde orthodoxe en ces temps difficiles. « Nous espérons que cette rencontre posera les fondements pour la recherche des solutions. Nous devons lutter contre les divisions et diriger nos efforts vers le maintien de l’unité et la conduite dialogue », a souligné le patriarche de Jérusalem. Ensuite, S.S. le patriarche de Moscou Cyrille a pris la parole. Remerciant S.B. le patriarche Théophile qui a convoqué la rencontre, le patriarche Cyrille a souligné : « C’est une étape courageuse et juste, et je suis certain qu’elle entrera dans l’histoire. Dans cette époque si difficile pour l’Orthodoxie, le siège apostolique qui fut le premier dans le temps, accomplit à nouveau sa mission historique de l’un des centres clefs de l’Orthodoxie mondiale ». Le primat de l’Église orthodoxe russe a également exprimé sa profonde gratitude au roi de Jordanie Abdallah II ibn Hussein al-Hachem pour son aimable assistance dans l’organisation de la rencontre. « Le mérite des Primats et des représentants des Églises locales qui sont venus à cette rencontre est grand, car le consentement même à y participer a demandé, dans certains cas, un certain courage. Mais le souci du maintien de l’unité de la Sainte Église nous a incités à rejeter toutes autres considérations et à venir ici à l’appel de Sa Béatitude », a constaté le patriarche Cyrille. Celui-ci a fait remarquer qu’aujourd’hui l’Église orthodoxe se trouve sous la menace de divisions, dont de semblables n’ont pas existé depuis près de mille ans : on révise unilatéralement les limites des territoires canoniques ; on annule des documents ecclésiastiques pluriséculaires ; le schisme en Ukraine n’est pas surmonté, et les efforts pour le surmonter n’atteignent pas leur but ; l’uniatisme relève la tête ; on voit le commencement de processus dangereux sur le territoire canonique du Patriarcat serbe – en Macédoine du Nord, au Monténégro. « La cause de cette crise me semble être dans la perte de la compréhension unique de la structure de l’Église et de la nature de la primauté en elle. Il y a mille ans, en 1054, l’Église s’est heurtée au même défi, et nous en ressentons les conséquences jusqu’à maintenant », a souligné le patriarche. Celui-ci est convaincu que pour contrer cette menace, il est indispensable de commencer une discussion panorthodoxe des problèmes qui se sont accumulés. Le primat a formulé ceux qui présentent le plus d’acuité : «Premièrement, il s’agit du problème de la compréhension de la primauté dans l’Église ; les tentatives de fonder des prétentions à la suprématie universelle à l’aide d’une argumentation théologique créée spécialement à cet effet ; l’absence de système de contrôle conciliaire des actions du premier siège [patriarcal], le rejet de la nécessité du consensus dans la prise de décision à l’échelle panorthodoxe. Ces questions doivent être traitées de façon panorthodoxe. Deuxièmement, il s’agit de la menace sur l’institution de l’autocéphalie dans l’Église ; l’absence d’un mécanisme d’octroi de l’autocéphalie reconnu incontestablement par toute l’Orthodoxie ; les tentatives d’introduire une inégalité entre les Églises autocéphales « anciennes » et « jeunes ». Troisièmement, il s’agit des tentatives existantes de contester les limites canoniques [des territoires] des Églises autocéphales, de réviser et d’annuler les documents d’importance historique adoptés une fois pour toutes qui définissent ces limites. Quatrièmement, les prétentions du Primat qui est le premier parmi ses pairs dans la famille des Églisesorthodoxes locales d’avoir le droit de recevoir l’appel de toute Église et les menaces d’utilisation de ces appels comme instrument d’immixtion dans la vie interne des autres Églises locales, demandent aussi, j’en suis profondément convaincu, d’être traitées et discutées. Cinquièmement, la survenance d’une situation anormale, alors que le hiérarque primat, au mépris des principes fondamentaux du droit canon, agit en tant que juge dans une affaire où il est également partie, se présentant comme dernière instance dans l’examen de celle-ci. Sixièmement, il s’agit du problème de la création de « stavropégies » sur les territoires d’autres Églises locales, sans accord de celles-ci ou contre leur volonté ». A son tour, le patriarche de Serbie Irénée a pris la parole : «Aujourd’hui, se dresse devant nous la tâche de lutter pour l’unité de toutes les Églises orthodoxes, de l’unité parmi nous », a-t-il déclaré, ajoutant que «la seule solution juste est de réunir le Concile, dire lors de sa tenue ce qu’il faut dire, et résoudre les problèmes dans l’esprit de l’Orthodoxie ». Il a constaté que l’Église serbe se prononce pour le maintien des principes canoniques et de l’héritage chrétien. « Que Dieu nous aide et apporte l’unité à notre Église. Parce que le schisme est une tragédie pour l’Église », a déclaré le patriarche Irénée. Le représentant de l’Église orthodoxe roumaine à cette rencontre, le métropolite de Târgoviște Niphon a parlé de l’importance de la discussion panorthodoxe sur la situation actuelle, ainsi que de la résolution des problèmes conformément aux saints canons. «Nous pensons que pour le futur et éventuel Concile des Primats ou pour la prochaine rencontre panorthodoxe, il est nécessaire de procéder à une conférence préparatoire, afin que discuter comme il se doit de l’ordre du jour d’une telle rencontre, qui mènerait à une unité réelle dans le monde orthodoxe » a déclaré le hiérarque. L’archevêque de Lublin et Chełm Abel, à son tour a déclaré que l’Église orthodoxe de Pologne était très préoccupée par la situation dramatique dans le monde orthodoxe. « Nous prions pour que soit trouvée une solution» a-t-il souligné. Il a également mentionné que l’absence d’unité parmi les Églises orthodoxes entrave le témoignage devant le monde hétérodoxe. Le représentant de l’Église orthodoxe des Terres tchèques et de Slovaquie Rostislav a remercié le patriarche Théophile pour l’invitation au dialogue, et a souligné : « Ce n’est qu’en se rencontrant et en discutant les problèmes existants que l’on peut trouver la solution qui correspondra pleinement à la Sainte Écriture et aux institutions ecclésiales». Ensuite, S.B. le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre a évoqué devant les participants de la réunion les événements qui se produisent au sein de l’Église orthodoxe d’Ukraine. Rappelant que celle-ci, faisant partie du Patriarcat de Moscou, avait été constituée en 1990 par la gramota du patriarche de Moscou et de toute la Russie sur l’octroi de l’autonomie dans son administration, le métropolite Onuphre a mentionné : « Au cours du temps, les circonstances internes et externes auxquelles ont fait face la sainte Église orthodoxe d’Ukraine et le peuple ukrainien, ont stimulé les processus d’amélioration de l’indépendance et d’autonomie déjà existante dans la vie et le ministère de l’Église. Aujourd’hui, nous avons de facto une véritable autocéphalie. Dans notre Église fonctionne le Saint-Synode, nous avons l’Assemblée des évêques, un tribunal ecclésiastique indépendant. Nous élisons et ordonnons indépendamment les hiérarques, nous ouvrons indépendamment de nouveaux diocèses. Nous avons nos propres institutions d’enseignement, différents département synodaux pour l’interaction avec le monde extérieur et les œuvres sociales ». Le Primat a également parlé de la situation générée par les schismes dans l’Orthodoxie ukrainienne, mentionnant que suite au soi-disant processus de réunification initié en 2018-2019 par le patriarche de Constantinople Bartholomée, le schisme n’a fait que s’approfondir. Le métropolite Onuphre a fait un récit détaillé sur les démarches du patriarche de Constantinople concernant la situation ecclésiale en Ukraine, faisant remarquer que ces agissements transgressent les canons de l’Église et constatant que la solution à la crise dans l’Orthodoxie ukrainienne pourrait être l’élimination de ces transgressions. « Aujourd’hui, certains disent que le moyen fort pour remédier au schisme ecclésial en Ukraine serait l’obtention du statut autocéphale pour l’Église orthodoxe ukrainienne. Je veux être honnête devant Dieu et devant ma conscience, je le dis : je suis convaincu du fait que le statut autocéphale de l’Égliseorthodoxe d’Ukraine ne remédiera pas au schisme. Il est possible que certains schismatiques reviennent au sein de l’Église canonique, mais pas tous. L’autocéphalie ne donne pas la garantie d’une unité absolue. Il y a aussi les Églises autocéphales du monde ont aussi des schismes », a-t-il souligné. Selon le primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine, il convient de porter à l’ordre du jour la construction d’une administration ecclésiale conciliaire, « qui sera pertinente et efficace pour le ministère salvifique de la sainte Église catholique et apostolique dans le nouvel espace mondial ». « Nous ne pourrons régler ce problème que lorsque nous renoncerons à toutes nos ambitions personnelles et agirons dans l’esprit de la divine humilité et de l’amour fraternel» a-t-il assuré. Ensuite, d’autres discussions ont eu lieu avec des interventions au cours desquelles ont été examinés des aspects individuels des sujets traités et ont été soulevéesune série d’autres questions, lesquelles préoccupent maintenant les Églises orthodoxes locales. Le patriarche Cyrille a exprimé le souhait que la réunion présente soit la première d’une série, et s’est adressé à S.B. le patriarche de Jérusalem Théophile pour lui demander d’initier la prochaine rencontre fraternelle en Terre Sainte. Le même jour, les participants à la réunion ont rencontré le roi de Jordanie Abdallah II ibn Hussein al-Hachem. Le soir, les Primats des Églises orthodoxes et les chefs des délégations ont finalisé le texte du communiqué de presse final (ici, en français).

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

L’origine, la nature et le sens de la pandémie actuelle. Une interview de Jean-Claude Larchet par... À la Une 170763

Jean-Claude Larchet, vous êtes un des premiers à avoir développé une réflexion théologique sur la maladie, la souffrance, la médecine. Votre livre ...

Offices du 5e Dimanche de Carême lus par les laïcs À la Une 170804

Nous vous proposons le texte des offices du 5è dimanche de Carême consacré à sainte Marie l’Égyptienne, lus par les laïcs qui ne peuvent pas assist...

Archevêque Anastase d’Albanie : « De cœur à cœur, diffusons la lumière de l’espérance » À la Une 170788

Nous vous proposons ci-dessous un entretien avec l’archevêque d’Albanie, ancien président du COE, par Marianne Ejdersten, directrice de la Communic...

Statement of the ACOB-USA Executive Committee Concerning Holy Week and Pascha (Easter) Déclarations 170793

Friday, April 03, 2020 PDF Version To the Clergy and Faithful Orthodox Christians of the United States of America: During this period of crisis, we...

Covid-19 – L’Église orthodoxe roumaine lance des dizaines de mesures de soutien aux h... À la Une 170749

Pendant l'état d'urgence, l'Église orthodoxe roumaine a intensifié sa présence en ligne et dans la société en respectant toutes les précautions san...

Aide socio-philanthropique offerte par le Patriarcat roumain aux personnes touchées par la pandémie Actualités 170755

Dans cette période marquée de plus en plus par la crise médicale avec des conséquences sociales causées par la pandém...

Le 4e cahier d’activités pour les enfants : dimanche de sainte Marie l’Égyptienne et la 6e ... À la Une 170778

La Fraternité orthodoxe en Europe occidentale vient de mettre en ligne son 4e cahier d’activités pour les enfants (le premier, le second, le troisi...

Déclaration du Comité exécutif de l’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis au... À la Une 170786

« Au clergé et aux fidèles chrétiens orthodoxes des États-Unis d’Amérique : Pendant cette période de crise, nous, membres du Comité exécu...

22 mars (ancien calendrier) / 4 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 100930

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Samedi de l’Acathiste. Saint Basile, prêtre à Ancyre, martyr (362-363) ; sainte Drosis fille du roi Traja...

4 avril Vivre avec l'Église 100928

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Samedi de l’Acathiste. Saint Joseph l’hymnographe (883) ; saint Georges du Mont Maléon dans le Péloponnès...

« Pour la vie du monde – vers un ethos social de l’Église orthodoxe » Publication d&r... À la Une 170701

Un important document vient d’être publié par le Patriarcat de Constantinople, par l’intermédiaire de l’archevêché d’Amérique. « Pour la vie du mon...

«Que ma prière devant Toi s’élève comme l’encens …» À la Une 170673

Nous vous invitons à regarder un extrait de la diffusion en direct de la Liturgie des dons présanctifiée du Mercredi de la 5e semaine du Grand Carê...