Le métropolite de Borispol et Brovary Antoine (Église orthodoxe d’Ukraine) a donné une interview le 26 novembre au site internet « Orthodoxie en Ukraine », que nous publions ci-dessous.

– Monseigneur, ce n’est pas la première année au cours de laquelle, dans la société ukrainienne, des discussions au lieu au sujet de la création d’une seule Église orthodoxe locale. Quelle est votre attitude envers ce « projet » ?

– C’est à très juste titre que vous avez qualifié cette idée de « projet ». Depuis l’apparition de cette idée, elle a toujours été reçue, précisément, comme un « projet ». Au demeurant, un projet politique. Si je ne fais pas erreur, dès la fin des années 1990, les politiciens ukrainiens ont parlé pour la première fois de la nécessité de créer une Église locale unique. Selon moi, cette formulation constitue le clair reflet d’une pensée purement politique. On peut douter qu’une telle formulation corresponde à la conscience de l’Église. De notre point de vue, une Église locale en Ukraine existe depuis longtemps, plus de mille ans. Il est absolument évident que la métropole de Kiev, qui existait depuis l’adoption du christianisme par l’ancienne Russie, était déjà une Église locale.

– Mais la métropole n’était pas indépendante…

– C’est précisément là la question. L’Église locale, ce n’est pas obligatoirement une Église complètement indépendante. On confond souvent chez nous deux concepts : Église locale et Église autocéphale. Naturellement, toute Église autocéphale est locale, mais toutes les Églises locales ne sont pas autocéphales.

– Cependant, la majorité de nos compatriotes considèrent que « autocéphale » et « local » sont une seule et même chose. Pouvez-vous expliquer en quoi réside la différence ?

– « Église autocéphale » est un concept qui littéralement signifie Église d’un lieu défini, d’un territoire défini. Dans le sens strict, on peut appeler Église locale toute unité ecclésiale territoriale présidée par un évêque. Par exemple, chaque diocèse de l’Église orthodoxe d’Ukraine est l’Église locale d’un territoire défini, c’est-à-dire d’une région ou partie de région définie de l’Ukraine. C’était précisément la pensée traditionnelle des Pères de l’Église.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !