Quatre métropolites de l’Église orthodoxe de Grèce demandent la convocation d’un concile panorthodoxe au sujet de la question ukrainienne
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Dans une lettre adressée à tous les primats des Églises orthodoxes autocéphales, les métropolites Séraphim du Pirée, Séraphim de Cythères, Cosmas d’Étolie et Arcananie, et André de Dryinoupolis, Pogoniani et Konitsa, demandent la convocation d’un concile panorthodoxe afin de débattre de la question ukrainienne. Dans l’introduction de leur lettre, les métropolites rappellent la lettre de saint Justin de Tchélié (1977) à l’épiscopat de l’Église orthodoxe serbe, dans laquelle celui-ci avait rappelé l’objet des conciles et avait fustigé le projet de concile voulu alors par le Patriarcat de Constantinople :  « Les saints conciles convoqués par la volonté de Dieu avaient toujours pour objet un seul ou, tout au plus, deux ou trois problèmes d’une actualité brûlante, posés par les grandes hérésies et les schismes qui altéraient la vraie foi, déchiraient l’Église et mettaient sérieusement en danger le salut des âmes humaines… » Plus loin, les métropolites rappellent que le devoir des primats et des évêques en général est « de préserver, non de transgresser, l’unité canonique, ecclésiologique et liturgique de l’Église ». Les hiérarques soulignent également que l’Église orthodoxe est conciliaire et non dirigée par un seul primat. Les tentatives de Constantinople, poursuivent-ils, de considérer Constantinople comme le chef de toute l’orthodoxie sont erronées et dangereuses pour l’Église. Au contraire, tous les primats sont égaux « n’étant différents que dans l’ordre d’honneur » affirment-ils, citant l’encyclique patriarcale de 1895 : « En recourant aux Pères et aux Conciles œcuméniques de l’Église des neuf premiers siècles, nous voyons que l’évêque de Rome n’a jamais été considéré comme le pouvoir suprême et le chef infaillible de l’Église et que chaque évêque est chef et président de son Église locale, soumis seulement aux prescriptions et décisions conciliaires de toute l’Église comme seules étant infaillibles, sans aucunement que l’évêque de Rome fasse exception à cette règle, comme le montre l’histoire ecclésiastique : seul notre Seigneur Jésus-Christ est le chef et la tête immortelle de l’Église ».  Ils soulignent également que la création de « l’Église orthodoxe d’Ukraine » par l’introduction de schismatiques non repentis, défroqués, anathématisés et non ordonnés ne trouve pas de justification canonique et n’a fait que créer des divisions plus nombreuses et profondes dans l’Église. C’est aussi sans justification que le document de 1686 transférant la métropole de Kiev à l’Église orthodoxe russe a été soudain révoqué, alors que même le patriarche Bartholomée avait toujours reconnu l’Ukraine en tant que territoire de l’Église russe et ce jusqu’à l’an dernier. Mentionnant de nombreux canons et décisions conciliaires, les métropolites écrivent que la succession apostolique est nécessaire pour tout sacrement, tandis que la nouvelle Église autocéphale en est dépourvue. « Aussi, les décisions de rétablissement canonique des défroqués, anathématisés et dépourvus d’ordinations des deux structures schismatiques d’Ukraine, lesquelles ont précédé l’octroi du tomos d’autocéphalie, sont de toute évidence invalides ainsi que, par voie de conséquence, la décision d’octroi de l’autocéphalie à une Église canoniquement inexistante, constituée de laïcs… Tout cela doit être désapprouvé par un concile panorthodoxe, qui par l’intervention de vous-mêmes les béatissimes primats des très saintes Églises orthodoxes autocéphales, auprès de Sa Toute-Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée, doit se réunir le plus tôt possible pour faire face à ce problème complexe… et au plus grand danger que représente l’éclatement de la communion ecclésiastique des Églises orthodoxes autocéphales avec des conséquences imprévisibles pour la stabilité de la très sainte Église orthodoxe catholique, l’Église une, sainte, catholique et apostolique du Christ ».

Sources : 1 et 2

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque a rencontré le primat de l’Église orthodox... Actualités 140210

Le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque a rendu visite, le 2 décembre, à l’archevêque de Tirana Anastase, primat de l’Église orthodo...

22 novembre (ancien calendrier) / 5 décembre (nouveau) Vivre avec l'Église 92734

22 novembre (ancien calendrier)/ 5 décembre (nouveau) Carême de la Nativité Après-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu ...

5 décembre Vivre avec l'Église 92732

5 DÉCEMBRE    Carême de la Nativité – Dispense de poisson Saint Sabas le Sanctifié, abbé en Palestine (532) ; saint Anastase, martyr ; saint Diogèn...

4 décembre Vivre avec l'Église 59179

4 décembre Carême de la Nativité Sainte Barbara (ou Barbe), mégalomartyre à Nicomédie, et sa compagne, sainte Julienne, martyre (vers 305) ; saint ...

21 novembre (ancien calendrier) / 4 décembre (nouveau) Vivre avec l'Église 59177

21 novembre (ancien calendrier)/4 décembre (nouveau) Carême de la Nativité, dispense de poisson Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Di...

Le calendrier liturgique 2020 de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale À la Une 139383

La Fraternité orthodoxe en Europe occidentale propose d’ores et déjà son calendrier liturgique 2020 sous deux formes (voir l’affiche ci...

L’Église orthodoxe russe définira sa position à l’égard des Églises ayant reconnu l’autocéphalie ... À la Une 139362

Au cours du repas qui a suivi la sainte liturgie en la cathédrale du Christ Sauveur le 2 décembre 2019, le patriarche de Moscou Cyrille a déclaré: ...

L’Église orthodoxe d’Ukraine appelle à cesser la guerre de l’information entre l’Ukraine et la Ru... À la Une 139345

L’archiprêtre Nicolas Danylievitch, vice-président du département des affaires extérieures de l’Église orthodoxe d’Ukraine qui se trouve sous l’omo...

La présentation du livre de Xénia Krivochéine « Des bulbes d’or dans le ciel de Paris » Actualités 139312

Lundi 2 décembre, le livre de Xénia Krivochéine, Des bulbes d’or dans le ciel de Paris, a été présenté dans les locaux du Centre spirituel et cultu...

Vient de paraître : « Discours ascétiques » de saint Isaac le Syrien À la Une 139038

Les Éditions du Cerf vient de publier la traduction de l’oeuvre majeure de saint Isaac le Syrien « Discours acétiques » d’après le text...

3 décembre Vivre avec l'Église 59185

3 décembre Carême de la Nativité Saint Sophonie, prophète (VIIème s. av. J.-C.) ; saint Théodore, archevêque d’Alexandrie, martyr (606) ; sai...

20 novembre (ancien calendrier) / 3 décembre (nouveau) Vivre avec l'Église 59183

20 novembre (ancien calendrier)/3 décembre (nouveau) Carême de la Nativité Avant-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère...