Déclaration de l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe d’Ukraine, réunie à la Laure des Grottes de Kiev le 13 novembre
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le 13 novembre, S.B. le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre a présidé la session de l’Assemblée de l’Église orthodoxe d’Ukraine, qui s’est déroulée à la Laure des Grottes de Kiev, à l’issue de la session du Saint-Synode de l’Église orthodoxe d’Ukraine. 83 évêques sur 90 évêques qui ont le droit de vote, ont pris part à l’Assemblée, qui a adopté le message suivant :

« L’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe d’Ukraine, réunie à la Laure de la sainte Dormition – des Grottes de Kiev, le 13 novembre 2018, après avoir entendu S.B. le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre au sujet des défis qui ont surgi ces derniers temps devant l’Église orthodoxe d’Ukraine, a décidé ce qui suit :

1. L’Église orthodoxe d’Ukraine qui est canonique et reconnue par les Églises orthodoxes locales, étant au service de Dieu et du peuple ukrainien, soutient, par principe, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. L’Église orthodoxe d’Ukraine est présente dans toutes les régions d’Ukraine et réunit tant les territoires qui sont sous contrôle des autorités ukrainiennes que ceux qui ne le sont pas, partageant avec son peuple toutes ses joies et souffrances.
2. L’Église orthodoxe d’Ukraine est auto-administrée, dotée de tous les droits d’indépendance et d’autonomie qui sont aujourd’hui nécessaires au fructueux service de Dieu et du peuple ukrainien.
3. L’Église orthodoxe d’Ukraine s’est toujours prononcée, de façon conséquente, pour la guérison du schisme, pour le rétablissement de l’unité, c’est-à-dire pour une Église unique. Toutefois, le rétablissement de l’unité de l’orthodoxie ukrainienne ne doit pas signifier la transformation de l’Église en un élément de politique ou de propagande, étant donné que cela contredit la nature de l’Église. Nous sommes convaincus que la division doit être surmontée sans immixtion des facteurs étatiques, politiques et autres forces extérieures.
4. L’Assemblée des évêques se prononce contre toute tentative de changer l’appellation de l’Église orthodoxe d’Ukraine, comme cela a déjà été annoncé par les premières personnalités de l’État, et contre toutes les manifestations de discrimination au niveau législatif des fidèles de l’Église orthodoxe d’Ukraine. En cas d’adoption de tels projets de lois par le Parlement ukrainien, l’Église orthodoxe d’Ukraine défendra ses droits par tous les moyens légaux qui sont prévus dans « Les fondements de la conception sociale de l’Église orthodoxe d’Ukraine », la législation ukrainienne et la Convention européenne des droits de l’homme.
5. L’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe d’Ukraine considère que les décisions du Saint-Synode du Patriarcat de Constantinople du 11 octobre 2018 concernant la question ecclésiale ukrainienne sont invalides et n’ayant aucune valeur canonique. En particulier, la décision concernant l’établissement de la juridiction du Patriarcat de Constantinople sur le territoire de l’Ukraine résulte d’une interprétation spéculative de l’histoire ecclésiale. Quant à la décision sur la levée de l’anathème et autres interdits ecclésiastiques pesant sur les dirigeants du schisme ainsi que la reconnaissance de pseudo-ordinations qui ont été accomplies par eux alors qu’ils sont en schisme, elle est la résultante d’une interprétation altérée des canons ecclésiastiques. L’histoire ne connaît pas de cas d’éradication des schismes par leur simple légitimation. En prenant une telle décision anti-canonique, en reconnaissant les schismatiques dans leur rang actuel, le Patriarcat de Constantinople, conformément aux canons ecclésiastiques, s’est engagé lui-même sur la voie du schisme. En conséquence, la communion eucharistique de l’Église orthodoxe d’Ukraine avec le Patriarcat de Constantinople est actuellement impossible et est interrompue.
6. Nous considérons inadmissible l’immixtion illégale du Patriarcat de Constantinople dans les affaires d’une autre Église locale, ainsi que les tentatives de régler la question ecclésiale ukrainienne avec la participation des autorités de l’État ainsi que des schismatiques, tout en ignorant la voix de l’Église orthodoxe canonique d’Ukraine. Aussi, nous constatons avec regret que des centaines de milliers d’appels des fidèles de notre Église au patriarche Bartholomée, demandant à celui-ci de ne pas légitimer le schisme sous couvert de la création d’une autocéphalie, soient restés sans attention.
7. L’Assemblée des évêques souligne que le processus d’octroi du soi-disant tomos d’autocéphalie est artificiel, imposé de l’extérieur, sans refléter la nécessité ecclésiale interne, n’apporte aucune unité ecclésiale réelle et approfondit la division, intensifie les conflits dans le peuple ukrainien. Dans de telles conditions, l’association à un tel processus de l’épiscopat, du clergé et des laïcs de l’Église orthodoxe d’Ukraine est considéré par nous impossible.
8. L’Église orthodoxe d’Ukraine, par principe, est attachée à l’approche canonique pour surmonter la division ecclésiale. À la base de cette approche se trouve la nécessité impérieuse de pénitence de ceux qui reviennent du schisme. Les portes de l’Église n’ont jamais été fermées à ceux qui veulent être en union spirituelle avec le Christ.
9. L’Assemblée des évêques constate que les actions illégales du Patriarcat de Constantinople mènent à une profonde crise ecclésiale tant en Ukraine que dans l’orthodoxie mondiale. Nous prions afin que la voix des nombreux millions de fidèles de l’Église orthodoxe d’Ukraine soit entendue, et que les actions entreprises jusqu’à maintenant soit corrigées.
10. L’Assemblée des évêques appelle le Patriarcat de Constantinople au dialogue avec l’Église orthodoxe d’Ukraine avec la participation fraternelle de toutes les Églises orthodoxes locales, dans le but de la résolution conciliaire de ce problème.
11. L’Assemblée des évêques demande au primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine, Sa Béatitude le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre, de s’adresser aux primats des Églises orthodoxes locales à l’occasion de la situation de crise qui s’est créée dans la vie ecclésiale de l’Ukraine en raison de l’immixtion illégale du Patriarcat de Constantinople.
12. L’Assemblée des évêques appelle tous les enfants de l’Église orthodoxe d’Ukraine à renforcer les prières, à maintenir l’unité entre eux ainsi que la fidélité à la Sainte Église du Christ et à ne pas craindre les épreuves possibles, en se rappelant des paroles de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ : « Prenez courage, j’ai vaincu le monde » (Jn 16,33).
À Kiev, le 13 novembre 2018 »

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Rencontre du métropolite Emmanuel de France avec le roi d’Arabie saoudite 169060

Le 18 février dernier, Mgr Emmanuel, métropolite de France (Patriarcat oecuménique), a été reçu par Sa Majesté le Roi d’Arabie saoudite Salman bin ...

10 février (ancien calendrier) / 23 février (nouveau) 96623

10 février (ancien calendrier) / 23 février (nouveau) Dimanche du Jugement dernier / de l’abstinence de viande Saint Charalampe le thaumaturge, hié...

Déclaration du Patriarcat d’Antioche et de tout l’Orient au sujet de la réunion d’Amman 169055

Le Centre des medias du Patriarcat d’Antioche et de tout l’Orient a procédé à la déclaration suivante, en date du 22 février 2020

A Statement by the Patriarchate of Antioch and All the East Middle East 169051

Balamand, February 22, 2020 Following the generous invitation of His Beatitude Patriarch Theophilos III of Jerusalem to His Beatitude Patriarch Joh...

Mgr Hilarion de Volokolamsk : C’est Jésus Christ qui est le fondateur de l’Église, un président n... 169043

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a donné une int...

L’archevêque de Chypre Chrysostome se rendra à Constantinople pour le Dimanche de l’orthodoxie 169036

D’après le site Internet Romfea le primat de l’Église orthodoxe de Chypre, l’archevêque Chrysostome aurait accepté l’invitation du patriarche...

9 février (ancien calendrier) / 22 février (nouveau) 96564

9 février (ancien calendrier) / 22 février (nouveau) Commémoration des défunts.  Clôture de la sainte Rencontre. Saint Nicéphore d’Antioche, ...

22 février 96560

22 février Invention des reliques des saints apôtres et martyrs au quartier d’Eugène à Constantinople (VIIème s.) ; saint martyr Maurice d’Apamée e...

Le différend entre les patriarcats de Jérusalem et d’Antioche serait en voie de règlement et le p... 169028

Le Saint-Synode du Patriarcat de Jérusalem s’est réuni le 21 février sous la présidence du patriarche Théophile. Au cours de la session, les membre...

Communiqué from the office of the Holy Synod of the Bulgarian Orthodox Church regarding the invit... À la Une 169016

« In connection with the letters received from His Beatitude Patriarch Theophilos III of Jerusalem, in which he sent an invitation to participate i...

Communiqué du bureau du Saint-Synode de l’Église orthodoxe bulgare à propos de l’invitation du pa... 169012

« En réponse aux lettres reçues de Sa Béatitude, le patriarche Théophile III de Jérusalem, invitant les présidents des Églises orthodoxes locales e...

8 février (ancien calendrier) / 21 février (nouveau)  96509

8 février (ancien calendrier) / 21 février (nouveau)  Saint et grand martyr Théodore le Stratilate (319) ; saint prophète Zacharie (vers 520 avant ...