Des nouveaux statuts sont proposés dans l’Église orthodoxe serbe
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

L’appellation officielle de l’Église serbe sera à l’avenir  » Église orthodoxe serbe – Patriarcat de Peć « . La procédure d’élection du patriarche sera simplifiée, le primat de l’Église sera élu à scrutin secret, avec une majorité obligatoire de deux tiers des voix. Le candidat élu portera un nouveau titre : archevêque de Peć, métropolite de Belgrade et Karlovci et patriarche de Serbie et des terres du littoral. Ce sont là, en bref, les plus importants changements prévus dans la proposition des nouveaux statuts de l’Église orthodoxe serbe. La version finale de ce document a été envoyée par le Saint-Synode aux évêques de l’Église orthodoxe serbe. L’adoption de ces nouveaux statuts sera probablement portée à l’ordre du jour de la prochaine session de l’Assemblée des évêques qui aura lieu au milieu du mois de mai. La discussion et l’adoption seront la dernière phase de ce travail, commencé en 2012 par la formation d’une commission pour la révision des statuts en vigueur. Cet organisme, présidé par le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque, a rassemblé et retravaillé les décisions de l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe serbe et a rédigé un projet de modifications et de compléments. Ce texte ainsi mis en forme sera le premier recueil des statuts de l’Église serbe depuis 1931. Un porte-parole du Patriarcat explique que les statuts existants, dans nombre de leurs parties étaient obsolètes et pratiquement inapplicables. Sa dernière révision remonte à 1947, sous le patriarche Gabriel. Depuis lors, jusqu’à aujourd’hui, ont été adoptées une série de décisions conciliaires ayant force statutaire, qui n’ont jamais été introduites dans des statuts ecclésiastiques unifiés. Aussi, avec le temps, ces statuts sont devenus non systématiques, difficiles à lire et à appliquer « . Les changements dans l’appellation officielle de l’Église serbe s’expliquent par le souhait que soient renforcés les liens avec son siège historique de Peć et par ceci avec le Kosovo et la Métochie en tant que partie principale de sa juridiction. Le principal changement, selon le journal « Novosti » concerne la procédure d’élection du primat. La pratique actuelle, à savoir le  » tirage au sort apostolique  » de l’une des trois enveloppes avec les noms des candidats, sera abandonné. À l’avenir, le patriarche sera élu par le collège des évêques, à l’unanimité ou au moins aux deux tiers des voix. Dans le cas où aucun candidat ne bénéficie d’un tel soutien, le scrutin sera renouvelé, sept fois au plus, jusqu’à ce que l’un des candidats reçoive les voix de deux tiers des membres de l’Assemblée. Dans la mesure où cela ne se produit pas, le cercle des candidats se limite aux deux évêques ayant reçu le plus grand nombre de voix. Est alors élu patriarche celui des deux qui obtient la majorité. Les statuts suggèrent que le nouveau primat soit élu à Peć, ou encore à Belgrade ou Sremski Karlovci, qui sont également donnés comme possibilités. Dans le cas où le document entre en vigueur au mois de mai de cette année [lors de l’Assemblée des évêques, ndt], l’Église serbe connaîtra des changements dans son organisation territoriale également. Les nouveaux statuts prévoient comme possibilité l’élévation de 14 évêchés existants au niveau de diocèses métropolitains. C’est ainsi que les diocèses actuels deviendront métropolitains : Banja Luka, Bačka, Braničevo, Dalmatie, Žiča, Zahumlié-Herzégovine, Niš, Ras-Prizren, Srem, Choumadie, Canada, Nouvelle Gračanica et Amérique centrale, et Francfort. En plus des quatre diocèses métropolitains existants, dont les sièges sont à Zagreb, Sarajevo, Sydney et Cetinje, l’Église orthodoxe serbe aura à l’avenir 18 diocèses métropolitains (dont l’archevêché de Belgrade-Karlovci, qui dispose automatiquement de ce statut). Leurs évêques seront  » archevêques et métropolites « , et auront droit au titre de  » Votre Béatitude « . Les nouveaux statuts de l’Église orthodoxe serbe ont mis en pratique l’ancienne idée de division de l’archevêché de Belgrade-Karlovci. Deux nouveaux diocèses seront ainsi fondés dans la capitale : ceux de Voždovac-Vinčanac avec pour siège Voždovac et Zemun-Novi Beograd avec pour siège cette dernière ville. Les autres 21 diocèses en Serbie et dans la diaspora conserveront le même statut qu’ils ont aujourd’hui. Pour la première fois, les statuts de l’Église orthodoxe serbe auront un préambule, dans lequel sont définies l’Église et sa nature divine, avec pour colonne fondamentale la communauté liturgique. Dans la partie officielle des statuts sera définie la place de l’Église orthodoxe serbe dans le cadre de l’Église du Christ, et ses rédacteurs rappellent sa continuité historique sur ces espaces depuis la fondation de l’archevêché de Žiča en 1219 jusqu’au rétablissement du Patriarcat de Peć en 1922. Le Credo est partie intégrante du préambule. Le cercle des candidats au rang de primat est élargi par rapport à la pratique actuelle. Selon les statuts existants, le candidat à la fonction patriarcale ne peut être qu’un évêque qui dirige un diocèse et ce depuis au moins cinq ans. Les nouveaux statuts proposent que le primat de l’Église orthodoxe serbe soit élu  » parmi les évêques de l’Église orthodoxe serbe – Patriarcat de Peć, l’archevêché orthodoxe d’Ohrid ou encore parmi des clercs qui remplissent les conditions canoniques nécessaires au ministère épiscopal « . Cette nouvelle législation ecclésiastique a été élaborée par la Commission pour la révision des statuts de l’Église orthodoxe serbe, constituée par la décision de l’Assemblée des évêques du 16 juin 2011. Cet organisme a été mis en place une année après, et, hormis le métropolite Amphiloque, ses membres sont le métropolite Jean (Vraniškovski), Mgr Irénée (Bulović), Mgr Ignace de Braničevo, Mgr Nicodème de Dalmatie, et l’évêque émérite de Zahumlié-Herzégovine Athanase, ainsi que l’archiprêtre Zoran Krstić, le protodiacre Stanimir Spasović, le doyen de la Faculté de droit de Belgrade Sima Avramović, Nenad Milošević et Milan Andrić, de même que l’archiprêtre Velibor Džomić. Comme on le communique au Patriarcat, la Commission a consulté les professeurs grecs et russes Vlasios Pheidas, Théodore Yangou, Grégoire Papathomas, Vladimir Tsypine ainsi que des experts serbes.

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

« Nous prions pour que le Seigneur nous aide à guérir ensemble les blessures causées à l’Église » Revue du Web 112124

Dans un entretien à l’agence Romfea, le métropolite Hilarion de Volokolamsk évoque son récent voyage en Grèce et ses rencontres avec les évêq...

Selon un institut de recherche américain, seuls 9 des 47 hiérarques de l’Église orthodoxe de Géor... Actualités 112120

Seuls 9 des 47 hiérarques de l’Église orthodoxe de Géorgie soutiennent, d’une manière ou d’une autre, la nouvelle Église orthodoxe autocéphale d’Uk...

Appel des étudiants du Séminaire Sretensky à Moscou au sujet de la réforme prévue de leur établis... Actualités 112114

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe, réuni le 9 juillet à Valaam a pris les décisions suivantes, relativement au fonctionnement du Séminair...

Bertrand Vergely : Le pardon. « Le péché contre l’Esprit ne sera pas pardonné » ! À la Une 112019

Nous vous invitons à voir la vidéo de la conférence de Bertrand Vergely : « Le péché contre l’Esprit ne sera pas pardonné » !

July 7 (old calendar) / July 20 (new) 112111

July 7 (old calendar) / July 20 (new) Ven. Thomas of Mt. Maleon (10th c.). Ven. Acacius of Sinai, who is mentioned in The Ladder (6th c.). Ven. Eud...

July 20  112109

July 20 Holy Glorious Prophet Elijah (9th c. B.C.). . Repose of Ven. Abramius of Galich (Chukhloma), disciple of Ven. Sergius of Rádonezh (1375). U...

7 juillet (ancien calendrier) / 20 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 112107

7 juillet (ancien calendrier) / 20 juillet (nouveau) Saint Thomas, moine au Mont Maléon (Xème s.) ; sainte Cyriaque, martyre en Bithynie (vers 295)...

20 juillet Vivre avec l'Église 112105

20 juillet Saint Élie, prophète (IXème s. av. J.-C.) ; saint Rorice, évêque de Limoges (507) ; sainte Sévère, abbesse (vers 680) ; saint Abraham de...

After meeting with a representative of the new Orthodox Church of Ukraine, Metropolitan Amfilohij... 112103

On June 24, Metropolitan Amfilohije of Montenegro and the Littoral met with Archbishop Yevstratiy (Zoria) of the new autocephalous Church of Ukrain...

« This year, Wimbledon has become Orthodox » 112101

« This year, Wimbledon has become Orthodox, » wrote Bishop Ignatie of Huşi, about Simona Halep and Novak Djoković who won the London tennis tournam...

For the first time, the relics of holy Prince Peter and Princess Febronia, protectors of the Chri... 112098

For the first time, the relics of holy Prince Peter and Princess Febronia were transported from Murom to Moscow.

Metropolitan Theodosius of Kananga Visited a Parish in Kasaï-Central (Congo) 112096

Metropolitan Theodosius of Kananga visited the parish of Tsisoui in Kasaï-Central (Democratic Republic of Congo) to meet the faithful, to celebrate...