L’Église orthodoxe de Moldavie (Patriarcat de Moscou) propose des mesures pour résoudre son litige avec la Métropole de Bessarabie (Patriarcat de Roumanie)

935
L’Église orthodoxe de Moldavie (Patriarcat de Moscou) propose des mesures pour résoudre son litige avec la Métropole de Bessarabie  (Patriarcat de Roumanie)
L’Église orthodoxe de Moldavie (Patriarcat de Moscou) propose des mesures pour résoudre son litige avec la Métropole de Bessarabie (Patriarcat de Roumanie)

La nomination par le Patriarcat de Roumanie de deux nouveaux évêques en République de Moldavie a suscité la perplexité et des craintes au sein de l’Église orthodoxe de Moldavie (Patriarcat de Moscou). Le Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie propose d’adopter des mesures canonico-juridiques pour résoudre le litige avec la « Métropole de Bessarabie » du Patriarcat de Roumanie. C’est ce qui est mentionné dans la déclaration adoptée lors de la session du 13 juin du Saint-Synode sous la présidence du métropolite de Chișinău et de toute la Moldavie Vladimir. Comme cela est dit dans les procès-verbaux de la session, après avoir écouté le rapport du métropolite Vladimir sur la nomination par le Patriarcat de Roumanie de deux évêques pour exercer leur ministère sur le territoire de la République de Moldavie, les membres du Synode ont adopté une déclaration, dans laquelle il est dit entre autres : « L’élection d’évêques de l’Église orthodoxe roumaine avec des cathèdres en République de Moldavie suscite la perplexité et des craintes de la part des communautés religieuses se trouvant sous la juridiction de la métropole de Chișinău et de Moldavie, lesquelles sont largement majoritaires sur le territoire en question. Dans le but de résoudre le litige ecclésiastique existant, le Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie propose plusieurs mesures canonico-juridiques : 1) La reprise du dialogue inter-ecclésial entre les deux patriarcats par notification à la chancellerie et à l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe, au Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Roumanie, demandant d’élucider le litige entre l’Église orthodoxe de Moldavie et « la Métropole de Bessarabie » relativement à la délimitation des deux entités ecclésiales orthodoxes se trouvant en confrontation sur des critères non théologiques. Le présent acte est fondé sur les dispositions du 17ème canon du IVème Concile œcuménique [à savoir la prescription trentenaire pour des paroisses ayant changé de juridiction sans qu’il y ait protestation du diocèse sous lequel elles se trouvaient auparavant, ndt], règle confirmée à nouveau par la 25ème règle du Concile in Trullo). 2) L’envoi d’une requête officielle au Parlement de la République de Moldavie, demandant à l’organe législatif suprême du pays de préciser la conception de personnalité juridique et de son application aux cultes religieux, de telle façon que cela ne porte pas atteinte à la structure ecclesiastico-administrative des Églises orthodoxes et à la discipline canonique, dont l’histoire compte des centaines de siècles et précède ainsi la législation actuelle de la République de Moldavie ». La « Métropole de Bessarabie », créée par le Patriarcat de Roumanie sur le territoire de la République de Moldavie en 1992 a été enregistrée par les autorités moldaves en 2002, suite à la décision de la Cour européenne des droits de l’homme.

Source (dont photographie): Pravlife

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Professeur d'histoire et de géographie, prêtre (paroisse Saint-Séraphin de Sarov à Paris), auteur, dernier livre paru : "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).