Fête de la Transfiguration à Smyrne

353

La fête de la Transfiguration a été célébrée solennellement à Smyrne avec un grand nombre de fidèles, dont certains sont venus sur l’initiative du capitaine de navire Panayotis Tsakos. L’office était célébré par le métropolite de Smyrne Bartholomée. Les personnes accompagnant M. Tsakos, parmi lesquelles l’ambassadeur du Japon en Grèce Shimizu Yasuhiro, l’ambassadeur du Brésil en Grèce Melantonio Cesario, ainsi que la directrice de la Galerie nationale d’Athènes, Mme Marina Plaka-Lambraki, sont parties tôt dans la matinée du lundi depuis le port de Chios et sont arrivées au port de Çeşme, d’où elles sont arrivés par la route à Smyrne. Dans le petit temple protestant qui a été concédé à la communauté grecque orthodoxe de Smyne, le métropolite Bartholomée a uni ses prières à celles des chrétiens orthodoxes grecs, russes, serbes et turcs. Dans son homélie sur la fête de la Transifiguration, le métropolite de Smyrne a dit, entre autres : « L’acte de la révélation du Sauveur revêt une signification particulière pour nous chrétiens, surtout pour les orthodoxes. La fête présente, à l’instar de celle de la Théophanie a un symbolisme spécial. À savoir que Dieu n’est pas éloigné de nous quelque part dans les cieux, il n’est pas quelque chose d’invisible pour nous et d’abstrait. Nous sommes faits pour recevoir la grâce de Dieu, recevoir le Corps et le Sang du Seigneur, mais aussi l’eau bénite et l’huile sainte, qui lorsque nous nous sommes préparés de façon appropriée, nous sanctifient ». Après la divine Liturgie a été offert un repas officiel, auquel était présent également le consul général de Grèce à Smyrne Arghyros Papoulias.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !