24/09/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le métropolite de Borispol et Brovary Antoine (Église orthodoxe d’Ukraine) : « Le carême est une protestation contre le péché »
Le métropolite de Borispol et Brovary Antoine (Église orthodoxe d’Ukraine) : « Le carême est une protestation contre le péché »

Le métropolite de Borispol et Brovary Antoine (Église orthodoxe d’Ukraine) : « Le carême est une protestation contre le péché »

« Le Grand Carême est une période au cours de laquelle chaque homme doit particulièrement pénétrer dans son cœur et saisir le sens de sa vie ». C’est ce qu’a déclaré le chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine, le métropolite de Borispol et de Brovary Antoine, lors d’une réunion consacrée au Carême. Le métropolite a évoqué le sens du Grand Carême ainsi, qu’en partie, les offices de la première semaine, et a mis en garde les fidèles contre l’abattement. « L’homme vit pour l’éternité. Mais pour vivre dans l’éternité, nous devons nous y préparer. Et cela signifie que nous devons purifier notre cœur afin que Dieu soit présent dans notre vie », a-t-il souligné. Le Grand Carême est une période au cours de laquelle on doit se garder de tout ce qui empêche chacun de nous d’être lui-même, a-t-il rappelé. « Malheureusement, il nous semble parfois que les passions, les péchés, sont justement notre vie. Mais l’âme chrétienne se fatigue de cela, parce qu’elle ne vit que lorsque Dieu vit en nous. Dieu ne demeure que dans l’âme purifiée du péché, purifiée de la protestation contre Dieu, et pour cette raison le Carême lui-même est une protestation contre le péché ». « Le Grand Carême n’est pas un but en soi, ce n’est pas se limiter jusqu’au minimum de la nourriture. Le but du Carême est avant tout notre cœur, nos pensées, nos sens », a déclaré le métropolite. Il est important, a-t-il ajouté que, pendant le Carême, l’homme ne tombe pas dans l’abattement. « L’abattement se produit lorsque l’homme se pose un but qu’il ne peut atteindre. Aussi, il faut tout commencer graduellement, afin de ressentir pendant cette période la joie du Carême… La première semaine du Grand Carême est une période très importante. S’il en a la possibilité, le chrétien orthodoxe se trouve presque toute la journée à l’église pendant la première semaine. Ce sont des offices particuliers, sereins, calmes, où la Sainte Écriture est beaucoup lue. Le but principal de la première semaine du Grand Carême est de trouver la sérénité, le calme. Par la prière, par l’attitude réfléchie envers tout ce qu’il y a dans la vie ». Le métropolite a conseillé aux fidèles, s’ils en ont la possibilité, d’aller à l’église pour l’office du Grand Canon de saint André de Crète. « C’est un canon unique, qui est pénétré de repentir. En lui sont réunis presque tous les exemples de repentir qui se trouvent dans l’Ancien et le Nouveau Testament, et lorsqu’on le lit avec réflexion, on revit pour ainsi dire toute l’histoire du genre humain », a conclu le métropolite Antoine.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski