13 septembre

Avant-fête de l’Exaltation de la sainte Croix ; Dédicace de la basilique de la Résurrection à Jérusalem (335) ; saint hiéromartyr Corneille le Centurion (Ier s.) ; saints martyrs Cronide, Léonce et Sérapion (vers 237) ; saint hiéromartyr Cyprien, évêque de Carthage (258) ; saints martyrs Séleuchos de Galatie et Straton de Bithynie (IIIème s.) ; saint Émilien, évêque de Valence (IVème s.) ; saint hiéromartyr Julien, prêtre (IVème s.) ; saints martyrs Macrobe et Gordien (320) ; saints martyrs Élie, Zotique, Lucien et Valérien (320) ; saint Lidoire, évêque de Tours (371) ; saint Maurille, évêque d’Angers (453) ; saint Armand, évêque de Vannes (VIème s.) ; saint Nectaire, évêque d’Autun (VIème s.) ; saint Aimé, ermite à Remiremont (vers 629) ; saint Colombin, abbé de Lure (vers 680) ; saint Aimé, évêque de Sion (690) ; saint Pierre d’Atroa (IXème s.) ; saint Jean de Prislop en Transylvanie (XVIème s.) ; sainte Khétévan, reine de Géorgie (1624) ; St Hiérothée le Jeune, du monastère d’Iviron (1745) ; saints nouveaux martyrs de Russie : Étienne (Kostogryz), Alexandre (Aksenov), prêtres et Nicolas (Vasioukovitch), diacre (1937).

LA DÉDICACE DE LA BASILIQUE DE LA RÉSURRECTION À JÉRUSALEM[1]

Comme sainte Hélène venait de découvrir le saint Sépulcre ainsi que les instruments de la Passion [14 sept.], saint Constantin le Grand — qui désirait rendre grâce à Dieu de l’heureuse conclusion du Concile de Nicée — ordonna à l’évêque de Jérusalem, saint Macaire [16 août], d’élever sans retard et aux frais de l’État, sur les lieux de la Rédemption du monde, un édifice qui serait le plus splendide possible. Après avoir isolé le Saint-Sépulcre de la colline dans laquelle il avait été creusé, on orna richement la grotte, qui devait être recouverte, par la suite, d’un édifice en rotonde : l’Anastasis. On construisit ensuite, séparée du Tombeau par un atrium avec portiques et colonnades, une vaste basilique à cinq nefs, nommée le Martyrion1, décorée somptueusement de colonnes de marbres, de mosaïques et de plafonds dorés2, dans laquelle était conservée la relique de la sainte Croix3. Entre l’Anastasis et le Martyrion, au sud-ouest, se dressait le rocher du Golgotha, sur lequel on avait planté une croix que l’on vénérait en accédant à la plate-forme par un escalier à rampe d’argent. Lorsque, au bout de dix ans de travaux (325-335), l’église fut achevée, l’empereur envoya un représentant au Concile, réuni à Tyr, pour inviter tous les évêques qui s’y trouvaient à se rendre à Jérusalem, afin de procéder à la consécration. La dédicace de la basilique eut lieu à l’occasion du trentième anniversaire du règne de saint Constantin, le 13 septembre 335, au milieu de somptueuses manifestations et de grandes réjouissances populaires. Par la suite, on institua la commémoration annuelle de cet événement dans tout l’Empire, pour remplacer la fête païenne de Jupiter Capitolin. Ce temple élevé à la gloire de la Résurrection du Sauveur était si beau, ce lieu si vénérable, qu’il devint le symbole de la victoire du christianisme et le modèle de toute église. Comme le terme grec pour désigner la consécration d’une église signifie littéralement « renouvellement » (enkainia), les saints Pères ont profité de cette célébration pour célébrer, dans l’office de ce jour, le renouvellement de toute la création sensible, accompli par la résurrection du Christ.

[1] Tiré du Synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos Petras.

TROPAIRES DU JOUR

Tropaire de la dédicace, ton 4

Comme tu as orné de splendeur * le céleste firmament, * sur terre aussi tu pares de beauté * la sainte demeure de ta gloire, Seigneur. * Pour les siècles des siècles affermis-la * et par les prières de la Mère de Dieu * agrée les incessantes supplications * qu’en ce temple nous faisons monter jusqu’à toi, * Seigneur, notre vie et l’universelle résurrection.

Tropaire du saint hiéromartyr Corneille, ton 4

Des Apôtres ayant partagé le genre de vie * et sur leur trône devenu successeur, * tu as trouvé dans la pratique des vertus * la voie qui mène à la divine contemplation; * c’est pourquoi, dispensant fidèlement la parole de vérité, * tu luttas jusqu’au sang pour la défense de la foi; * Corneille, martyr et pontife inspiré, * intercède auprès du Christ notre Dieu, * pour qu’il sauve nos âmes.

Tropaire de l’avant-fête de l’Exaltation de la Croix, ton 2

Nous Te présentons, Seigneur, en manière d’intercession, la vivifiante Croix que, dans Ta bonté, Tu nous as accordée, indignes que nous sommes. Sauve, nos gouvernants et Ta Cité qui Te supplient, par Ta Mère, ô seul Ami des hommes

Kondakion de la dédicace, ton 4

L’Église s’est montrée comme un ciel aux mille feux * illuminant l’ensemble des croyants; * nous y chantons: Seigneur, affermis ce temple saint.

PITRE DU JOUR

2 Cor. VIII, 7-15

De même que vous excellez en toutes choses, en foi, en parole, en connaissance, en zèle à tous égards, et dans votre amour pour nous, faites en sorte d’exceller aussi dans cette œuvre de bienfaisance. Je ne dis pas cela pour donner un ordre, mais pour éprouver, par le zèle des autres, la sincérité de votre charité. Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis. C’est un avis que je donne là-dessus, car cela vous convient, à vous qui non seulement avez commencé à agir, mais qui en avez eu la volonté dès l’année dernière. Achevez donc maintenant d’agir, afin que l’accomplissement selon vos moyens réponde à l’empressement que vous avez mis à vouloir. La bonne volonté, quand elle existe, est agréable en raison de ce qu’elle peut avoir à sa disposition, et non de ce qu’elle n’a pas. Car il s’agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d’égalité : dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu’il y ait égalité, selon qu’il est écrit : Celui qui avait ramassé beaucoup n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n’en manquait pas.

Hébr. III, 1-4 (Dédicace)

C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, Jésus, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison. Car il a été jugé digne d’une gloire d’autant supérieure à celle de Moïse que celui qui a construit une maison a plus d’honneur que la maison même. Chaque maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu.

ÉVANGILE DU JOUR

Mc III, 6-12

Les pharisiens sortirent, et aussitôt ils se consultèrent avec les hérodiens sur les moyens de le faire périr. Jésus se retira vers la mer avec ses disciples. Une grande multitude le suivit de la Galilée ; et de la Judée, et de Jérusalem, et de l’Idumée, et d’au-delà du Jourdain, et des environs de Tyr et de Sidon, une grande multitude, apprenant tout ce qu’il faisait, vint à lui. Il chargea ses disciples de tenir toujours à sa disposition une petite barque, afin de ne pas être pressé par la foule. Car, comme il guérissait beaucoup de gens, tous ceux qui avaient des maladies se jetaient sur lui pour le toucher. Les esprits impurs, quand ils le voyaient, se prosternaient devant lui, et s’écriaient: Tu es le Fils de Dieu. Mais il leur recommandait très sévèrement de ne pas le faire connaître.

Matth. XVI, 13-18 (Dédicace)

Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme? Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean Baptiste; les autres, Élie; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et directeur de la rédaction d'Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles similaires

8 août

7e dimanche après la Pentecôte Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Saint Émilien, évêque de Cyzique, confesseur (vers 820) ; saint Myron, évêque de Crète,…

26 juillet (ancien calendrier) / 8 août (nouveau)

Saints Hermolaos, Hermippe et Hermocrate, prêtres à Nicomédie, martyrs (305) ; sainte Parascève de Rome, vierge, martyre (138-161) ; sainte Pompée, reine d’Armorique (Vème s.) et sainte Sève, vierge (VIème…

7 août

8e dimanche après la Pentecôte Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ ; Saint Dométien, moine persan, martyrisé avec deux disciples (363) ;…

6 août

TRANSFIGURATION DE NOTRE SEIGNEUR, DIEU ET SAUVEUR JÉSUS-CHRIST. Carême de la dormition, dispense de poisson LA TRANSFIGURATION DE NOTRE SEIGNEUR [1] Six jours après avoir déclaré à ses disciples : « Il en est ici qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le Royaume de Dieu venu en puissance » (Mt 16, 28 ; Mc 9, 1), Jésus prit avec lui ses Disciples préférés : Pierre, Jacques et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

5 août

Carême de la Dormition Avant-Fête de la Transfiguration de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Saint Eusigne d’Antioche, martyr à Césarée de Cappadoce (362) ; saints Anter (236) et saint…

23 juillet (ancien calendrier) / 5 août (nouveau)

Jour de jeûne Saints Trophime, Théophile et leurs 13 compagnons, martyrs à Rome (284-305) ; saint Apollinaire, évêque de Ravenne, martyr (vers 75) ; saint Jean Cassien, abbé-fondateur de monastères…

4 août

Carême de la Dormition Les sept dormants d’Éphèse : saints Maximilien, Jamblique, Martinien, Jean, Denis, Constantin et Antonin (vers 250) ; saint Éleuthère, martyr à Tharse (vers 310) ; sainte…

22 juillet (ancien calendrier) / 4 août (nouveau)

Sainte Marie-Magdeleine, myrrhophore, égale aux apôtres (Ier s.) ; saint Panchaire, évêque de Besançon (vers 346) ; saint Wandrille, abbé de Fontenelle (668) ; saint Baudry, fondateur de l’abbaye de Montfaucon (VIIème…

3 août

Carême de la Dormition Saints Isaac, Dalmate et Fauste, moines à Constantinople (IV-Vème s.) ; saint Rajdène, protomartyr à Tsromi en Géorgie (457) ; saint Euphrone, évêque d’Autun (475) ;…

2 août

Carême de la Dormition Translation de Jérusalem à Constantinople des reliques de saint Étienne diacre, protomartyr (en 428) ; saint Auspice, premier évêque d’Apt (Ier s.) ; saint Étienne, pape de…

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

29 juillet

Jour de jeûne Saint Callinique, martyr à Gangres (IIIème-IVème s.) ; sainte Séraphine d’Antioche (IIème s.) ; sainte Théodotie, martyre avec ses trois enfants (vers 304) ; saint Jean le…

Déclaration de la Sainte Communauté du Mont Athos au sujet du baptême des enfants d’un couple homosexuel

La Sainte Communauté du Mont Athos a publié aujourd’hui une déclaration suite à la célébration par l’archevêque Elpidophore d’un baptême pour les enfants d’un couple gay célèbre. La Communauté sacrée est l’administration spirituelle de la Sainte Montagne, composée d’un représentant de chacun des 20 monastères en place. La traduction du texte intégral de la déclaration est le suivante : « A l’occasion de récentes apparitions et prises de position publiques d’ecclésiastiques, voire

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

28 juillet

Saints Prochore, Nicanor, Timon et Parménas, diacres, apôtres (Ier s.) ; saint Julien, martyr en Campanie (Iième s.) ; saint Eustache, martyr à Ancyre (vers 316) ; saint Acace, martyr en…

L’Église orthodoxe en Amérique construit une Académie de théologie au Mexique et crée un fonds pour le clergé de l’Alaska

La quatrième session plénière de la XXe assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe en Amérique qui s’est déroulée 21 juillet à Baltimore, a été consacrée aux préoccupations urgentes au sein de l’Église. Parmi les préoccupations sérieuses figure l’éducation du clergé dans le diocèse de Mexico. Selon le rapport de l’Église orthodoxe en Amérique la construction de l’Académie théologique Saint-Basile à Mexico permettra de répondre au besoin de formation en espagnol dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les restes de l’archevêque Théophane de Poltava, confesseur de la famille impériale russe, retournent en Russie

Depuis son décès en 1940, les restes de  l’archevêque Théophane de Poltava, connu sous le nom de Nouveau Reclus, reposaient dans le cimetière municipal de la petite bourgade de Limeray dans la région française de la vallée de la Loire. Mais le jeudi 21 juillet, le processus de réinhumation de sa dépouille en Russie, sa patrie, où il fut jadis confesseur des martyrs impériaux, a commencé. Les restes du hiérarque furent exhumés ce

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

27 juillet

Saint Pantéléimon, médecin, anargyre, mégalomartyr à Nicomédie (305) ; sainte Anthuse, martyrisée pour les saintes Icônes avec 90 moniales en Paphlagonie (VIIIème s.) ; saint Désiré, évêque de Besançon (414)…

Entretien avec le métropolite Sava de Varsovie et de toute la Pologne

Le métropolite Sava de Varsovie et de toute la Pologne, primat de l’Église orthodoxe de Pologne, a donné une interview pour le site Internet du monastère orthodoxe russe de la Sainte-Rencontre. Nous vous invitons à lire la traduction française. – Monseigneur, la Pologne est un pays à majorité catholique. Parlez-nous des particularités de la vie de l’Église locale dans les pays où les croyants orthodoxes représentent une minorité. – L’orthodoxie

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le Prix Athénagoras des droits de la personne 2022 décerné au patriarche Théodore II d’Alexandrie et de toute l’Afrique

Avec la bénédiction de Mgr Elpidophore, archevêque d’Amérique, l’ordre du Saint-Apôtre André – Archontes du Patriarcat œcuménique annonce que le Prix Athénagoras des droits de la personne 2022 sera décerné à Sa Béatitude Théodore II, pape et patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique. Le prix lui sera remis samedi 8 octobre 2022 au New York Hilton Hotel de New York, lors du banquet que l’Ordre organise chaque année pour la remise du prix. Qualifiant

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

26 juillet

Saints Hermolaos, Hermippe et Hermocrate, prêtres à Nicomédie, martyrs (305) ; sainte Parascève de Rome, vierge, martyre (138-161) ; sainte Pompée, reine d’Armorique (Vème s.) et sainte Sève, vierge (VIème…