L’Église orthodoxe de Russie a élaboré un protocole pour les offices célébrés à domicile ou dans les établissements hospitaliers, auprès des personnes infectées par le coronavirus, ou en quarantaine, ou suspectées d’être infectées.

L’Église orthodoxe de Russie a établi un protocole pour les prêtres qui visitent les malades du Covid-19
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le département synodal d’action sociale de l’Église orthodoxe de Russie a élaboré un protocole pour les offices célébrés à domicile, auprès des personnes soumises au régime d’isolement, en raison du risque de transmission du coronavirus.

Le protocole régit la visite à domicile de ceux qui se trouvent soumis au régime d’isolement, en raison d’un retour de l’étranger, d’un contact avec une personne infectée, ou parce que déjà infectés par le Covid-19.

L’Église orthodoxe de Russie souligne qu’il est indispensable de donner une formation aux prêtres au sein même des diocèses, rappelle qu’il est indispensable d’observer les règles de quarantaine, et qu’il est également indispensable d’acheter des moyens de protection individuels (MPI) et de les utiliser.

Dans le protocole il est indiqué que le prêtre, avant d’entrer dans un logement, doit revêtir l’ensemble des MPI, par-dessus la soutane, l’étole et les surmanches, selon les règles établies.

Les moyens de protection individuels et tout autre objet que le prêtre a pu prendre lors de la visite des personnes en régime d’isolation doivent être recyclés après la célébration de l’office. Pour cette raison il ne faut prendre ni croix, ni Evangile.

Pour la célébration, le prêtre prend avec lui, dans un sachet à usage unique :

  1. Un exemplaire imprimé de l’office
  2. Des serviettes jetables (pour la communion des malades)

L’un et l’autre devront être recyclés.

Pour la célébration des Saintes Huiles, il faut prendre en supplément :

  • Un Evangile de petit format, que l’on laissera au malade (si le malade possède un Evangile, on peut l’utiliser)
  • Un coton-tige
  • De l’huile (on peut demander au malade de préparer de l’huile). A la place du vin, on peut mêler de l’eau à l’huile (ceci découle de la pratique de l’Euchologe)
  • On peut prendre des cierges :
  • La parcelle des Saints Dons doit être enveloppée dans un bout de papier, qui sera brûlé après utilisation
  • Il faut demander, qu’avant l’arrivée du prêtre, soient préparés un verre d’eau, une cuillère à café et un espace, où le prêtre pourra poser les Saints Dons pour la célébration de l’office.
  • Après la confession, le prêtre lit la prière d’absolution sans recouvrir la tête du malade de son étole, qui reste sous la tenue de protection individuelle, et le bénit en faisant le signe de la Croix au dessus de sa tête.
  • Il faut faire communier le malade en dépliant le papier qui contient la parcelle et en la faisant tomber dans sa bouche. Pour la communion, on utilise une des parcelles séchées, gardées pour les malades.
  • Pour avaler la parcelle, le malade doit boire l’eau préparée à l’avance ; si le malade est couché, on peut lui donner à boire avec la petite cuillère.
  • On peut célébrer l’office des Saintes huiles selon le rite raccourci (rite établi par le Saint Synode le 26 décembre 2012, Journal n°130), pour le télécharger (version slavone), cliquez ICI !
  • Une fois la célébration terminée, le prêtre met tout ce qui a été utilisé (y compris le texte imprimé de l’office) dans un sachet hermétique. A la sortie du logement, le prêtre met ce sachet dans un autre sachet spécial, qui sera envoyé à l’église pour y être brûlé, ou est donné pour être recyclé.
  • Une fois la tenue de protection retirée, il est indispensable de se nettoyer les mains et autres partie découvertes du corps avec une solution antiseptique.
  • Si d’autres personnes que le malade désirent communier, il faut tout d’abord donner la Communion à ceux qui n’ont pas de diagnostique avéré.
  • Lorsque le prêtre rend visite à plusieurs malades résidants dans des appartements distincts d’un même immeuble, il doit, après chaque malade, changer les protège-chaussures, les gants et se désinfecter les mains. Le reste de la tenue est ôté après avoir visité le dernier malade de l’immeuble. Le prêtre visite en premier lieu les personnes dont le diagnostique n’est pas confirmé.
  • Lorsque le prêtre rend visite à des malades résidants dans des bâtiments distincts, il doit changer entièrement sa tenue de protection individuelle à la sortie de chaque bâtiment et en revêtir une neuve à l’entrée du suivant, comme il est prescrit.
  • Les prêtres visitant les malades infectés par le coronavirus, doivent appliquer les mêmes règles de protection sanitaire que les médecins et infirmières travaillant dans les services dédiés au coronavirus.  Le service social diocésain doit à l’avance préciser ces règles et les communiquer aux prêtres qui effectuent les visites des malades.

Les mêmes règles sont applicables pour les visites des malades dans des établissements de soins, où se trouvent des personnes atteintes du coronavirus.

Plus tôt, l’Association des journalistes orthodoxes écrivait que, d’après Vladimir Legoïda, responsable du département synodal des relations de l’Eglise avec la société et les médias, dans l’histoire, le monde chrétien a fêté Pâques dans diverses circonstances – pendant les périodes de peste, de guerre et autres calamités.

Source

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

24 octobre Vivre avec l'Église 58171

Samedi de saint Dimitri, mémoire des défunts Icône de la Très-Sainte Mère de Dieu « Joie des Affligés » ; Saint Aréthas, roi, et ses compagnons, ma...

11 octobre (ancien calendrier)/24 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58168

11 octobre (ancien calendrier)/24 octobre (nouveau) Saint Philippe, apôtre, l’un des 7 premiers diacres, saintes Zénaïde et Philonille, marty...

Le patriarche œcuménique a été déclaré docteur honoris causa de l’université pontificale Sa... À la Une 178009

Le patriarche œcuménique, qui était en visite officielle à Rome, a participé hier, avec d’autres chefs religieux, à une prière pour la paix d...

Le métropolite Antoine, chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne, a commenté les propos du pa... À la Une 178001

Le 22 octobre 2020, le métropolite de Borispol et Brovary Antoine (Pakanitch), chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne se trouvant sous l’omop...

Conférence de Bertrand Vergely : « Par principe le Verbe » – 19 octobre 2020 À la Une 177996

La 7e conférence de Bertrand Vergely : « Par principe le Verbe » du huitième cycle de conférences de Bertrand Vergely, « Les Lundis de Port-Royal »...

Interview de l’archevêque d’Ohrid Jean au sujet de l’autocéphalie macédonienne À la Une 177992

Mgr Jean (Vraniškovski), qui est à la tête de l’archevêché autonome d’Ohrid dans la juridiction de l’Église orthodoxe serbe, a accordé l’interview ...

23 octobre Vivre avec l'Église 58163

23 octobre Jour de jeûne Saint Jacques, frère du Seigneur, apôtre, Ier évêque de Jérusalem (vers 63) ; saint Jacques de Novgorod (vers 1540) ; sain...

10 octobre (ancien calendrier)/23 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58161

10 octobre (ancien calendrier)/23 octobre (nouveau) Saint Eulampe et sa sœur sainte Eulampée, martyrs à Nicomédie (310), saint martyr Théoctène (II...

2e bande-annonce « L’Évangéliaire slavon des rois de France » sur France 2 le 25 octobre à 9h30 À la Une 177965

Un évangéliaire écrit en slavon est le manuscrit le plus célèbre de la bibliothèque municipale de Reims. Nous vous invitons à découvrir l’histoire ...

Le tribunal de Corfou a acquitté le métropolite Nectaire À la Une 177980

Le métropolite de Corfou Nectaire, inculpé pour violation des règles concernant la prévention du coronavirus, a été acquitté le 21 octobre 2020 par...

« Le chemin vers la lumière » – Les trésors numérisés du Mont Athos sont exposés à Athènes ... À la Une 177976

Une exposition numérique interactive avec des codex, des manuscrits enluminés et des objets des trésors de la Sainte Montagne de l’Athos est ouvert...

Message du métropolite de Kiev Onuphre au sujet de la reprise du coronavirus en Ukraine À la Une 177957

Le 19 octobre, un certain nombre de régions et de villes d’Ukraine sont passées en « zone rouge ». À cette occasion, le métropolite de Kiev Onuphre...