28/03/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le patriarche de Roumanie, au sujet du saint et grand Concile : « Nous devons exprimer l’unité, mais aussi la co-responsabilité »
Le patriarche de Roumanie, au sujet du saint et grand Concile : « Nous devons exprimer l’unité, mais aussi la co-responsabilité »

Le patriarche de Roumanie, au sujet du saint et grand Concile : « Nous devons exprimer l’unité, mais aussi la co-responsabilité »

Lors de l’ouverture des travaux du Saint-Synode de l’Église orthodoxe roumaine, le patriarche de Roumanie Daniel a abordé la question du saint et grand Concile de l’Église orthodoxe, qui se tiendra en Crète en juin de cette année. Sa Béatitude a exhorté tous les fidèles, le clergé, les moines et moniales ainsi que les laïcs à prier, dans un esprit conciliaire, pour le bon déroulement du saint et grand Concile. Le patriarche de Roumanie a répondu à ceux qui contestent la participation d’un nombre limité de personnes au saint et grand Concile, en déclarant que « tous ne peuvent pas participer, mais tous ont la possibilité de contribuer, de conseiller et de prier de telle façon que le Saint-Esprit, et non un esprit mondain, guide les travaux du futur Concile panorthodoxe ». Comme il l’avait affirmé en janvier 2016 lors de l’ouverture des travaux de la synaxe des primats des Églises orthodoxes à Chambésy, le patriarche de Roumanie a souligné le caractère conciliaire de l’orthodoxie, qui doit être manifesté tant au niveau local qu’universel (panorthodoxe) : « Nous devons être très responsables, parce que l’unité de la foi est importante pour nous. Lorsque nous nous assemblons en Synode, nous devons exprimer la foi unique et sainte, l’unité de l’Église, une, sainte, catholique et apostolique, afin de refléter la foi de l’Église entière. C’est pourquoi le clergé paroissial et monastique, les fidèles et les moines et moniales sont sollicités de prier, d’être ensemble dans un esprit dans un esprit conciliaire, parce que le consensus de l’Église dans le cadre d’un Concile et dans sa plénitude représente l’expression de l’unité ou la communion de la foi. Tous ne peuvent pas participer, mais tous ont la responsabilité de contribuer, de conseiller, de prier afin que le Saint Esprit et non un esprit mondain guide les travaux du futur Concile panorthodoxe. Nous avons un devoir moral de témoigner ensemble l’unité de la foi dans l’Église, non seulement chez nous, mais aussi au niveau panorthodoxe. Le don le plus grand et le plus précieux, de la vie spirituelle de l’Église est l’unité de la foi, qui est exprimée dans l’unité sacramentelle, mais aussi dans le ministère missionnaire et pastoral de l’Église accompli aujourd’hui dans le monde. Nous devons exprimer l’unité, mais aussi la co-responsabilité. L’orthodoxie est conciliaire, à la fois aux niveaux local, national et panorthodoxe. Le Concile est toujours l’institution portant la plus grande responsabilité pour garder la vraie foi, la véritable expérience dans le Christ et l’organisation pastorale à tous les niveaux ».

Source

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski