Le métropolite Onuphre : « L’Église locale est cet hameçon que ne mordra pas l’Église orthodoxe d’Ukraine »

696

L’Église orthodoxe d’Ukraine ne se laissera pas transformer en organisation politique, même si on lui donne une appellation attrayante, parce que la mission principale de l’Église est le salut des âmes. C’est ce qu’a déclaré le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre au cours de l’émission télévisée « La parole du Primat » du 17 novembre 2018. « Aujourd’hui, notre Église porte la croix, qui est exprimée par des reproches, des mensonges, des contre-vérités à notre égard, des paroles méchantes et des accusations pour des actes auxquels nous ne sommes aucunement liés. Nous avons notre point de vue sur des aspects particuliers de la politique actuelle à l’égard du peuple, de notre pays. Mais nous ne sommes les ennemis ni du peuple ukrainien, ni de l’État ukrainien, ni des autorités ukrainiennes. Nous avons simplement nos principes, des principes spirituels, en fonction desquels nous vivons. Et si l’on veut aujourd’hui nous transformer en organisation politique sous l’appellation « d’Église locale » etc., vous savez, c’est un « hameçon auquel l’Église ne mordra pas » a poursuivi le métropolite Onuphre. « L’Église ne peut être une organisation politique. Il est possible que cela devienne « à la mode », et on applaudirait peut-être si nous devenions tels, c’est-à-dire que nous passions au service non pas du salut des âmes, mais d’un quelconque système politique. Mais, devant Dieu, nous devrons répondre, et de façon responsable. Et même l’histoire nous condamnera parce que les gens savent que l’Église a été fondée sur terre par le Christ. Le chef de l’Église est le Christ. Et le but de l’Église, son ministère, est la préparation de l’homme à la rencontre avec Dieu dans l’éternité », a souligné l’archipasteur. « À un certain moment, le Christ, qui avait déjà achevé son ministère sur terre, Son œuvre rédemptrice, a dit à Ses disciples et par eux, à nous : «Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ». Il est question ici, pas même de la Personne du Christ, mais du concept du bien et du mal. Les gens qui font le mal et qui l’aiment, haïssent le bien. Et tout ce qui est lié au bien, ils le traînent dans la boue. Nous devons aimer le bien et nous efforcer d’être les porteurs du bien. Et ce sera utile pour tous, et pour nous, et pour ceux qui vivent à nos côtés » a ajouté le primat. « Et en son temps, chacun donnera une réponse à Dieu pour ce qu’il a fait, de mal, de bien… L’homme répond pour tout. Ce n’est pas une menace, c’est la vérité », a conclu S.B. le métropolite Onuphre.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !