Le patriarche de Roumanie : « Il faut nous demander, 25 ans après la révolution de décembre 1989, ce que nous avons fait avec notre liberté »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le 17 décembre, à midi, les cloches ont sonné dans toutes les cathédrales, églises et monastères de Roumanie, en signe de gratitude, et des prières de requiem ont été élevées pour les premiers héros révolutionnaires qui se sont sacrifiés il y a 25 ans à Timişoara pour la liberté, la foi et la dignité du peuple roumain oppressé par le régime communiste. Lorsque nous prions pour notre liberté, nous pensons à ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté et la dignité du peuple roumain. En ce jour, à la fin du Te Deum célébré en la cathédrale patriarcale de Bucarest à l’occasion de la fête onomastique du patriarche Daniel, celui-ci a évoqué l’importance du sacrifice des révolutionnaires de Timişoara de 1989. « Aujourd’hui, nous commémorons, d’un point de vue national, les jeunes qui se sont sacrifiés le 17 décembre 1989 à Timișoara, où a commencé la révolution de libération du peuple roumain de la dictature communiste athée. Aussi, nous avons décidé qu’aujourd’hui, à midi, les cloches sonneraient dans tout le Patriarcat de Roumanie. Pendant la sainte liturgie de ce jour a eu lieu une commémoration spéciale des héros de la révolution de Timișoara du 17 décembre 1989. Nous prions le Dieu de bonté de placer avec les justes les âmes de ceux qui se sont sacrifiés pour la foi, pour la liberté et pour la dignité du peuple roumain. Lorsque nous prions pour notre liberté, nous pensons pour ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté et la dignité du peuple roumain. Lors de chaque Liturgie sont commémorés les héros, les soldats, les combattants roumains de tous temps et de tous lieux. Ceux qui sont morts pour la dignité et la liberté du peuple roumains sont inclus dans cette formule liturgique de commémoration des héros, qui ne sont pas seulement des soldats ou des combattants, mais aussi des civils qui ont lutté pour l’intégrité du peuple, pour la liberté et la dignité du peuple roumain » a déclaré le patriarche. Lorsque la liberté nous amène à la division, l’indifférence, l’inimitié, nous n’avons pas affaire avec la sainte liberté, mais à la liberté déchue. Aussi, le patriarche a parlé de la façon dont nous utilisons la liberté et a souligné le fait que si nous utilisons la liberté pour renforcer la foi, notre liberté est bénie par Dieu : « Nous devons penser, vingt-cinq ans après la révolution de décembre 1989, à ce que nous avons fait de notre liberté. Nous nous sommes alors posé la question : comment obtenir la liberté, mais ils faut encore se demander combien notre liberté nous a rapprochés de Dieu et les uns des autres. Si nous utilisons notre liberté pour renforcer notre foi, comme avec le cours de religion dans les écoles publiques, la construction d’églises, la multitude d’activités sociales et caritatives – cela signifie que notre liberté est bénie par Dieu. Lorsque la liberté nous conduit à division, l’indifférence, l’inimitié, ce n’est plus une liberté sainte, mais déchue. C’est pourquoi le saint apôtre Pierre dit « soyez libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté », comme un motif pour faire le mal. Aussi, avec ces pensées à la mémoire des héros de la révolution de Timişoara du 17 décembre et pensant également que nous allons célébrer le 22 décembre un office de requiem pour tous ces héros, prions Dieu pour qu’Il place leur âmes avec les saints et nous renforce pour continuer à cultiver la liberté et la responsabilité, l’unité nationale et la dignité pour la gloire de Dieu et le bien du peuple roumain » a encore déclaré le patriarche. Du 17 au 23 décembre 2014, les hiérarques, prêtres et diacres célébreront des offices de requiem pour ceux qui se sont sacrifiés il y a vingt-cinq ans.

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Réflexions de l’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) au sujet de la reconnaissance éve... À la Une 120735

L’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) a publié les réflexions suivantes sur le site officiel de l’Église orthodoxe serbe, en date du 20...

Le patriarche Bartholomée a annoncé la canonisation de quatre saints athonites Actualités 120729

En visite sur le Mont Athos, où il a célébré la sainte Liturgie le 20 octobre au monastère de Xénophonte, assisté par trois métropolites du Patriar...

Le patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Thessalonique et à l’Athos du 19 au 22 octobre 2019 À la Une 120711

Samedi 19 octobre, le patriarche était à Thessalonique pour concélébrer dans l’église de la Très Sainte Mère de Dieu Achiropoïète avec l’Archevêque...

Days of hospitality, Autumn 2019 Memra - Meaning And Faith 120666

By Archpriest Alexander Winogradsky Frenkel (Patrairchate of Jerusalem) Are we going to dwell in huts, booths, tents, tabernacles? or sukkot\סוכות?...

Télévision : l’émission « Orthodoxie » (France 2) d’octobre est consacrée au rôle de ... À la Une 120658

L’émission de télévision Orthodoxie sur France 2 du dimanche 20 octobre a proposé un film de Véronick Beaulieu et du P. Jivko Panev sur le rô...

Recension: « Le Cantique des cantiques », collection « La Bible d’Alexandrie » volume 19 À la Une 120506

Le Cantique des cantiques, « La Bible d’Alexandrie » volume 19. Traduction du texte de la Septante, introduction et notes par Jean-Marie Auwers, Pa...

20 octobre Vivre avec l'Église 58057

20 octobre Saint Artème, grand-martyr à Antioche (362) ; saint Caprais, martyr à Agen (303); saint Sonnace, évêque de Reims (VIIème s.) ; saint Art...

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58055

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Saints martyrs Serge et Bacque (292) ; saints martyrs Julien, prêtre et Césaire, diacre, martyrs...

Le métropolite Épiphane de Kiev a reçu le Prix Athénagoras 2019 pour les droits de l’homme À la Une 120619

Le site Internet des archontes du Patriarcat oecuménique nous apprend que le Prix Ahénagoras 2019 a été décerne à Mgr Elpidophore.

L’Église orthodoxe russe considère que le fait même de la concélébration de l’archevêque d’Athène... À la Une 120577

Le vice-président du Département des affaires ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe, l’archiprêtre Nicolas Balachov, a déclaré qu...

Reprise du cycle des conférences du p. Alexandre Winogradsky Frenkel À la Une 120569

Le cycle des conférences du p. Alexandre Winogradsky Frenkel reprendra 22 octobre prochain. Nous vous invitons à voir ou à revoir ses deux dernière...

Le métropolite Épiphane commémoré pendant la divine liturgie célébrée à Thessalonique À la Une 120487

Lors de la célébration de la liturgie dans l’église de l’Acheiropoiètos présidée par le patriarche œcuménique Bartholomée et concélébrée avec...