Le dimanche de saint Grégoire Palamas, le patriarche Daniel de Roumanie a rappelé pendant son sermon de la nécessité de renouveler le vêtement de grâce que l’âme a reçu par le baptême chrétien.

Le patriarche de Roumanie Daniel : « Comment et avec quoi nourrir notre âme »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Nous nourrissons notre âme par la lumière des saintes Écritures, des saints offices, des saintes prières, des saints Mystères et des œuvres bonnes », a déclaré le patriarche Daniel le jour du dimanche de saint Grégoire Palamas. Dans son homélie dominicale, le patriarche a expliqué aux fidèles que par la lumière spirituelle évoquée ci-dessus, « nous nous renouvelons et devenons des hommes de prière porteurs de lumière ». Selon le primat, « la lumière et la puissance de la grâce divine ont été vues dans la vie des hommes qui se sont repentis et ont renouvelé leur vie à ce point qu’ils sont parvenus, dès ce monde, lorsque Dieu l’a souhaité, à goûter la gloire, la joie et la lumière sans fin du royaume des Cieux ». Dans ce sens, le patriarche a présenté l’exemple de saint Grégoire Palamas, commémoré en ce dimanche, « le théologien de la lumière de la gloire divine sans fin et incréée qui s’est manifestée sur le mont du Thabor au saints apôtres Pierre, Jacques et Jean ». Si l’Église a disposé que le premier dimanche du grand Carême soit dédié au témoignage de la foi droite [i.e. la foi orthodoxe], le deuxième, appelé celui de saint Grégoire Palamas, a mis l’accent sur le témoignage de la manière de vie droite, « par le repentir, la prière et de nombreux efforts spirituels ». « Ce dimanche nous montre que la prière et le repentir renouvellent le vêtement de grâce que l’âme a reçu par le baptême chrétien, mais souvent taché par le péché ». « Aussi, lors du baptême, on chante ‘Donne-moi un vêtement lumineux ». Le vêtement lumineux est le vêtement de la grâce qui enveloppe l’âme et le corps du nouveau baptisé. Ce vêtement lumineux est le vêtement de la présence de la lumière divine dans l’âme, le corps et la vie du chrétien baptisé » a poursuivi le patriarche. Celui-ci a expliqué également dans sa prédication la raison pour laquelle, pendant la période du Carême, nous ne consommons d’aliments d’origine animale. « Dans cette période du Carême dans l’Église orthodoxe, on ne consomme pas d’aliments d’origine animale, mais seulement des aliments d’origine végétale et, deux fois, du poisson, lors des fêtes de l’Annonciation et des Rameaux ». « La consommation de produits végétaux prédispose le plus à la prière et n’engraisse pas le corps » a mentionné le patriarche. La nourriture provenant de produits végétaux a également une signification : « toutes les plantes sont le résultat d’un processus de photosynthèse. Donc, les plantes poussent parce qu’elles ont accumulé la lumière du soleil, et le poisson contient du phosphore ce qui en grec signifie porteur de lumière ». « Ces plantes qui ont assimilé la lumière du soleil et que nous consommons nous enseignent que lorsque nous nourrissons notre corps avec la lumière du soleil physique, nous devons nous illuminer, nourrir notre âme avec la lumière de la grâce invisible, mais réelle, du Christ. Donc, nous nourrissons le corps avec les produits résultant de la lumière du soleil et nous nourrissons l’âme avec la lumière du Christ, la lumière du monde », a ajouté le patriarche. Le patriarche de Roumanie a attiré l’attention des personnes présentes sur « la puissance divine du pardon des péchés et de la guérison des maladies » du Sauveur, le Christ, mentionnée dans le texte biblique dominical (Marc II, 1-12) et a présenté de façon synthétique l’enseignement orthodoxe concernant la maladie et sa guérison. Selon le primat, « la maladie corporelle est la conséquence des péchés commis par l’homme », mais « non toujours, parfois ». « D’autres fois, la maladie est seulement une pédagogie divine, une œuvre sage de Dieu qui, par l’intermédiaire de la maladie, aide l’homme à s’humilier et à se garder des grands péchés et des dangers ». « Dans l’Évangile de ce jour, on voit clairement qu’il existe un lien entre le péché et la maladie. C’est pourquoi, le Sauveur dit d’abord à l’infirme : « Fils, tes péchés te sont pardonnés ! » et après avoir guéri son âme par le pardon des péchés, il a guéri son corps en disant « Lève-toi, prends ton grabat et marche ». Le premier pas de la guérison du corps est la guérison de l’âme, a souligné le patriarche. « Le Seigneur Christ nous montre que pour la guérison du corps est nécessaire au préalable la guérison du corps, car le péché est aussi une maladie, comme l’appelaient les Pères du VIème Concile œcuménique, qui ont dit que le péché est la maladie de l’âme ». « Par l’office de l’Huile sainte, nous demandons simultanément, avec la guérison du corps, la guérison des péchés. Cela nous montre qu’il existe un lien entre la délivrance des péchés et la guérison des maladies ». Le rôle du deuxième dimanche du Carême est aussi de nous concentrer en cette période sur la confession plus profonde des péchés. Le patriarche Daniel a précisé que plus tard « suit la guérison des maladies du corps si Dieu la considère nécessaire ». « Même si une maladie est incurable, la guérison de l’âme est ce qu’il y a de plus important parce que, par la guérison des péchés, la vie éternelle nous est donnée, ce qui signifie le salut », a expliqué le primat. Un autre aspect mentionné dans l’Évangile d’aujourd’hui est le fait que l’infirme s’est repenti par la souffrance prolongée, « et avec le pardon des péchés, il a reçu la grâce de l’adoption, car Jésus l’a appelé fils ». Par cela, le Sauveur « lui a montré l’amour paternel de Dieu qui œuvre par Jésus-Christ ». Il connaissait ses péchés, mais contrairement à ce que font les hommes de nombreuses fois, « Jésus ne le juge pas, mais l’aide ; Il ne l’humilie pas, mais Il l’élève, Il le récupère ». Le patriarche a souligné encore que dans la confession nous aussi recevons « la même dignité de fils spirituel », tandis que cet Évangile « pose le fondement de l’œuvre spirituelle du prêtre confesseur, mais également celle des fils et filles spirituels qui désirent le pardon des péchés et la guérison des maladies de l’âme et du corps ». Aussi, l’Évangile d’aujourd’hui est « l’Évangile de la guérison, mais aussi celui l’élévation de l’homme de l’état d’esclave du péché à celui de fils de Dieu selon la grâce » a conclu le patriarche Daniel.

