Directives pratiques données par l’Église orthodoxe en Amérique concernant la réouverture prochaine des églises
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le vendredi 1er mai, sous la présidence du métropolite Tikhon, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a publié la lettre pastorale suivante, ainsi que des directives synodales relatives au coronavirus. Chaque évêque diocésain devrait publier prochainement des directives spécifiques à son propre diocèse.

Au clergé, aux communautés monastiques et aux fidèles de l’Église orthodoxe en Amérique,

Aujourd’hui, c’est le printemps qui est rempli d’un doux parfum, et la création, renouvelée, exulte. Aujourd’hui, les clés sont retirées des portes, comme l’est l’incrédulité de Thomas, l’ami du Christ, qui s’écrie : « Mon Seigneur et mon Dieu ».

Nous achevons la seconde semaine de notre célébration de la grande fête des fêtes, la sainte Pâques, au cours de laquelle nous nous souvenons de la bienheureuse incrédulité de Thomas. Nous avons tous désiré ardemment toucher le côté vivifiant du Christ ressuscité d’une main impatiente, tout comme Thomas l’a fait lorsque notre Seigneur apparut aux apôtres toutes portes fermées. Et pourtant, beaucoup d’entre nous ont été privés de la possibilité, non seulement de toucher son côté, mais même d’entrer dans une église pour chanter : « Bénissez Dieu dans les assemblées, bénissez le Seigneur, en puisant aux sources d’Israël » (Psaume 67, 27).

Notre confrontation avec la pandémie provoquée par le coronavirus est survenue au milieu de notre traversée du désert du Grand Carême. La bataille se poursuit pendant la période lumineuse de la Résurrection, mais nous sentons maintenant le parfum du printemps spirituel et naturel, qui apporte avec lui l’espoir de bonnes choses à venir. En effet, avec vous, le Saint-Synode des évêques aspire à l’ouverture complète de nos églises, missions, monastères et séminaires afin que nous puissions tous retrouver la plénitude de notre vie en Église, et avec Thomas, offrir notre louange au Seigneur en criant : « Mon Seigneur et mon Dieu ! ».

Bien que les dates pour une ouverture complète ne soient pas encore connues, nous sommes convaincus que le temps est venu pour nous de commencer les travaux préparatoires qui nous permettront de nous préparer à cette échéance. Ce travail préparatoire sera difficile, car nous devrons faire face aux effets à la fois spirituels, émotionnels et psychologiques de l’isolement et de la quarantaine. Ce travail préparatoire prendra également du temps, car nous devons éprouver les procédures et les mesures que nous prendrons collectivement pour restaurer notre vie ecclésiale, afin de pouvoir relever de manière responsable les nombreux défis auxquels nos communautés seront confrontées au niveau local.

Avant tout, nous lançons un appel en direction du clergé et des fidèles de l’Église orthodoxe en Amérique.  Alors que la propagation de ce virus a causé la mort, la maladie, l’anxiété et la tourmente économique, cette période nous a offert, et continue de nous offrir, l’occasion de renforcer notre vie de prière, de réaliser des œuvres caritatives et de faire preuve de compassion et d’amour envers nos frères et sœurs de l’Église et de nos communautés. Tous les chrétiens orthodoxes devraient se souvenir dans leurs prières de ceux qui se sont endormis, de ceux qui sont malades, de ceux qui se sont rétablis, de ceux qui souffrent de la peur, de l’anxiété et de la détresse que leur apporte ce virus. De plus, nous devons offrir nos prières et notre sincère gratitude à tous ceux qui travaillent pour assurer le maintien des conditions de vie quotidiennes, aux travailleurs de la santé et aux secouristes, aux travailleurs de l’approvisionnement alimentaire et aux autres professions essentielles qui se sont sacrifiés pour le bien de leur prochain.

Le Saint-Synode formule également les principes fondamentaux suivants qui guideront nos démarches :

Comme nous l’avons toujours souligné, chaque évêque diocésain est chargé du ministère spirituel et pastoral du clergé et des fidèles, en protégeant leurs intérêts comme il le juge nécessaire, tout en restant toujours d’accord avec le Saint-Synode. Le même principe s’applique dans le processus de réouverture des églises. Toute demande de précisions ou de clarifications concernant les directives suivantes doit être adressée à l’évêque diocésain. Les décisions nécessitant l’approbation du Saint-Synode seront traitées en fonction des besoins.

Pour assurer l’unité et pour permettre aux évêques d’être mieux guidés et soutenus quant à la manière et au moment de rouvrir leurs églises et institutions, le Saint-Synode a adopté de nouvelles directives à l’usage de toute l’Église orthodoxe d’Amérique. Ce document détaillé, intitulé « Vers une réouverture de nos églises », est proposé comme base de référence pour les évêques et doit être soigneusement examiné par tous les échelons de la direction diocésaine (chanceliers, doyens, conseils diocésains, recteurs et conseils paroissiaux). La mise en œuvre de ces directives synodales est placée sous l’autorité de l’évêque diocésain.

Il est évident qu’il peut y avoir des variations dans l’application de ces nouvelles directives. Ces modalités seront similaires à celles que l’on trouve dans les régions, les États, les provinces, les comtés et les municipalités. Il incombe donc aux dirigeants de l’Église, sous la direction de leur évêque, de connaître et de comprendre à la fois les directives civiles et les directives de l’Église qui s’appliquent à leur situation locale.

Nous devons continuer à respecter les directives civiles, en commençant par celles de notre gouvernement fédéral, et ensuite les directives particulières et décentralisées des autorités civiles, en reconnaissant qu’il y a une diversité d’État à État, de province à province, de comté à comté, et même de municipalité à municipalité. Alors que les autorités civiles ont été réticentes à imposer des restrictions aux églises, nos communautés sont censées répondre d’une manière qui soit en accord avec le bien commun. Le Saint-Synode, soucieux de la santé et du bien-être de tous, entend respecter l’esprit dans lequel ces décisions ont été prises.

Au cours de ces premières étapes de réouverture, lorsque la fréquentation des églises restera nécessairement limitée, le clergé est invité à consulter son évêque diocésain afin d’obtenir des directives sur la célébration des saints mystères de l’Église qui sont source de vie (eucharistie, baptême et chrismation, mariage, etc.). Le Saint-Synode examinera la nécessité de nouvelles directives à l’échelle de l’Église dans ces domaines au fur et à mesure du processus de réouverture.

Les principes ci-dessus, en synergie avec les directives synodales, sont proposés, étant entendu qu’il s’agit de principes généraux et de directives qui peuvent prévoir l’ouverture éventuelle de paroisses, pour autant que les conditions locales le permettent, et avec le consentement de l’évêque. Il ne s’agit pas de mesures obligatoires qui doivent être prises pour une certaine date du calendrier.

Enfin, nous constatons qu’il y a de nombreuses raisons de se préoccuper, dans les circonstances actuelles, des débats politiques ainsi que des querelles scientifiques et des confrontations entre experts.  Nous rappelons au clergé et aux fidèles que cette pandémie actuelle est sans précédent et que même les experts, suivant fidèlement la méthode scientifique, doivent avoir le temps de rassembler et d’analyser les données. Dans une situation qui évolue si rapidement, ces études sont elles aussi provisoires et sujettes à révision. Telle est la nature du modèle scientifique.

Tout en étant conscients de tout cela, nous adressons également un mot d’encouragement à notre clergé et à nos fidèles en leur rappelant les paroles du psalmiste : Ta miséricorde, ô Seigneur, me suivra tous les jours de ma vie. Faisons confiance au Seigneur pour nous guider, comptons les uns sur les autres pour nous soutenir et nous aider mutuellement, en allumant dans nos cœurs le feu que Luc et Cléopas ont senti brûler en eux lorsque le Seigneur ressuscité leur est apparu et leur a parlé sur le chemin d’Emmaüs.

Avec notre bénédiction et notre amour paternels,

+Tikhon, +Nathaniel, +Benjamin, +Alejo, +Mark, +Melchisedek, +Irénée, +Michael, +Alexander, +David, +Paul.

En annexe de cette lettre pastorale, le Saint-Synode de l’OCA a élaboré un document très détaillé, intitulé « Vers une réouverture de nos églises », proposant aux communautés paroissiales conseils et des directives pour la réouverture des églises. Le texte intégral de ce document sera prochainement publié par orthodoxie.com, mais nous donnons, à titre d’exemples, quelques orientations ci-dessous :

– Les membres du clergé, avec la bénédiction de leur évêque, et les fidèles qui ne se sentent pas en sécurité pour conduire des célébrations ou y assister peuvent rester chez eux.

– Toute personne actuellement atteinte de COVID-19 et qui ne se serait pas rétablie, ou qui présenterait des symptômes de cette maladie, doit s’abstenir de venir à l’église.

– Toute personne qui s’occupe d’un malade atteint par le COVID-19 ou qui présente des symptômes de celle-ci doit s’abstenir de venir à l’église.

 – Les professionnels de santé et autres personnels qui peuvent être en contact avec des populations porteuses du virus doivent demander la bénédiction de leur évêque diocésain concernant la possibilité de servir ou de fréquenter l’église.

– Les prêtres doivent trouver des moyens sûrs d’offrir aux fidèles la possibilité de se rendre dans les églises afin d’y allumer une bougie et d’y prier, à condition que la distanciation sociale soit respectée et qu’une désinfection régulière des lieux puisse être faite.  

– Les églises doivent disposer de désinfectant pour les mains à l’entrée.

– Toute personne, à l’exception du clergé et des chantres, doit porter un masque facial à l’église, conformément aux directives civiles (le clergé peut porter un écran facial en plastique lors de la distribution de la communion).

– Les églises doivent être nettoyées régulièrement entre les offices, en particulier les objets qui sont régulièrement touchés, comme les poignées de porte ou les meubles. 

– Les icônes, la croix de bénédiction et les autres vases sacrés doivent être vénérés sans contact physique.

– Lorsqu’ils donnent des bénédictions, les évêques et les prêtres ne doivent pas offrir leurs mains pour être embrassées.

– Aucun livre liturgique ne doit être distribué aux fidèles.

– À moins que la zapivka (vin additionné d’eau chaude, proposé après la communion. ndt) ne puisse être offerte de manière sûre et individuelle, il ne faut plus en proposer.

– À moins que l’antidoron ne puisse être présenté de manière sûre et individuelle, il ne devrait pas être distribué.

– Les prêtres doivent modifier leurs modes d’encensement et les processions habituelles afin de limiter leur exposition et les contacts, ou porter un masque lors des encensements et des processions dans le bâtiment de l’église.

Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Yannick Provost

Yannick Provost

Recteur des paroisses saint Jacques, frère du Seigneur à Quimper et saint Jean de Cronstadt et saint Nectaire d'Egine à Rennes, en Bretagne

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Le président serbe Aleksandar Vučić et le premier ministre bulgare Boïko Borissov se sont rendus ... À la Une 173200

Le président serbe Aleksandar Vučić, accompagné par le premier ministre bulgare Boïko Borissov, a visité, le 1er juin 2020 l’église des Saints-Quar...

« Dans le conflit au Donbass, l’Église orthodoxe ukrainienne était et reste la Mère qui unit » a ... À la Une 173194

Le métropolite de Sviatogorsk Arsène, supérieur du monastère qui porte le même nom et qui dépend du primat de l’Église orthodoxe ukrainienne, le mé...

L’un des plus anciens hiérarques de l’Église orthodoxe russe, le métropolite de Tcheboksary et de... À la Une 173178

Le métropolite Barnabé, l’un des plus anciens hiérarques de l’Église orthodoxe russe est décédé le 1er juin 2020. Il avait été hospitalisé à Tchebo...

Réouverture des églises à Constantinople À la Une 173187

Les fidèles pourront revenir dans les églises de Constantinople et des autres diocèses orthodoxes de Turquie. Comme l’annonce le Patriarcat œcuméni...

21 mai (ancien calendrier) / 3 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108695

Jour de jeûne – dispense de poisson Icône de la Mère de Dieu de Vladimir. Saints Constantin, empereur (337) et sa mère, sainte Hélène (327), égaux ...

3 juin Vivre avec l'Église 108693

Jour de jeûne Saint Lucillien, sainte Paule, vierge, et les 4 enfants saints Claude, Hypatios, Paul et Denis, martyrs à Nicomédie (270-275) ; saint...

Lettre du patriarche œcuménique Bartholomée aux primats des Églises orthodoxes locales au sujet d... À la Une 173159

Nous publions ci-dessous le communiqué du Patriarcat œcuménique, suivi de la lettre du Patriarche Bartholomée adressée aux primats des Églises orth...

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108513

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypt...

2 juin Vivre avec l'Église 108511

Saint Nicéphore, archevêque de Constantinople, confesseur (828) ; saint Pothin, évêque de Lyon, avec saints Sanctus, diacre, Vétius, Epagathus, Mat...

Les paroisses dans la juridiction du Patriarcat d’Antioche rouvrent leurs portes le 7 juin Actualités 173147

C'est par un communiqué que le métropolite Ignace du Patriarcat d'Antioche annonce la reprise des offices célébrés dans les paroisse da sa juridict...

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108474

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Saints Patrice, évêque de Prousse en Bithynie, avec ses compagnons : Acace, Ménandre et Polyène, pr...

1er juin Vivre avec l'Église 108472

1er juin Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, Evelpiste, Hiérax, Péon, Valérien et Justin, martyrs à Rome (166) ; sain...