« Les paroissiens jouent les héros, mais les églises pourraient rester sans eucharistie », selon l’archiprêtre Maxime Pervozansky
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le test du Covid-19 s’est révélé positif chez trois prêtres du diocèse de Moscou. Le prêtre Maxime Pervozvansky raconte pourquoi il est préférable que les fidèles restent chez eux, même s’ils n’ont pas peur du coronavirus et comment nous pouvons être privés des offices de Pâques si tous les prêtres sont mis en quarantaine : « On me demande tout le temps : ’L’église serait-elle le lieu principal de contamination ? Pourquoi devons-nous nous abstenir de fréquenter les églises ? Alors que nous allons dans les magasins et que certains vont au travail en utilisant les transports publics. Sommes-nous lâches à ce point, que nous avons peur d’aller à l’église ?’ Mais je sais quoi répondre à ces gens. Oui, le principal, dans l’Église, c’est l’office, dont le centre est l’eucharistie, qui est célébrée par le clergé, c’est notre action de grâce à Dieu. Maintenant, ceux qui sont exposés à la contamination sont en premier lieu les membres du clergé. Et même si une seule personne s’avère être contaminée par le nouveau coronavirus, le prêtre, en tout cas, sera obligé après cela d’observer une quarantaine de deux ou trois semaines, même s’il ne tombe pas malade. Je connais déjà plusieurs de ces cas, lorsque le prêtre, après avoir été en contact avec une personne chez laquelle s’est manifesté plus tard le Covid-19, a été forcé de partir en quarantaine. Je n’ai pas jusqu’à présent d’information supplémentaire quant à la présence du virus chez eux. Imaginez que dans une église surgisse une telle situation, puis dans une deuxième, une troisième. Si vous, fidèles, insistez pour que tous fréquentent les églises : maintenant, pendant la Semaine Sainte, à Pâques, nous mettrons simplement en quarantaine, au cours de deux ou trois semaines, tous nos prêtres. La question n’est pas que les prêtres doivent faire les héros et faire face à la mort avec bravoure, qu’ils ne soient pas lâches et aillent au combat. Nous n’avons pas peur. C’est autre chose qui est effrayant : laisser l’Église sans célébration de l’eucharistie, l’office le plus important. Oui, le principal dans l’Église, ce n’est pas notre communion personnelle, mais le mystère de l’eucharistie, la célébration de la divine liturgie, notre action de grâce envers Dieu. Nous rendons grâce à Dieu, Lui offrons le pain et le vin et les recevons de Lui comme Son corps et Son sang. Oui, je ne crains pas de dire que le principal ici, ce n’est pas notre communion, parce que depuis plus d’une décennie je dis à quel point il est important que nous communiions le plus souvent. Je suis partisan de la communion la plus fréquente possible. Mais dans cette situation, nous devons comprendre nettement que le principal n’est pas notre communion, mais la célébration de l’eucharistie, même si elle a lieu pratiquement sans paroissiens. Si nous faisons pression sur notre clergé, nous laisserons notre Église sans eucharistie, le centre et la vie de l’orthodoxie, du christianisme. Aussi, il ne faut pas faire les « héros ». Il ne faut pas construire des plans « catacombaux », souterrains : « Nous viendrons discrètement, on ne l’a pas interdit et on n’a pas introduit de laissez-passer, allons-y nous viendrons tous ensemble ». J’entends avec étonnement de la part de certains prêtres, que « S.S. le patriarche aurait soi-disant été contraint d’appeler les paroissiens à ne pas aller à l’église, et nous comprenons qu’il parlait à un second degré, entre les lignes, en fait il appelait tous les fidèles à venir et à communier ». Il ne faut pas penser à la place du patriarche ! Il a dit ce qu’il a dit : « Abstenons-nous de la fréquentation des églises ! » Et si le prêtre n’écoute pas la hiérarchie, le patriarche, alors la question surgit pour le paroissien : « pourquoi dois-je écouter ce prêtre ? Chers pères, en n’accomplissant pas ce que dit la hiérarchie, en mettant à mal son autorité, vous mettez en premier lieu à mal l’autorité de l’Église également, comme un seul corps, et alors l’homme commence à percevoir l’Église simplement comme un organisme administratif, où il y a un chef auquel on peut à la dérobée ne pas obéir. Enfin, si cela est nécessaire, célébrons Pâques dans le calme, à huis clos. Ce n’est pas la première fois que la hiérarchie prescrit de s’abstenir de venir à l’église lorsque des mesures de quarantaine sont introduites. Mais la fête de Pâques n’a-t-elle pas eu lieu à cause de cela ? Ma femme, vingt ans de suite, a été ou bien enceinte, ou bien elle devait garder un enfant à la maison, et ne pouvait pas venir à l’office pascal. Cela signifie-t-il qu’elle n’avait pas la joie de Pâques, qu’elle ne pouvait pas dire « Le Christ est ressuscité ! » Bien sûr, il y aura Pâques, où que nous la fêtions. Même si cette fois, ce n’est pas à l’église, nous aurons toujours la possibilité de prier, d’allumer des cierges. Mais même si tous les prêtres ne sont pas contaminés, mais partent en isolement, il y a un grand risque qu’il n’y ait pas d’office pascal dans votre église. Mais ce serait triste, une fête de Pâques sans eucharistie. Nous n’avons pas peu de la contamination, mais nous avons peur de laisser l’église sans offices ».

Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Lettre du patriarche œcuménique Bartholomée aux primats des Églises orthodoxes locales au sujet d... À la Une 173159

Nous publions ci-dessous le communiqué du Patriarcat œcuménique, suivi de la lettre du Patriarche Bartholomée adressée aux primats des Églises orth...

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108513

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypt...

2 juin Vivre avec l'Église 108511

Saint Nicéphore, archevêque de Constantinople, confesseur (828) ; saint Pothin, évêque de Lyon, avec saints Sanctus, diacre, Vétius, Epagathus, Mat...

Les paroisses dans la juridiction du Patriarcat d’Antioche rouvrent leurs portes le 7 juin Actualités 173147

C'est par un communiqué que le métropolite Ignace du Patriarcat d'Antioche annonce la reprise des offices célébrés dans les paroisse da sa juridict...

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108474

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Saints Patrice, évêque de Prousse en Bithynie, avec ses compagnons : Acace, Ménandre et Polyène, pr...

1er juin Vivre avec l'Église 108472

1er juin Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, Evelpiste, Hiérax, Péon, Valérien et Justin, martyrs à Rome (166) ; sain...

31 mai Vivre avec l'Église 69348

7e dimanche de Pâques. Après-fête de l’Ascension et dimanche des Saints Pères du 1er Concile Œcuménique (325). Sainte Pétronille, vierge, martyre à...

Le programme académique 2020-2021 de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge À la Une 173127

Le livret 2020-2021 qui présente l’offre de cursus, de colloques et de formations en théologie orthodoxe de l’Institut Saint-Serge est ...

« Orthodoxie » (France-Culture): « Le visage intérieur » Écouter 173124

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 24 mai intitulée « Le visage intérieur » (rediffusion de l’émiss...

Le documentaire « Saint Mardaire – évêque sans adresse permanente » À la Une 173115

« Saint Mardaire – évêque sans adresse permanente » est un documentaire sur saint Mardaire (Uskoković) (1889-1935), premier évêque du premier...

Une église orthodoxe de Shanghai transformée en librairie Actualités 173109

Sur les murs de l’église de Saint-Nicolas, vous ne verrez pas d’iconographie traditionnelle, mais des étagères en acier pour les livres...

17 mai (ancien calendrier) / 30 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 105424

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR Tropaire de la fête, ton 4 Tu t’es élevé dans la gloire, ô Christ notre Dieu, réjouissant Tes disciples par la promes...