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

April 12 (old calendar) / April 25 (new)

April 12 (old calendar) / April 25 (new) Great and Holy Thursday St. Basil the Confessor, Bishop of Parium (8th c.). Hieromartyr Zeno, Bishop of Ve...

April 25 

April 25 Great and Holy Thursday Holy Apostle and Evangelist Mark (1st c.). Ven. Sylvester, Abbot of Obnora (1379). Great and Holy Thursday Two eve...

12 avril (ancien calendrier) / 25 avril (nouveau) Vivre avec l'Église

12 avril (ancien calendrier) / 25 avril (nouveau) GRAND JEUDI Mémoire de la Cène mystique Saint Basile, évêque de Parion, confesseur (VIIIème s.) ;...

25 avril Vivre avec l'Église

25 avril GRAND JEUDI Mémoire de la Cène mystique Saint apôtre et évangéliste Marc (63) ; aint Phébade, évêque d’Agen (vers 393) ; saint Rusti...

Metropolitan Silouan of Byblos, « The ‘Master of eloquence and silence’ between the s...

Six years have passed since the abduction of Metropolitan Paul of Aleppo. He was kidnapped along with the Jacobite Syrian Metropolitan Johanna Ibr...

Communiqué of the meeting of the primates in Cyprus

Their Beatitudes and Most Holy Primates of the Orthodox Churches of the Middle East, Theodore II of Alexandria, John X of Antioch, Theophilos III o...

Julija Vidovic : « Bioéthique -réflexion d’une orthodoxe » À la Une

Nous vous invitons à regarder la conférence de Julija Vidovic, organisée par la paroisse orthodoxe serbe Saint-Sava à Paris.

Archpriest Alexander A.Winogradsky Frenkel: “Marana Tha – The Lord Comes” Memra - Meaning And Faith

A new 2018-19 series of articles shared on the roots and the prospects that unite Eastern and Oriental Orthodox Traditions to the realm of Jewishne...

Patriarch Kirill performed the intercessory service of the beginning of the rite for the making o...

On Monday April 22, 2019, on Great and Holy Monday, after the Presanctified Liturgy, Patriarch Kirill, celebrated the intercessory office of the be...

Patriarch Kirill’s congratulations to Volodymyr Zelensky, the new President of Ukraine

Patriarch Kirill of Moscow and All Russia congratulated Volodymyr Zelensky on his election as President of Ukraine.

Le métropolite Hilarion (Alfeyev), compositeur et chef d’orchestre À la Une

De nombreuses vidéos d’œuvres musicales composées par le métropolite Hilarion (Alfeyev) ou dont il a assuré la direction d'orchestre viennent d'êtr...

Patriarch Kirill’s congratulations to Vladimir Zelensky on his election as President of Ukraine

His Holiness Kirill, Patriarch of Moscow and All Russia, congratulated V. A. Zelensky on his election to the office of President of Ukraine.