13 février (ancien calendrier)/26 février (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Grand Carême. Saint Martinien, saintes Zoé et Photine (Claire) de Césarée de Palestine (Vème s.) ; saint Euloge, archevêque d’Alexandrie (vers 607) ; saint Domnin de Digne (vers 379) ; saint Étienne, évêque de Lyon (vers 512) ; saint Lézin, évêque d’Angers (VIème s.) ; saint Domnin de Digne (vers 379) ; saint Castor, moine (389) ; saint Syméon le Myroblite de Serbie (1200) ; saint Séraphim (Sobolev), archevêque de Bogoutchar (1950) ; saints martyrs de Russie : hiéromartyrs Basile (Trioumfov) et Gabriel (Preobrajensky), prêtres (1919) ; saints hiéromartyrs Sylvestre, archevêque d’Omsk (1920) ; saints hiéromartyrs Zosime (Troubatchev), Nicolas (Dobrolioubov), Basile (Gorbatchev), Jean (Pokrovsky), Léonce (Grimalsky), Vladimir (Pokrovsky), Parthène (Grouzinov), Jean (Kalaboukhov), Jean (Kosinsky), Michel (Popov), prêtres et Eugène (Nikolsky), diacre, Anne (Korneev), Vera (Morozov) et Irène (Khvostov), moniales, martyr Paul (Sokolov) (1938).

SAINT MARTINIEN

Saint Martinien
Saint Martinien

Saint Martinien était originaire de Césarée de Palestine (vers la fin du ive siècle). Épris de Dieu depuis sa jeunesse, il renonça au monde à l’âge de dix-huit ans et alla pratiquer la vie ascétique sur une montagne nommée Lieu-de-l’Arche, où vivaient d’autres saints ermites. Pendant vingt-cinq ans, il s’adonna avec une telle ardeur aux travaux de la vertu qu’il acquit le pouvoir d’accomplir des miracles. Le démon, jaloux de ces progrès, essayait bien de le distraire de sa prière continuelle par toutes sortes de bruits ou d’apparitions effrayantes et lui suggérait des pensées impures, mais le saint restait imperturbable et confiant dans le secours de Dieu.

Une femme de mauvaise vie, ayant entendu parler de la constance angélique de Martinien dans les tentations, déclara qu’il ne restait chaste que par absence d’occasions et jura qu’elle réussirait à le séduire. Elle se présenta devant sa cellule un soir de forte pluie, vêtue de haillons, en suppliant l’ascète de lui offrir un refuge pour la nuit. Touché de compassion et craignant qu’elle ne fût dévorée par les bêtes sauvages, l’homme de Dieu lui ouvrit sa porte, la réchauffa auprès d’un bon feu et lui donna quelques dattes à manger, tandis qu’il se retirait dans une pièce plus à l’intérieur, où il passa presque toute la nuit en psaumes et en prières avant de s’étendre pour dormir. Comme il se trouvait assailli par de violentes pensées charnelles au sujet de cette femme, il se leva en pleine nuit et se rendit vers sa chambre pour la congédier. Mais dès qu’il ouvrit la porte, au lieu de la pauvre mendiante, il vit se présenter devant lui la jeune femme richement parée qui d’un sourire enjôleur lui rappela les exemples des prophètes et des apôtres qui avaient pris femme, et elle réussit à ébranler l’âme de l’ascète qui avait résisté depuis tant d’années aux tentations des démons. Consentant au péché, il demanda seulement un instant pour voir à l’extérieur si quelque visiteur ne risquait pas de les surprendre. Comme il regardait à l’horizon, Dieu, prenant son serviteur en compassion, réveilla sa conscience par le rayon de sa grâce. Martinien, réalisant aussitôt l’horreur du gouffre dans lequel il se préparait à tomber, alla ramasser des branchages, alluma un feu dans son arrière-cellule et y entra pieds nus, en disant : « Vois donc, malheureux, si tu peux supporter cette brûlure ? Comment supporteras-tu le feu éternel où tu seras plongé si tu approches cette créature ? » Après être sorti une première fois du brasier, il s’y replongea en criant : « Pardonne-moi, ô mon Christ. C’est Toi seul que j’aime et c’est pour Toi que je me livre aux flammes ! » Attirée par ces cris la misérable créature accourut et, bouleversée par le spectacle du sacrifice volontaire de Martinien, elle se convertit sur l’heure, jeta ses parures dans le feu et, tombant en larmes aux pieds du saint, elle le supplia de lui montrer la voie du repentir. Martinien lui pardonna et l’envoya au couvent de sainte Paule [26 janv.], où elle resta douze années avec une telle sainteté de vie que Dieu lui accorda la grâce d’accomplir plusieurs miracles.

Quant à saint Martinien, au bout de sept mois, à peine remis de ses blessures, il décida de se retirer sur un rocher battu par les flots, en pleine mer, espérant ainsi échapper à toute autre tentation de la chair. Il passa là dix années, exposé jour et nuit aux intempéries, subsistant du travail de ses mains et de quelques vivres qu’un navigateur lui apportait trois fois par an. Malgré tant de précautions pour s’assurer une sainte tranquillité, il devait encore apprendre qu’il n’est pas un seul endroit sur cette terre où l’on puisse être totalement préservé de la tentation. Une nuit, alors qu’un navire croisait à proximité, le démon déclencha brutalement une si violente tempête que le vaisseau sombra dans les flots déchaînés, avec tous ses passagers, et ne laissa comme rescapée qu’une jeune fille d’une grande beauté qui, soutenue par une planche, parvint en vue du rocher de Martinien. En apercevant le saint, elle lui cria de venir à son secours. Martinien décela qu’il devait s’agir d’une nouvelle tentation du Malin. Il s’arma de la prière et tira la jeune fille de l’eau. Mais il lui dit aussitôt : « Nous ne pouvons pas demeurer ensemble ici. Voici du pain et de l’eau. Dans quelques jours, un navigateur qui a coutume de me ravitailler viendra aborder. Raconte-lui ton histoire et il te ramènera dans ta patrie. » Après lui avoir recommandé de pratiquer la vertu, il fit le signe de la Croix et se jeta dans la mer. À ce moment deux dauphins, envoyés par la Providence, le recueillirent sur leur dos et le menèrent, sain et sauf, jusqu’au rivage. Rendant gloire à Dieu, le saint décida alors de vivre en étranger, errant de lieu en lieu, et subsistant d’aumônes, sans se lier d’amitié avec qui que ce soit, afin d’échapper à la tentation. En deux ans, il traversa ainsi plus de cent soixante-quatre villes et parvint enfin jusqu’à Athènes, où Dieu lui révéla que sa dernière heure était arrivée. L’évêque informé vint rendre visite à l’homme de Dieu, et il lui demanda, pour lui et son peuple, sa prière quand il parviendrait au Paradis. C’est ainsi que Martinien rendit son âme au Seigneur pour recevoir la couronne des martyrs, car il était volontairement passé par le feu et par l’eau (Ps 65, 12), afin de garder intacte sa pureté. Quant à la jeune naufragée, nommée Photine, elle resta volontairement sur le rocher, à l’exemple de Martinien, pendant six ans, ravitaillée par le navigateur. Vêtue en homme, travaillant dur de ses mains et persévérant constamment dans la prière, elle rendit saintement son âme à Dieu, à l’âge de vingt-cinq ans, et fut ensevelie avec solennité à Césarée de Palestine.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

 

 

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de saint Martinien, ton 8

Sous les flots de tes larmes tu as éteint, * Bienheureux, la flamme des tentations: * puis, ayant soumis les vagues de la mer * et l’élan des monstres marins, tu t’écrias: * Sois glorifié, Seigneur tout-puissant * qui m’as sauvé de la tempête et du feu.

 

Tropaire du saint hiérarque Séraphim, archevêque de Bogoutchar, ton 4

Toujours enflammé du zèle divin, tu fus une colonne de l’Orthodoxie, ayant brillé dans la cité de Sofia et amené de nombreuses âmes au Christ ; ô bon pasteur, hiérarque Séraphim, prie le Christ Dieu de sauver nos âmes.

 

Kondakion de saint Martinien, ton 2

Comme ascète éprouvé, comme volontaire martyr, * comme courageux citoyen du désert, * en nos hymnes acclamons comme il se doit * le vénérable Martinien, * car il a foulé aux pieds le perfide serpent.

Kondakion du saint hiérarque Séraphim, archevêque de Bogoutchar, ton 4

Tu t’élevas sur la hauteur de la chasteté, et fus un maître de la piété, défenseur de l’Orthodoxie et intercesseur pour les étrangers, louange des moines et pasteur excellent ; aussi nous t’acclamons avec amour : réjouis-toi, Séraphim le thaumaturge !

