« Aujourd’hui, l’Église orthodoxe d’Ukraine vit des temps d’épreuve, mais ils lui sont profitables » a déclaré le métropolite de Kiev Onuphre lors de sa rencontre avec les ambassadeurs et les représentants des ambassades en Ukraine des pays confessant en grande majorité la foi orthodoxe.

Le métropolite de Kiev Onuphre : « Les épreuves profitent à notre Église »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Aujourd’hui, l’Église orthodoxe d’Ukraine vit des temps d’épreuve, mais ils lui sont profitables. C’est ce qu’a déclaré le métropolite de Kiev Onuphre lors de sa rencontre avec les ambassadeurs et les représentants des ambassades en Ukraine des pays confessant en grande majorité la foi orthodoxe. La réception des diplomates a eu lieu en la résidence du Primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine à la Laure des Grottes de Kiev, après l’office festif du Dimanche du Triomphe de l’Orthodoxie. À la manifestation ont participé l’ambassadeur de la République de Biélorussie en Ukraine, Igor Sokol, le conseiller de l’ambassade de Grèce en Ukraine, Vassilios Bakalis, le premier secrétaire de l’ambassade de la République de Moldavie en Ukraine, Ion Bularga, le chargé d’affaires temporaire de la Fédération de Russie en Ukraine, Alexandre Loukachik, le conseiller et dirigeant de la section consulaire de l’ambassade de Roumanie en Ukraine, Cosmin Ciprian Jurka, le premier conseiller de l’ambassade de la République de Serbie en Ukraine, Svetlana Košutović. « Depuis le moment de notre dernière rencontre avec vous, il y a une année, ici en cette sainte Laure, notre Église orthodoxe d’Ukraine, ainsi que toute l’Orthodoxie mondiale se sont heurtées à de sérieux défis, que vous connaissez tous », a déclaré le métropolite Onuphre, s’adressant aux diplomates. « Aujourd’hui, notre Église orthodoxe d’Ukraine passe par le temps des épreuves. Toutefois, ces épreuves sont profitables pour l’Église. On nous enlève des églises, mais nos communautés restent fidèles à l’Église et se renforcent encore. On calomnie notre Église, mais nos églises sont remplies de gens qui ne croient pas dans le mensonge, mais cherchent la vérité. Comme le disait le saint apôtre Paul : «injuriés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; calomniés, nous parlons avec bonté » (I Cor. IV, 12-13). Pourquoi l’Église ne disparaît-elle pas ? Pourquoi l’Orthodoxie ne périt-elle pas ? Parce que l’Église est créée par le Seigneur et Dieu Lui-même, notre Sauveur Jésus-Christ, qui a dit que les portes mêmes de l’enfer ne prévaudront pas contre l’Église (Matth. XVI, 18). Parce que l’Église est la création des mains Divines et non humaines. Selon ma profonde conviction, si, il y a 2000 ans, le Seigneur n’avait pas créé la Sainte Église et ne l’avait pas acquise par Son propre Sang (cf. Actes XX,28), notre monde, aujourd’hui, pourrait ne plus exister. La fin de l’histoire humaine eût commencé bien avant. Mais le Seigneur, par Sa venue, Sa mort sur la Croix et la résurrection, par Son enseignement, a donné une nouvelle vie à ce monde. Oui, le péché continue à exister dans le monde, mais comme nous le savons de l’Écriture Sainte : « là où le péché a abondé, la grâce a surabondé » (Rom. V, 20). Notre monde, aujourd’hui, a besoin de sainteté, et celle-ci se trouve dans l’Église. Souvent, les politiciens ou les hommes d’État et, en général, les hommes à l’esprit séculier, ne conçoivent l’Église que comme une sorte de force sociale ou idéologique, et ce faisant ignorent ou ne comprennent pas sa nature mystique, spirituelle. Naturellement, l’Église dispose d’un grand potentiel, mais si l’Église ne se transforme qu’en structure sociale ou idéologique, en servant les intérêts terrestres de quelqu’un et oublie son origine céleste, divine, elle perd de la force, elle perd ce sel évangélique dont parle le Sauveur. Alors, l’Église cesse d’être l’Église. Et les cœurs des fidèles ressentent cela très subtilement. C’est pourquoi nos églises sont pleines, comme nous l’avons vu aujourd’hui. Parce que l’Église n’a pas perdu sa force, parce que l’Église n’a pas cessé d’être la source de la grâce divine ; parce que l’Église n’a pas cessé d’être le puits d’eau vive, auquel chaque âme croyante vient étancher sa soif spirituelle. «Comme le cerf désire les sources d’eaux vives, ainsi mon âme Te désire, ô Dieu ! Mon âme a soif du Dieu vivant» (Ps. 41, 2-3) dit le saint prophète David.

Vos Excellences, Messieurs les Ambassadeurs et représentants des ambassades des pays orthodoxes, je considère qu’en ce jour, nous devons nous rappeler la force et la signification de l’Église et de notre foi orthodoxe. De la signification de l’Église  comme lieu de la présence de Dieu sur terre, dans nos peuples et nos États. Bien sûr, où Dieu agit et sème Ses bons grains, le diable tente immédiatement de semer ses mauvaises herbes, comme il est dit dans la parabole évangélique. Le bien et le mal sont présents dans ce monde et se développent parallèlement, mais cela ne doit pas nous troubler, car Dieu est présent et agit parmi nous, et nous sommes appelés à être Ses collaborateurs, appelés à être du côté du bien, de Dieu. Il me semble que tant que dans nos pays, il y a l’Église orthodoxe, par laquelle le Seigneur appelle à Lui nos peuples, nous serons préservés dans l’histoire, nous ne disparaîtrons pas. L’histoire de nombre de nos peuples orthodoxes qui se sont trouvés pendant une période prolongée sous le pouvoir des hétérodoxes et n’avaient pas leur souveraineté, puis l’ont rétablie ou l’on reçue, tout en gardant leur fidélité à Dieu et Sa sainte Église, en est un bon exemple». À la fin de son allocution, le métropolite Onuphre a demandé aux diplomates de transmettre ses salutations aux Primats de leurs Églises respectives et a aussi souhaité que «le Seigneur garde toutes nos Églises orthodoxes locales dans l’unité, qu’Il aide à surmonter tous les schismes et problèmes, et qu’Il garde aussi nos peuples, nos États et nous tous, Ses serviteurs et Ses fidèles enfants dans la paix et l’unanimité».

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Le Patriarcat œcuménique rejette les accusations selon lesquelles il aurait reçu des « compensati... À la Une 111961

Le directeur du service de presse et de communication du Patriarcat œcuménique, Nikos Papachristou, a publié le communiqué suivant : « Les allégati...

Le Premier ministre grec à l’archevêque d’Athènes : « J’espère une collaboration substantielle av... À la Une 111957

Une rencontre de l’archevêque Jérôme d’Athènes avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a eu lieu le 16 juillet, au palais Maximou.

Une icône de la Mère de Dieu exsude une huile parfumée dans la région de Lvov (Ukraine) Actualités 111940

Le 9 juillet, jour de la commémoration de l’icône miraculeuse de Lvov de la Mère de Dieu « qui pleure », une copie de cette icône, en l’église Sain...

Pour la septième fois, le cimetière orthodoxe serbe de Lipljan (Kosovo) a été profané À la Une 111936

Pour la septième fois, les tombes du cimetière orthodoxe serbe de Lipljan (Kosovo) ont été profanées. Il reste actuellement 800 habitants serbes da...

July 4 (old calendar) / July 17 (new) 111922

July 4 (old calendar) / July 17 (new) Fast St. Andrew, Archbishop of Crete (712). Ven. Andrei Rublev (14th-15th c.). Ven. Martha, mother of Ven. Si...

July 17  111920

July 17 Fast Greatmartyr Marina (Margaret) of Antioch in Pisidia (4th c.). Ven. Irenarchus, Abbot of Solovkétsky Monastery (1628). Translation of t...

4 juillet (ancien calendrier) / 17 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 111918

4 juillet (ancien calendrier) / 17 juillet (nouveau) Jour de jeûne Saint André, archevêque de Crète (740) ; saints martyrs Théodote et Théodota (10...

17 juillet Vivre avec l'Église 111914

17 juillet Jour de jeûne Sainte Marine (ou Marguerite), mégalomartyre à Antioche de Pisidie (IVème s.) ; saint martyr Livier (Vème s.) ; saint Irén...

The Volos Academy for Theological Studies will train theologians of the new Orthodox Church of Uk... 111911

On July 14, Patriarch Bartholomew presided the Sunday Divine Liturgy celebrated in St. George’s Patriarchal Church, at the Phanar. Faithful were pr...

In his homily, Patriarch Daniel spoke about loneliness and its remedies 111909

In his July 14th Sunday homily, Patriarch Daniel spoke about loneliness, a real disease of our century, as well as the actions we must undertake to...

Luxembourg: 90th Anniversary of ROCOR Holy Apostles Peter and Paul Parish 111906

On July 11-12, on the feast of the holy apostles Peter and Paul, festivities were held in the Orthodox parish of Luxembourg (ROCOR), to celebrate t...

« In search of Russian consciousness » 111904

We recently presented The Foundations of Russian Culture, a book by Father Alexander Schmemann. The French daily La Croix has published a review by...