« La recette du repentir »

551

«Pourquoi l’Eglise me force à me repentir ? Je ne viens pas à l’église pour me sentir une nullité ou un monstre !» Cette réaction à l’invitation au repentir et à la confession est-elle infondée ? Vraiment, comment ne pas «buguer», quand on exige de nous de nous considérer sans cesse comme des pécheurs ? Dieu attend-il autre chose de nous ? Le repentir auquel nous sommes invités pendant le Grand Carême, est-il différent du repentir habituel ? Et qu’est ce au juste que le repentir ? Est-ce simplement la recherche scrupuleuse et l’énumération de ses péchés ou bien s’agit-il de tout autre chose ?

Le père Pavel Velikanov, rédacteur en cher du site Internet Bogoslov répond aux questions de Valeria Posachko. Pour lire l’entretien, cliquez ICI !

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.