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe IV, 2-6 ; V, 1-7

Et ce jour-là Dieu, en son conseil, brillera avec gloire sur la terre, pour relever et glorifier le reste d’Israël. Et il arrivera que le reste de Sion, le reste de Jérusalem, tous ceux qui auront été inscrits à Jérusalem dans la vie, seront appelés saints. Car le Seigneur lavera la souillure des fils et des filles de Sion; et du sang versé parmi eux il la purifiera en un esprit de justice et un esprit d’ardeur. Et voici ce qui arrivera : tout lieu de la montagne de Sion et tout ce qui l’entoure sera ombragé le jour par une nuée qui deviendra la nuit comme une fumée, comme la lumière d’un foyer ardent et le Seigneur les abritera de toute sa gloire. Ce sera comme de l’ombre contre la chaleur, comme une toiture et un abri contre le froid et la pluie. Je chanterai pour mon bien-aimé le cantique que mon bien-aimé chante à ma vigne. Mon bien-aimé avait une vigne sur une éminence, en un lieu fertile. Et Je l’ai entourée d’une haie, et Je l’ai palissadée, et Je l’ai plantée du plant de Sorec ; et au milieu j’ai bâti une tour, où J’ai creusé un cellier; et J’ai compté qu’elle me donnerait du raisin, mais elle a produit des épines. Et maintenant, vous, habitants de Jérusalem, et toi, homme de Juda, jugez entre moi et ma vigne. Que ferai-Je encore pour ma vigne que je n’aie point déjà fait? J’avais compté qu’elle me donnerait du raisin, mais elle a produit des épines. Or Je vais maintenant vous déclarer ce que Je ferai à ma vigne. Je lui arracherai sa haie, et elle sera mise au pillage; J’abattrai son mur, et elle sera foulée aux pieds. Et J’abandonnerai ma vigne, et elle ne sera plus ni taillée ni bêchée; et sur elle s’élèveront des épines comme sur une terre aride, et J’ordonnerai aux nuées de ne jamais l’arroser de pluie. Or la vigne du Seigneur Dieu des armées, c’est la maison d’Israël et l’homme de Juda est mon nouveau plant bien-aimé. J’ai attendu qu’il ferait la justice, et il a fait l’iniquité; et ce n’est pas la voix de l’équité mais des cris que J’entends.

Genèse III, 21 – IV, 7

Le Seigneur Dieu fit ensuite à Adam et à sa femme des tuniques de peau dont Il les revêtit. Et

Dieu dit : Voilà donc Adam devenu comme l’un de nous, pour connaître le bien et le mal ; mais maintenant qu’il n’aille pas étendre la main et prendre encore de l’arbre de vie, et en manger, car il vivrait toujours. Et le Seigneur Dieu le chassa du paradis de délices, pour qu’il travaillât à la terre de laquelle il avait été tiré. Il bannit Adam ; il l’établit à l’opposé du paradis de délices, et il plaça des chérubins, armés d’épées flamboyantes qu’ils faisaient tournoyer, pour garder le chemin de l’arbre de vie. Or, Adam connut Éve sa femme, qui, ayant conçu, enfanta Caïn ; et elle dit : J’ai obtenu un homme grâce à Dieu. Ensuite elle enfanta son frère Abel, qui fut pasteur des brebis ; de son côté Caïn s’adonna au labourage de la terre. Après bien des jours, il arriva que Caïn apportât des fruits de la terre en offrande au Seigneur. Or, Abel apporta des premiers-nés de son troupeaux et de leur graisse. Et Dieu regarda Abel et ses présents. Mais il ne fit attention ni à Caïn, ni à son offrande ; Caïn en fut très affligé, et eut le visage tout abattu. Le Seigneur dit à Caïn : D’où vient que tu es si fort affligé et que ton visage est tout abattu ? Si tu as bien fait de m’apporter des offrandes, en les choisissant mal n’as-tu pas péché ? Calme-toi, le péché est sous ta puissance, et c’est à toi de le dominer.

 

Proverbes III, 34 – IV, 22

Le Seigneur résiste aux orgueilleux ; mais Il donne Sa grâce aux humbles. Les sages auront la gloire pour héritage; tandis que les impies exalteront leur propre ignominie. Écoutez, enfants, l’enseignement d’un père, et soyez attentifs à connaître la sagesse. Car je vous fais un cadeau précieux ; ne délaissez point ma loi. J’ai été un fils docile à mon père, et cher aux yeux de ma mère. Ils m’ont instruit, disant que nos discours soient fixés dans ton cœur ; garde nos préceptes ; ne les oublie pas. Ne méprise pas les paroles de ma bouche. Ne les abandonne point, et elles s’attacheront à toi ; aime-les, et elles te garderont. Entoure-les de palissades, et elles t’exalteront ; honore-les, afin qu’elles t’embrassent ; afin qu’elles mettent sur ta tête une couronne de grâces, et te couvrent d’une couronne de délices. Écoute, mon fils, et recueille mes paroles, et les années de ta vie se multiplieront, autant que se multiplieront les voies de ta vie. Car je t’enseignerai les voies de la sagesse, et je te ferai cheminer dans les droits sentiers. Si tu marches, rien n’entravera tes pas ; si tu cours, tu ne sentiras point la fatigue. Retiens mes instructions, ne les néglige point ; mais garde-les en toi-même toute ta vie. Ne va pas sur la voie des impies ; ne porte point envie aux voies des pervers. N’approche pas du lieu où ils dresseront leur camp ; éloigne-toi d’eux ; hâte-toi de passer outre. Car ils ne s’endormiront pas qu’ils n’aient fait quelque mal ; le sommeil leur est enlevé, et ils ne reposent pas. Car ils se nourrissent du pain de l’impiété, et s’enivrent du vin des pécheurs. Les voies des justes brillent comme la lumière; ils marchent, et ils sont illuminés jusqu’à ce que le jour se lève. Mais les voies des impies sont impures; ils ne savent pas comment ils trébuchent. Mon fils, sois attentif à ma voix, et prête l’oreille à mes paroles; Et pour que les sources de vie ne te manquent pas, garde-les en ton cœur. Car elles sont la vie de ceux qui les trouvent, et la santé de leur chair.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Le patriarche œcuménique participe au Forum économique mondial de Davos À la Une 168046

Sa Toute-Sainteté, le patriarche œcuménique Bartholomée est parti lundi matin 20 janvier 2020 par avion à Genève, d’où il s’est rendu en automobili...

Le patriarche de Moscou Cyrille : « Le rôle historique de la cathédrale de la Théophanie à Elokho... Actualités 168040

« La fête de la Théophanie porte en elle l’idée de renouveau – celui de l’homme, de la nature et du monde », a déclaré le patriarche de Moscou Cyri...

Une nouvelle église orthodoxe roumaine a été inaugurée à Bruxelles À la Une 168033

La communauté orthodoxe roumaine de Bruxelles dispose d’un nouveau lieu de culte. Le dimanche après la Théophanie, le métropolite Joseph du diocèse...

Antiochian Patriarchate responds to reports about kidnapped Bishops Middle East 168026

The Antiochian Orthodox Church has issued an official statement on the recent reports concerning the fate of the two missing Syrian bishops, Boulos...

Le Patriarcat d’Antioche réagit aux informations sur les deux évêques kidnappés À la Une 168020

Le Patriarcat orthodoxe d’Antioche a publié une déclaration officielle sur les récents rapports concernant le sort des deux évêques syriens enlevés...

Le métropolite Emmanuel à Monaco Actualités 168008

Le métropolite Emmanuel de France a visité la paroisse grecque orthodoxe de la Principauté de Monaco, à l’invitation de la communauté grecque local...

Le jour de la Théophanie, le métropolite de Kiev Onuphre a béni les eaux du Dniepr Actualités 168004

Le 19 janvier, jour de la Théophanie, le métropolite de Kiev Onuphre a béni les eaux du Dniepr après la Liturgie en la Laure des Grottes de Kiev.

8 janvier (ancien calendrier) / 21 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95123

8 janvier (ancien calendrier) / 21 janvier (nouveau)  Saints Georges de Chozéba (VIIème s.) et Émilien le Confesseur (IXème s.) ; sainte Dominique ...

21 janvier Vivre avec l'Église 95121

21 janvier Saint Maxime le Confesseur (662) ; saints Eugène, Candide, Valérien et Aquilas, martyrs à Trébizonde en Asie Mineure (IIIème s.) saint P...

Lettre de l’archevêque d’Amérique Elpidophore (Patriarcat œcuménique) à Mike Pompeo au sujet de l... À la Une 167993

L’archevêque Elpidophore (Patriarcat œcuménique) a envoyé la lettre suivante au nom de l’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis...

Le patriarche Bartholomée a célébré la bénédiction des eaux de la Théophanie à Triglia, selon l’a... Actualités 167982

Pour la deuxième année consécutive, le patriarche Bartholomée a célébré la bénédiction des eaux, à l’occasion de la fête de la Théophanie selon l’a...

Liturgie de la Théophanie à Moscou (vidéo) Actualités 167976

Le dimanche 19 janvier, fête de la Théophanie selon l’ancien calendrier, le patriarche de Moscou Cyrille a célébré la sainte liturgie en la cathédr...