25/04/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le métropolite de Lovetch Gabriel et tous les membres du clergé de son diocèse se sont prononcés contre le projet de document préconciliaire « Relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien »
Le métropolite de Lovetch Gabriel et tous les membres du clergé de son diocèse se sont prononcés contre le projet de document préconciliaire « Relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien »

Le métropolite de Lovetch Gabriel et tous les membres du clergé de son diocèse se sont prononcés contre le projet de document préconciliaire « Relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien »

Le site officiel de l’Église orthodoxe bulgare a publié l’information suivante : le 1er avril 2016, en l’église Sainte-Parascève de la ville de Troyan, le métropolite de Lovetch Gabriel a célébré la liturgie des présanctifiés. À l’issue de l’office, il a convoqué la conférence des prêtres du doyenné ecclésiastique de Troyan. Différentes questions concernant l’activité liturgique et pastorale dans ce doyenné ont été examinées. À la fin de la conférence, les prêtres chargés des confessions dans le doyenné ecclésiastique de Troyan ont soutenu fermement et à l’unanimité la déclaration des clercs dudit district, adoptée le 23 mars de cette année et concernant la position du métropolite diocésain Gabriel à l’égard des textes de documents qui devront être examinés lors du grand et saint Concile de l’Église orthodoxe, qui aura lieu du 16 au 27 juin de cette année à l’Académie orthodoxe de Crète, et précisément ses sérieuses objections concernant l’un des documents intitulé « Relations de l’Église orthodoxe à l’égard de l’ensemble du monde chrétien ». Nous présentons la déclaration, ainsi que la lettre prise de position de S.E. le métropolite de Lovetch Gabriel.

Déclaration des clercs du district ecclésiastique de Lovetch, Diocèse de Lovetch de l’Église orthodoxe de Bulgarie :

Nous soussignés, prêtres célébrants du district ecclésiastique de Lovetch de l’Église orthodoxe bulgare, au cours de la conférence des prêtres qui a eu lieu le 23 mars 2016, déclarons : « Nous soutenons pleinement et unanimement la position de notre évêque diocésain, S.E. le métropolite de Lovetch Gabriel, adressée à S.S. le patriarche de Bulgarie Néophyte, Président du Saint-Synode de l’Église orthodoxe bulgare, par sa lettre N°61 du 11 mars 2016, concernant les textes de documents qui doivent être examinés par le Grand et Saint Concile de l’Église orthodoxe qui doit avoir lieu du 16 au 27 juin à l’Académie orthodoxe de Crète, et, précisément, les objections sérieuses contre l’un des documents, intitulé « Relations avec l’ensemble du monde chrétien ». Nous considérons que la présente déclaration doit être envoyée S.S. le patriarche de Bulgarie Néophyte, Président du Synode de l’Église orthodoxe bulgare, par S.E. le métropolite de Lovetch Gabriel, et diffusée dans les médias :

À S.S. Néophyte,
Patriarche de Bulgarie, président du Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Bulgarie
Sofia

Votre Sainteté,

Nous avons reçu votre lettre N°197 du 2.3.2016, en annexe de laquelle vous nous envoyez les textes approuvés qui doivent être portés à l’examen du grand et saint Concile de l’Église orthodoxe qui aura lieu du 16 au 27 juin de cette année à l’Académie orthodoxe de Crète. La décision d’envoyer ces textes a été adoptée lors de la session du Saint-Synode du 6.2.2016, selon le protocole N°4. Malheureusement, lors de ladite session, nous étions absent pour de sérieuses raisons, liées à des problèmes de santé. Nous considérons de notre droit épiscopal et de notre devoir de faire quelques objections sérieuses contre l’un des documents intitulé « Relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien ».

– En ce qui concerne le point 4 : Dans l’Église orthodoxe, sous « Union de tous », on a toujours compris que ceux qui étaient tombés dans l’hérésie ou le schisme devaient d’abord revenir à la foi orthodoxe et faire obéissance à la sainte Église et qu’ensuite, par la pénitence, ils peuvent être reçus dans l’Église.

– En ce qui concerne le point 5 : nous citons : « Les dialogues théologiques bilatéraux actuels … on pour but de rechercher… l’unité perdue des Chrétiens ». Il est nécessaire ici de préciser que, dans la sainte Église, l’unité entre chrétiens n’a jamais été perdue, et elle restera ainsi jusqu’à la fin du monde, comme l’a dit le Seigneur, « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » (cf. Matth. XVI,18). Ainsi cette communion demeurera éternellement.

– En ce qui concerne le point 6, par. 16 et autres : Hormis la sainte Église orthodoxe, il n’existe pas d’autres Églises, mais seulement des hérésies et des schismes et les appeler « églises » est absolument erroné, du point de vue théologique, dogmatique et canonique.

– En ce qui concerne le point 12 : il y est dit : « au cours des dialogues théologiques, le but poursuivi par tous est le même : le rétablissement final de l’unité dans la vraie foi et dans l’amour ». Ceci est absolument inexact et inacceptable, parce qu’il faut préciser et souligner que le retour à la vraie foi est nécessaire pour les hérétiques et les schismatiques, et cela ne concerne en rien l’Église orthodoxe.

Dieu soit loué, l’Église orthodoxe bulgare est sortie du COE en 1998, ce par quoi elle a exprimé la désapprobation de l’activité de celui-ci, étant donné qu’elle ne peut être membre d’une organisation ou elle est considérée comme « l’une des nombreuses Églises ou une branche de l’Église Une, cherchant le moyen de la rétablir et luttant pour son rétablissement par cette assemblée mondiale [i.e. le COE, ndt] ». Un seul Seigneur, une seule Église, est-il dit dans le Symbole de foi.
Votre Sainteté, si ces textes ne sont pas corrigés, nous légaliserons l’enseignement hérétique et la pratique de la réception des hérétiques et des schismatiques sans que ceux-ci deviennent de véritables membres de l’Église une, sainte, orthodoxe et apostolique.
Nous nous recommandons à vos saintes prières et restons,
le frère en Christ de votre Sainteté,

+ Le métropolite de Lovetch

Source

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski