Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe ukrainienne, sous la présidence du métropolite de Kiev Onuphre, s’est réuni le 18 mars 2020 et a adopté le message suivant, qui sera lu le dimanche 22 mars dans toutes les paroisses et les monastères de cette Église.

Message de l’Église orthodoxe ukrainienne au sujet du coronavirus
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

« Bien-aimés frères et sœurs en Christ,

En ce temps d’épreuves inattendues, liées à la menace d’épidémie de la nouvelle maladie contagieuse, l’Église s’adresse à son troupeau par les paroles éternellement vivantes de notre Seigneur Jésus-Christ : « Ne crains pas, crois seulement ! » (Mc V, 36). La foi en Dieu distingue le chrétien des autres membres de la société. En même temps, la foi se manifeste précisément lorsque les problèmes vitaux et les menaces placent l’homme devant les faits, lorsqu’il faut tendre la main à la rencontre du Christ, comme l’a fait dans les vagues mouvantes de la mer le saint apôtre Pierre. Pour l’homme, il est naturel d’être en bonne santé, c’est précisément ainsi que Dieu l’a créé pour la vie bénie. Nous savons par le saint Évangile que le Seigneur a guéri de nombreuses personnes en leur accordant la santé physique. Cependant, une telle santé n’était pas le but final de ces guérisons. Le principal est, en recevant le don de la guérison, de croire en Celui qui est la Source de vie. C’est précisément pourquoi les maladies physiques, porteuses de la menace de la mort, ne sont pas les suites d’un fortuit concours de circonstances. Le saint apôtre Jacques explique leur cause ainsi : « Le péché, étant consommé, produit la mort » (Jacques I, 15). Aussi, en s’agitant pour savoir comment ne pas contracter la maladie du coronavirus, la société doit prendre conscience des causes premières spirituelles de tout ce qui s’est produit. Dieu appelle à éradiquer par le repentir le péché mortifère, qui détruit la vie humaine. Particulièrement maintenant, en ces jours de la sainte Quarantaine du Grand Carême, l’Église orthodoxe propose tout ce qui est nécessaire pour apporter un digne fruit de repentance, qui a toujours été un sacrifice agréable aux yeux de Dieu et qui à détourné le châtiment divin de l’humanité. Aujourd’hui, devant la menace de la contagion, le chrétien doit éviter la panique, car elle est la manifestation d’un manque de foi. Au lieu de cela, il convient, par le jeûne et la prière, de demander à Dieu le pardon de ses péchés. Comme le veulent les exemples historiques de notre Église, ses pasteurs doivent élever avec ferveur leurs prières, en célébrant avec ardeur tous les offices prescrits dans leurs églises, ainsi que les offices d’intercession avec bénédiction de l’eau pour la santé et la fin de la contagion, la sonnerie des cloches et l’aspersion des villes avec l’eau bénite. Conformément à la pratique ecclésiale, dans toutes les églises et monastères, il convient de sonner quotidiennement les cloches, et lors de la Liturgie, d’élever une prière particulière et des demandes dans l’ecténie. Grâce à de telles prières ecclésiales sincères, le Seigneur a plus d’une fois envoyé Son aide pleine de grâce divine et a fait cesser les épidémies meurtrières dans l’histoire de notre peuple. Croyons que l’épidémie actuelle sera vaincue aussi par les prières communes renforcées et les efforts. L’Église appelle ses fidèles à ne pas ignorer les normes d’hygiènes adoptées et à observer les recommandations des médecins. En cas d’apparition de symptômes similaires à la maladie contagieuse, il faut rester chez soi, et en cas de détérioration de la santé, s’adresser obligatoirement aux médecins. Le soin pastoral des malades à domicile doit être assuré en tenant compte des exigences médicales. Les recteurs des églises et monastères doivent veiller attentivement à ce que les icônes vénérées par les fidèles soient essuyées continuellement avec une solution désinfectante. Après avoir reçu la sainte Communion, les fidèles doivent recevoir le mélange de vin et d’eau dans des gobelets jetables. Il faut également veiller avec une attention particulière à la propreté des lieux de culte, procéder plus souvent à leur aération et leur nettoyage avec des produits humides. Compte tenu des restrictions établies par l’État quant au nombre de gens qui peuvent être présents pendant la célébration des offices (actuellement 10 personnes), il est considéré acceptable, en cas de nécessité, d’accomplir les sacrements de pénitence et de Communion tout au long de la journée. Dans un tel cas, l’église doit être constamment ouverte, afin que les fidèles puissent y venir par petits groupes. Dans le cas où la quantité de fidèles présente dans l’église est supérieure au nombre permis, l’office peut être célébré dans la cour de l’église, en plein air. Ce faisant, les fidèles doivent être placés à une certaine distance les uns des autres, comme cela est prévu par les normes sanitaires et épidémiologiques en vigueur. Cependant, toutes les précautions extérieures n’auront de sens que lorsque nous prendrons conscience que la volonté de Dieu, qui a créé le ciel et la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve (cf. Ps. 145,6), est que nul parmi ceux qui croient en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle (Jn III, 16). Que ces paroles du Psautier nous inspire tous : « J’ai levé les yeux vers les hauteurs, d’où viendra mon secours ; mon secours viendra du Seigneur qui a créé le ciel et la terre » (Ps. 120, 1-2). Et selon les paroles du saint apôtre Pierre, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité » (2 Pierre I, 5-7). Aussi, dans la foi et l’amour, comme de véritables chrétiens, allons à la rencontre de toutes les épreuves permises par Dieu avec une prière sincère à Celle qui intercède pour nous dans les cieux, la Très sainte Mère de Dieu, et à tous les saints, confions-nous nous-mêmes, confions nous les uns les autres, et toute notre vie au Christ notre Dieu ! ».

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

L’origine, la nature et le sens de la pandémie actuelle. Une interview de Jean-Claude Larchet par... À la Une 170763

Jean-Claude Larchet, vous êtes un des premiers à avoir développé une réflexion théologique sur la maladie, la souffrance, la médecine. Votre livre ...

Offices du 5e Dimanche de Carême lus par les laïcs À la Une 170804

Nous vous proposons le texte des offices du 5è dimanche de Carême consacré à sainte Marie l’Égyptienne, lus par les laïcs qui ne peuvent pas assist...

Archevêque Anastase d’Albanie : « De cœur à cœur, diffusons la lumière de l’espérance » À la Une 170788

Nous vous proposons ci-dessous un entretien avec l’archevêque d’Albanie, ancien président du COE, par Marianne Ejdersten, directrice de la Communic...

Statement of the ACOB-USA Executive Committee Concerning Holy Week and Pascha (Easter) 170793

Friday, April 03, 2020 PDF Version To the Clergy and Faithful Orthodox Christians of the United States of America: During this period of crisis, we...

Covid-19 – L’Église orthodoxe roumaine lance des dizaines de mesures de soutien aux h... À la Une 170749

Pendant l'état d'urgence, l'Église orthodoxe roumaine a intensifié sa présence en ligne et dans la société en respectant toutes les précautions san...

Aide socio-philanthropique offerte par le Patriarcat roumain aux personnes touchées par la pandémie Actualités 170755

Dans cette période marquée de plus en plus par la crise médicale avec des conséquences sociales causées par la pandém...

Déclaration du Comité exécutif de l’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis au... À la Une 170786

« Au clergé et aux fidèles chrétiens orthodoxes des États-Unis d’Amérique : Pendant cette période de crise, nous, membres du Comité exécu...

Le 4e cahier d’activités pour les enfants : dimanche de sainte Marie l’Égyptienne et la 6e ... À la Une 170778

La Fraternité orthodoxe en Europe occidentale vient de mettre en ligne son 4e cahier d’activités pour les enfants (le premier, le second, le troisi...

22 mars (ancien calendrier) / 4 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 100930

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Samedi de l’Acathiste. Saint Basile, prêtre à Ancyre, martyr (362-363) ; sainte Drosis fille du roi Traja...

4 avril Vivre avec l'Église 100928

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Samedi de l’Acathiste. Saint Joseph l’hymnographe (883) ; saint Georges du Mont Maléon dans le Péloponnès...

« Pour la vie du monde – vers un ethos social de l’Église orthodoxe » Publication d&r... À la Une 170701

Un important document vient d’être publié par le Patriarcat de Constantinople, par l’intermédiaire de l’archevêché d’Amérique. « Pour la vie du mon...

«Que ma prière devant Toi s’élève comme l’encens …» À la Une 170673

Nous vous invitons à regarder un extrait de la diffusion en direct de la Liturgie des dons présanctifiée du Mercredi de la 5e semaine du Grand Carê...