1er avril

Grand Carême

Sainte Marie l’Égyptienne, ascète (522) ; saint juste Achaz (716 avant J.-C.) ; saints martyrs Gérontios et Basilide saint Macaire, abbé du monastère de Pélécète en Bithynie, confesseur (840) ; saint Valéry, abbé-fondateur de Leuconay (619) ; saint Beherond, évêque d’Amiens (640) ; saint Leucone, évêque de Troyes (656) ; saint Dodolin, évêque de Vienne (VIIème s.) ; saint Abraham le Bulgare, thaumaturge à Vladimir (1229) ; saint Géronte des Grottes de Kiev (XIVème s.) ; saint Euthyme, archimandrite à Souzdal, thaumaturge (1404) saint Barsanuphe d’Optino 1913).

SAINT MACAIRE DE PÉLÉCÈTE

Né à Constantinople vers le milieu du VIIIème siècle, saint Macaire resta très tôt orphelin et fut élevé par son oncle qui lui proposa de se marier dès qu’il en eut l’âge. Mais le jeune garçon, ayant appris, par la méditation assidue de l’Écriture sainte, que toute joie terrestre conduit à la corruption, repoussa la proposition de son oncle et se retira près d’une église isolée, dont le prêtre lui enseigna à tenir son esprit libre de toute distraction, tendu vers les biens éternels. Il révéla finalement à son maître son désir d’embrasser la vie monastique, et celui-ci lui recommanda de se rendre au monastère de saint Jean-le-Théologien, dit du Pélécète, au Mont Olympe de Bithynie. C’est en courant, tel le cerf vers la source d’eau vive (Ps 41, 1), qu’il gagna la hauteur sur laquelle était perché le monastère. Une fois revêtu de l’Habit monastique sous le nom de Macaire, il accomplit avec zèle toutes les obédiences qu’on lui imposait, faisant l’admiration des autres frères pour ses vertus et son humilité. Après avoir assumé les fonctions de canonarque puis d’économe, à la mort de l’higoumène Marc, il fut désigné à l’unanimité pour prendre la direction de la communauté.

Dieu avait déjà montré sa faveur à l’égard de son serviteur par plusieurs miracles. Au cours d’une sécheresse persistante, il avait obtenu la pluie en organisant une procession à l’église voisine dédiée au Prophète Élie, et il avait guéri par sa prière le patrice Paul et son épouse qui, désespérant de la médecine, étaient venus en pèlerinage au monastère. Apprenant la nouvelle de ce miracle, l’impératrice Irène convoqua le saint, afin qu’il guérisse l’une de ses dames de compagnie. Durant ce séjour de Macaire à la capitale, le patriarche saint Taraise [25 fév.] confirma sa charge d’higoumène et l’ordonna prêtre. Cette dignité fut pour le saint l’occasion de s’enfoncer davantage dans l’abîme de l’humilité, en se considérant, à l’imitation du Christ, le serviteur de tous les frères.

Il passa une quinzaine d’années dans la paix, guérissant les malades et se faisant le modèle de la perfection évangélique, jusqu’au temps où Léon V l’Arménien (813-820) déclencha une nouvelle persécution contre les saintes icônes. Aux propositions de l’empereur qui lui promettait honneurs et riches donations pour son monastère, Macaire répondit : « Les honneurs et les richesses ne sont pour moi d’aucune valeur. Quant aux supplices endurés pour la vraie foi, c’est avec plaisir que je me soumettrai à tous ceux que tu me procureras et à bien d’autres encore. » Craignant son audacieuse confession, le tyran ne le fit pas convoquer au palais, mais ordonna de l’enfermer dans une prison et le livra aux pressions hypocrites de l’higoumène du monastère des saints Serge-et-Bacchus, qui avait embrassé le parti hérétique. Vaincu, ce dernier retourna vers l’empereur en disant qu’il serait plus facile d’ébranler la terre entière que de vaincre la résolution de Macaire. Le saint fut alors soumis à divers supplices et envoyé en exil sur le Bosphore, sans pouvoir communiquer avec ses disciples et ses amis. Pendant ce temps, les moines du Pélécète, qui s’étaient dispersés pendant un temps, se regroupèrent et, sur la recommandation de saint Théodore Stoudite, qui admirait grandement les combats de saint Macaire, ils prirent un ermite nommé Serge pour les diriger.

À la mort de Léon V (820), le saint fut libéré avec les autres confesseurs, mais ne put obtenir l’autorisation de rentrer dans son monastère. Il rendit visite au patriarche en exil, saint Nicéphore, et vécut quelque temps avec lui dans un monastère aux environs de Chalcédoine. Avec l’aide de pieux laïcs, il fonda un monastère à Chrysopolis, sur le bord de la mer, lequel attira bien vite un grand nombre de moines attachés au culte des saintes icônes.

Lors de l’avènement de Théophile (829-842), les persécutions reprirent avec une violence encore jamais atteinte et Macaire fut de nouveau convoqué à Constantinople. L’empereur essaya de le gagner par des flatteries, des promesses et des menaces, mais sans aucun succès. Il le livra alors à la fustigation et à un long séjour dans un cachot humide, presque sans nourriture. Dans la prison se trouvait un groupe d’hérétiques pauliciniens qui avaient été condamnés à mort. Ils demandèrent au saint sa bénédiction, mais celui-ci la leur refusa, en disant sans haine : « Il n’est pas possible que la lumière communique avec les ténèbres ! » Et il commença à leur prêcher la vraie foi. Un seul d’entre eux se convertit et échappa à la mort, les autres furent exécutés. Par la suite, le saint enseigna aux autres détenus iconoclastes la doctrine orthodoxe sur la vénération des saintes icônes, confirmant son enseignement par des miracles. Lorsque Théophile apprit qu’un grand nombre de prisonniers s’étaient convertis à l’Orthodoxie, il fit exiler le saint dans la petite île d’Aphousia en Propontide (mer de Marmara). De nombreux moines le suivirent dans cet exil et ils y fondèrent un monastère. Saint Macaire y accomplit de nouveaux miracles, procurant du pain aux habitants qui étaient accablés par la famine et guérissant ses moines des maladies. C’est là qu’il remit son âme au Seigneur, le 18 août 840, après avoir indiqué à ses disciples, Dorothée et Sabas, l’emplacement de son tombeau.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de sainte Marie l’Égyptienne, ton 8

En toi, vénérable Mère, la divine image se reflète exactement; * afin de lui ressembler, tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ; * et par ta vie tu nous apprends à mépriser la chair, qui passe et disparaît, * pour s’occuper plutôt de l’âme, qui vit jusqu’en la mon et par delà; * c’est ainsi que ton esprit se réjouit, * sainte Marie, avec les Anges dans le ciel.

Kondakion de sainte Marie l’Égyptienne, ton 3

Celle qui d’abord s’adonna au vice et aux passions * par la pénitence devient en ce jour une épouse du Christ, * émule des Anges par son genre de vie, * destructrice des démons par les armes de la croix; * et c’est pourquoi tu apparus, ô Marie, * comme une épouse glorieuse au royaume des cieux.

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe VIII, 13- IX, 7

Ne sanctifie que le Seigneur, et que seul Il soit l’objet de ta crainte. Et si tu mets en Lui ta confiance, Il sera ta sanctification; et tu ne te heurteras pas à Lui comme à une pierre d’achoppement, comme à une roche qui croule. Mais les maisons de Jacob sont dans un piège, et les habitants de Jérusalem sont dans une fosse. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux seront sans force, et ils tomberont, et ils seront brisés ; ils approcheront du filet, et ils y seront pris. Alors apparaîtront manifestement ceux qui ont été marqués d’un sceau pour n’avoir pas appris la loi. Et je dirai: J’attendrai Dieu, qui a détourné Sa face de la maison de Jacob, et je mettrai en Lui ma confiance. Et moi, me voici avec les fils que Dieu m’a donnés. Et il y aura des signes et des prodiges dans la maison d’Israël, envoyés par le Seigneur Dieu des armées, qui habite sur la montagne de Sion. Et si l’on vous dit : Consultez les magiciens et ceux qui font sortir leur voix de la terre, et les diseurs d’imposture qui parlent du ventre, répondez : Est-ce que chaque nation ne consulte pas son Dieu? Pourquoi consulter les morts au sujet des vivants? Car Dieu a donné une loi pour qu’on y ait recours et qu’on dise : Ce n’est pas selon ce précepte qui interdit de donner pour cela des présents. Et il viendra sur vous une cruelle famine, et, quand vous aurez faim, il arrivera que vous serez dans l’affliction, et vous maudirez le prince et les coutumes de vos ancêtres ; et le peuple lèvera les yeux au ciel. Puis il les abaissera vers la terre; et voilà qu’il y aura détresse et ténèbres, tribulation et angoisses; et les ténèbres seront telles qu’on ne verra plus, et celui qui sera dans l’angoisse y sera pour longtemps. Bois d’abord ceci, hâte-toi, terre de Zabulon, et toi, terre de Nephthali, et vous, restes des habitants de la côte, et toi, Galilée des gentils au delà du Jourdain ! Peuples qui marchez dans les ténèbres, voyez une grande lumière ; et vous qui habitez dans la région ténébreuse de la mort, une lumière luira sur vous; sur vous qui êtes la plus grande part d’un peuple que Tu as amené, Seigneur, à Tes joies; et ils se réjouiront de Ta vue, comme ceux qui se réjouissent d’une moisson, ou qui se partagent des dépouilles; parce que Tu as ôté le joug qui pesait sur eux, et la verge qui courbait leur cou. Car le Seigneur a brisé la verge de ceux qui les pressuraient, comme au jour où Il s’est déclaré contre Madian. Ils rendront le prix des robes qu’ils ont accumulées par fraude, et des manteaux qu’ils ont eus par les vicissitudes de la guerre; et ils consentiront à les voir brûlés par le feu. Car un petit enfant nous est né, et un fils nous a été donné; la principauté repose sur son épaule, et Il est appelé de ce nom l’Ange du grand conseil. Par Lui J’amènerai la paix sur les princes, par Lui la santé et la paix. Sa principauté est grande et à la paix qu’Il donne il n’est point de limites; Il s’asseoira sur le trône de David et Il possédera son royaume pour le conduire et raffermir dans l’équité et la justice, maintenant et dans tous les siècles; l’amour du Seigneur des armées fera ce prodige.

Genèse VI, 9-22

Voici les générations de Noé. Noé, homme juste, irréprochable dans sa vie, Noé était agréable à Dieu. Et Noé engendra trois fils : Sem, Cham et Japhet. Or, la terre était corrompue devant Dieu, et pleine d’iniquités. Et le Seigneur Dieu vit la terre toute corrompue, parce que toute chair sur la terre avait corrompu ses voies. Et le Seigneur Dieu dit à Noé : Le temps fatal de tous les hommes est arrivé devant moi, parce que la terre est pleine de leurs iniquités ; voilà donc que je vais détruire eux et toute la terre. Ainsi, fais-toi une arche de pièces de bois équarries ; tu composeras l’arche de cellules, et tu l’enduiras de bitume, au dedans et en dehors. Voici comment tu feras l’arche : trois cents coudées de long, cinquante coudées de large, trente coudées de haut. Tu construiras l’arche en rassemblant les bois les uns au-dessus des autres ; tu donneras au faîte une coudée de plus d’élévation ; tu feras la porte de l’arche sur les flancs ; elle aura des chambres basses, un étage au-dessus, et un troisième étage. Car voilà que Je prépare un déluge ; J’amènerai de l’eau sur la terre pour anéantir toute chair ayant souffle de vie sous le ciel, et tout ce qui est sur la terre périra. J’établirai mon alliance avec toi; puis tu entreras dans l’arche, et avec toi entreront tes fils, ta femme, et les femmes de tes fils. De tous les oiseaux ailés, par espèces, et de tous les reptiles se traînant à terre, selon leurs espèces, deux couples, pris parmi tous, mâles et femelles, entreront près de toi, pour être nourris avec toi. En même temps tu prendras avec toi de tous les aliments que vous mangez, tu les transporteras près de toi, et ce sera pour votre nourriture et pour la leur. Et tout ce que lui ordonna le Seigneur Dieu, Noé l’accomplit exactement.

Proverbes VIII, 1-21

Tu proclameras la Sagesse, afin que la prudence t’obéisse. Car elle se tient sur les cimes des monts; elle est debout au milieu des sentiers. Elle s’assied devant les portes des riches, et à l’entrée des villes, elle chante. C’est vous, ô hommes, que J’appelle ; J’élève ma voix devant les fils des hommes. Comprenez, innocents, la subtilité ; et vous, ignorants, déposez la science en votre cœur. Écoutez-moi ; car Je vais dire des choses saintes, et proférer de mes lèvres la justice. Car ma langue va méditer la vérité, et J’ai en abomination les lèvres menteuses. Toutes les paroles de ma bouche sont selon la justice ; en elles rien d’oblique et de tortueux. Elles sont toutes offertes à ceux qui comprennent, et justes pour ceux qui trouvent la Sagesse. Recevez l’instruction et non l’argent, et la science plutôt que l’or raffiné. Car la sagesse a plus de prix que les pierres précieuses, et rien de ce que l’on estime de plus précieux ne la vaut. Moi, la Sagesse, J’ai demeuré avec le conseil et le savoir ; J’ai appelé à moi l’intelligence. La crainte du Seigneur hait l’iniquité, et l’insolence, et l’orgueil et les voies des méchants ; et moi aussi, Je hais les voies tortueuses des méchants. C’est à moi le conseil et la fermeté, à moi la prudence, à moi la force. Par moi, les rois règnent, et les princes écrivent des jugements équitables. Par moi, les grands sont glorifiés ; par moi, les monarques commandent à la terre. Moi J’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui me cherchent me trouvent. De moi dépendent la fortune et la gloire, et les grandes richesses et la justice. Mieux vaut recueillir mes fruits que de l’or et des pierres précieuses, et mes rejetons sont meilleurs que l’argent le plus pur. Je me promène dans les voies de l’équité, et Je reviens par les voies de la justice ; pour distribuer à ceux qui m’aiment une part de mes richesses, et remplir de biens leurs trésors.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour ...

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », ...

15 juin

Après-fête de l’Ascension Saint Amos, prophète (VIIIème s. av. J.-C.) ; saints Guy et Modeste et sainte Crescence, nourrice, martyrs ...

RCF Aix-Marseille « Les pères spirituels : Diadoque de Photicé »

Jean Charmois, orthodoxe, nous entraîne à la découverte des Pères, ces pasteurs des premiers temps. Au cours des émissions, beaucoup ...

RCF Hérault : « L’Ascension de Notre-Seigneur Jesus-Christ »

L’émission « Actualités des Églises orthodoxes » du 12 juin, présentée par Tatiana Sleptsova, est consacrée à la fête de l’Ascension de Notre-Seigneur Jesus-Christ

RCF Bordeaux : « Le livre-audio et le DVD en soutien de notre foi »

« Le père Jean-Claude Gurnade pour cette émission exceptionnelle, propose des outils en soutien de notre foi. D’abord un enregistrement ...

Les manuscrits de l’Évangile: rouleaux ou codices?

Dans cet article et dans les articles suivants, arrêtons-nous sur la question de la forme initiale du texte du Nouveau ...

14 juin

Après-fête de l’Ascension Jour de jeûne Saint Élisée, prophète (IXème s. av. J.-C.) ; saint Méthode, patriarche de Constantinople, confesseur ...

1er juin (ancien calendrier) / 14 juin (nouveau)

Après-fête de l’Ascension Jour de jeûne – Dispense de poisson Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, ...

L’archevêque finlandais fustige le Patriarcat de Moscou : « Il ne reste aucune trace de l’orthodoxie »

Helsinki – Finlande : Dans un discours cinglant, l’archevêque Léon de Finlande a accusé le Patriarcat de Moscou d’abandonner les ...

Recommandations pastorales du patriarche Cyrille de Moscou au clergé de Kaliningrad

Actuellement, deux diocèses font partie de la métropole de Kaliningrad : celui de Kaliningrad et celui de Tcherniakhovsk. La métropole compte ...

Nouvelle formule pour la formation « Orthodoxie et médias » » de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge a le plaisir d’annoncer le lancement de la nouvelle formule de la formation « Orthodoxie et médias » ...

13 juin

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR Sainte Aquiline, martyre en Phénicie (293) ; sainte Antonina, martyre à Nicée (305) ; saint Triphylle, ...

31 mai (ancien calendrier) / 13 juin (nouveau)

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR Sainte Pétronille, vierge, martyre à Rome (Ier s.) ; saint apôtre Hermas, un des 70 (Ier ...

Participation de Julija Naett Vidovic à la conférence pour la paix organisée par la Fondation Pro Oriente à Trebinje

Julija Naett Vidovic, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, a joué un rôle clé lors de la récente conférence ...

L’Institut d’études chrétiennes orthodoxes de Cambridge fête son 25e anniversaire

Le dimanche 9 juin, l’Institut d’études chrétiennes orthodoxes (IECOC) de Cambridge a célébré son 25e anniversaire depuis son enregistrement officiel ...

Le patriarche œcuménique : « Notre tradition orthodoxe hellénique est une source d’inspiration »

Le 11 juin dernier, le patriarche œcuménique Bartholomée a présidé la Divine Liturgie dans l’église patriarcale à l’occasion de la ...

Le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a effectué une visite au Phanar

Le métropolite Tikhon et une délégation de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a effectué une visite à Constantinople du 7 ...